Accueil > Sommeil > Le 29 octobre on passe à l’heure d’hiver.

Le 29 octobre on passe à l’heure d’hiver.

Dimanche nous passons à l'heure d'hiver

Changement d’heure et sommeil.

 

Dimanche 29 octobre on change d’heure, ce qui n’est pas sans perturber le sommeil.

 

Pour passer à l’heure d’hiver on avance ou on recule son réveil ?

Je fais partie des gens qui hésite toujours, alors rappelons que l’heure d’hiver consiste à retarder toutes les pendules et autres réveils, autrement dit à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Bonne nouvelle dimanche nous aurons une heure de plus pour dormir ou pour profiter de ses activités favorites. Premier conseil pratique, bien que la majorité des objets qui nous entourent, ordinateurs, smartphones entre autres, se mettent à jour automatiquement, n’oubliez pas de changer l’heure des pendules et radios réveils. La bonne idée est de changer l’heure le samedi soir avant de se coucher. Cela permettra notamment à ceux dont ce changement est un stress d’être rassurés. Oui, certaines personnes sont stressées par le changement d’heure.

Le changement d’heure a une influence sur le sommeil.

Comme nous vous l’avons déjà dit sur notre blog, le changement d’heure perturbe nos rythmes biologiques et notre sommeil. Cependant bonne nouvelle, le passage à l’heure d’hiver perturbe moins notre récupération que le passage à l’heure d’été. Deuxième conseil pratique, en particulier pour les enfants, il est recommandé de se préparer à cette modification de rythme. Pour les couche-tôt, il est bon de se forcer à se coucher une heure plus tard. Pour ceux qui manquent de sommeil et qui ont besoin de dormir plus, je recommanderais de se coucher au même moment qu’avant, ce qui sur la pendule représentera une heure plus tôt.

Les enfants et les personnes âgées perturbés par le changement d’heure.

Comme je le disais au début de cet article, le passage à l’heure d’hiver perturbe le rythme biologique; ce sont les enfants et les personnes âgées qui sont les plus sensibles à ce changement. C’est pourquoi, il ne faut surtout pas négliger ce phénomène, d’où l’importance d’anticiper comme je le préconisais ci-dessus en décalant l’heure de coucher. Il n’est d’ailleurs pas rare, pour les gens les plus sensibles, de ressentir un très gros coup de fatigue dans les jours qui suivent le changement d’heure.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks