Accueil > Sommeil > La sieste

La sieste

L’art de la sieste

Comme vous pouvez le voir, nous abordons aussi des sujets sérieux sur ce blog : 

Les vertus d’une bonne petite sieste

Sieste : nf – repos (accompagné ou non de sommeil) pris après le repas de midi. Faire la sieste (définition du dictionnaire « le Robert »)

C’est ce petit moment, que l’on n’ose pas s’accorder après le repas, parcequ’on le juge privilègié.  Alors que tout au contraire, il ne s’agit en aucun cas d’un luxe, mais d’un moment de récupération essentiel dans la journée. Il est bon de rythmer la journée par deux plages de récupérations. La nuit, avec environ 8h sommeil selon le besoin et environ 30 minutes après le repas de midi, afin de redonner une impulsion pour boucler la journée d’un bon pied.

Dans notre société, où nous courons souvent, il est impressionnant de constater à quel point nous avons du mal à gérer notre temps et nos efforts. Quand, notre organisme montre des signes de fatigue, nous insistons pour essayer de terminer tant bien que mal sa journée (nous n’essairons pas de quantifier l’efficacité). Alors que tout au contraire notre corps, machine fabuleuse, nous envoi un signal (comme le portable qui bip quand il est déchargé). Si nous savions l’écouter, nous nous prescipiterions pour faire faire une pause récupération afin de rapartir plein d’énergie.

Une pause d’un quart d’heure à une demi heure permettrait d’être plus efficace, de fournir moins d’énergie et d’être plus performant.   

La sieste dure généralement entre 15 et 30 minutes, en dessous de ce temps on considère qu’il s’agit d’une sieste express. Certes la durée n’est peut être pas idéale, mais pour les gens très très actifs ou pas encore prêts à s’accorder tout ce temps il vaut mieux 5 ou 10 minutes que rien.

Les meilleurs conditions pour la sieste

Après un repas, où l’on aura pris soin de ne pas manger trop lourd (pas trop de matières grasses et de sucre), on ira s’allonger dans un lieu isolé (pour ne pas être dérangé). Il est important de se mettre à l’aise, au minimum retirer ses chaussures, desserrer ceinture et tout autres objets pouvant nous serrer. Et se laisser aller une vingtaine de minute. Dormir ou pas, là n’est pas l’essentiel, le tout est de faire une pause intellectuelle.

Faute de conditions idéales

Ceci dit, il n’est pas toujours évident de réunir toutes ces conditions et les plus accrocs, ne manquent pas d’imagination et d’obstination. Ils n’hésiteront pas à trouver un petit moment au travail ou dans les tranports en commun. Faute de conditions idéales, il y a quand même moyen de se ressourcer.

Ah ! ah ! Je sais bien que les plus perspicaces, noteront que dans la définition il y a repos accompagné de sommeil ou non et que je n’ai parlé que de sommeil. Et oui, vous avez raison, nous ne sommes pas obligés de dormir pour nous détendre. Et quoi de plus sympa que de se détendre à deux….      ne dit on pas une sieste crapuleuse ! Il est d’ailleurs, intéressant de noter qu’encore une fois on culpabilise les « braves » dans la prise de plaisir (plaisir de se reposer et « plaisir » de prendre du plaisir). 

En conclusion

D’aucun diront, une bonne bouffe, un bon verre (ou peut être deux, mais pas plus) et une bonne sieste (non, non promis je ne vous donne pas de détails), et puis c’est à vous d’inventer la vie qui va avec. Si vous manquez d’imagination, dormez tout simplement, sinon vous risquerez l’accident… Attention, une sieste peut en cacher une autre…

Sommeil

  1. Robert
    | #1

    Dis mon gars, on voit qu’ta jamais vu ma germaine, sinon tu comprendrais que je ne veuille pas faire de sieste !!!! Ah s’qu’elle est vilaine, elle ronfle et elle grogne quand j’veux…(BIIIIIP)….

  2. mimi
    | #2

    Aujourd’hui j’ai encore fait la sieste (pas coquine j’etait toute seule)
    mais alors que c’est bon. Depuis, je suis en pleine forme prête à travailler
    jusqu’a 20h, rentrer à la maison, preparer le repas de mon cheri et …chut

  1. Pas encore de trackbacks