Accueil > Literie > J’ai fait l’expérience d’un matelas trop ferme.

J’ai fait l’expérience d’un matelas trop ferme.

j'ai mal dormi car la literie était trop ferme

Non, ce n’est pas moi.

 

Les conséquences sur le sommeil, d’un matelas trop ferme.
Je vous rabâche depuis des années les méfaits des matelas durs. Et bien la semaine de passage dans de midi de la France pour des raisons professionnelles malgré moi. Un hôtel avec une literie pas à la hauteur et surtout trop hard, je dois reconnaître que ce n’est malheureusement pas la première fois que cela me tombe dessus. Aller avouez que cela vous ai déjà arrivé, n’est-ce pas ?

Se réveiller avec des douleurs.
Je me suis réveillé bien avant la sonnerie de mon portable avec des tensions dans le dos. J’ai l’impression d’avoir fait des efforts toute la nuit. J’ai également comme des courbatures dans les jambes. En fait, un matelas doit respecter la morphologie du corps. Vous vous souvenez ce que je vous ai régulièrement expliqué, la nécessité d’élasticité du matelas afin qu’il puisse mouler le dormeur quel que soit sa position au cour de la nuit. Le matelas ferme provoque une déformation de la colonne vertébrale, d’où ces douleurs dues aux contraintes qu’elle a subit. Sans compter que même si je ne me suis réveillé à chaque fois que mon corps a dû se tourner pour relâcher la contrainte sur la colonne vertébrale, mon cerveau n’a pas eu son repos mérité. Pour mieux comprendre ce phénomène, allongez-vous sur le dos et vous constaterez qu’au niveau de la cambrure du dos, il n’y a pas de soutien. Essayez de vous détendre et vous verrez que votre colonne se déformera pour que le corps repose partout. Faites l’exercice sur un côté et vous verrez que le matelas trop dur déforme encore plus le corps, du au volume plus important de la zone d’épaules.

Un matelas peut provoquer des problèmes circulatoires.
Il bon d’ajouter que l’excès de fermeté, peut aussi provoquer des problèmes de circulation sanguine. Le matelas dur comprime les vaisseaux sous cutanés au niveau des parties volumineuses du corps comme le bassin et les épaules. Ce qui encore une fois obligé le cerveau de retravailler à chaque gêne pour changer de position. Ce qui a comme conséquences, une mauvaise qualité de récupération et cela peut aller jusqu’à des douleurs au niveau du bassin, des épaules et des omoplates.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , ,

  1. Julie
    | #1

    Quelle cochonnerie, j’ai payé pour voir. Je courrais la dureté, j’avais mal partout j’ai fini chez le médecin. Quelle conne !!!

  2. | #2

    Merci de ce partage d’expérience très imagé Julie.

  3. Celine
    | #3

    Alors que faut-il choisir du ou mou ?

  4. | #4

    Bonjour Céline,
    En fait un matelas ne doit ni être mou, ni être dur, il doit respecter la morphologie du dormeur quelque soit sa position. IL doit donc être plus élastique. Je vous recommande l’article suivant pour une explication plus détaillée.

  1. Pas encore de trackbacks