Accueil > Attitude citoyenne > Je ne mange pas mon matelas, alors pourquoi choisir du bio et du vegan ?

Je ne mange pas mon matelas, alors pourquoi choisir du bio et du vegan ?

Le bio et le veganisme sont ils réservés à ce qui se mange ?

Inscrire le bio et le véganisme dans une démarche cohérente.

 

La méconnaissance du bio et du vegan.
Nous sommes tous régulièrement confrontés à des remarques saugrenues. Pour moi cette semaine, cela a été : « on ne mange pas un matelas, donc il n’est pas nécessaire de le choisir vegan ou bio ! » Passé le temps du sourire, j’ai trouvé bon de réfléchir cette remarque certes extrême, mais qui nous rappelle que certaines personnes n’ont pas encore perçu la nécessité de consommer responsable avec une vision globale.

Vous avez dit matelas bio et vegan.
Au passage, rappelons juste que vegan veut dire que la literie est totalement dépourvue de matières animales et que bio veut dire que les matières utilisées sont issues de l’agriculture biologique.

Une consommation responsable dans sa globalité.
La question importante est de savoir à quels engagements doit on répondre en consommant. Certaines personnes se contentent d’acheter des produits bio sans se préoccuper de quoi que ce soit d’autres. Alors que d’autres catégories de consommateurs ne regarderont pas que l’absence de pesticides, ils rechercheront une vraie protection de l’environnement dans l’ensemble du cycle de vie, du produit acheté, ainsi que le respect du producteur par exemple.

Une consommation en adéquation avec ses engagements.
Soulignons également qu’une partie de la population va plus loin. Prenons l’exemple des vegans qui refusent toute exploitation des animaux, certes, ils ne mangent pas de viande, mais également ils ne portent pas de vêtements en laine ou de chaussures en cuir. Donc contrairement à ce que pense notre ingénu cité au début de l’article, il est tout à fait cohérent pour un vegan d’acheter un matelas composé de matières bio et totalement dépourvu de fibres animales comme la laine par exemple.

En conclusion, je citerais mon grand-père qui disait : »il faut toujours tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. »

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne , ,

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks