Accueil > Autour du lit > Comment vivre avec un radin ?

Comment vivre avec un radin ?

la vie de couple au quotidien du radin

Quel bonheur de vivre avec un radin !

 

Nous savons bien qu’on ne compte pas quand il s’agit d’amour, or la gestion de l’argent dans le couple est importante. Qu’en advient-il lorsque l’autre se comporte de façon répétitive, comme un écureuil économe au point de refuser un achat-plaisir ou une sortie.

 

La prise de conscience de l’avarice.

D’abord, c’est difficile d’accepter que l’autre est radin. Il est particulièrement désagréable de se rendre finalement compte que successivement, les actions de son conjoint tendant à décortiquer les notes au restaurant, à diviser les factures diverses deviennent agaçantes à la longue. Nous pensons vivre avec un économe, plein de bon sens quant à la gestion des finances. Puis nous nous apercevons qu’il s’agit plutôt d’avarice qui devient grinçante. Soyez tranquilles, notre blog est là pour vous aider.

L’avarice est une pathologie.

Il s’agit d’user de prudence avec l’avare. Il n’est pas rare qu’il demande un ticket à la boulangère et pour tous autres achats courants. Toute dépense est considérée comme un péché voire comme un danger, selon la psychanalyste Marie-Claude François-Laugier. Alors, tout achat lui paraît sans intérêt sauf l’achat utile absolu, qu’il considère entrer dans un usage d’obligations et de gestion personnelle, comme un agenda par exemple. Il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’il fasse plaisir et encore moins des cadeaux.

Pour le radin offrir est une angoisse.

En effet, il s’agit d’une situation d’insécurité qui génère un manque et une peur de s’auto-suffire. En ne dépensant pas, il a ainsi le sentiment de s’octroyer un certain pouvoir. A savoir que généralement, le public concerné est masculin.

Les conséquences du radinisme sur le couple.

Lourdes sont les conséquences allant même jusqu’au conflit et au divorce. Le partage est inenvisageable ou peu, la construction du couple également. Malheureusement, certaines femmes se trouvent coincées par une situation financière dans laquelle elles se sont engagées et ne peuvent franchir le pas de la séparation par manque d’indépendance. C’est l’enfer de l’enfermement qui devient alors un dilemme pour elles.

La situation connaît-elle des solutions ?

Des solutions, pas vraiment selon la psychanalyste. Il faut engager la discussion sur le sujet de l’argent avant la vie en commun. Avant de passer à l’acte, il serait intéressant de projeter un achat à deux. Cette action devrait lui démontrer qu’il y a un enjeu de bien-être plus fort que celui du mal-être qui pourrait le ronger. Là, s’il réagit positivement, il devrait comprendre peu à peu que des achats simples ne le mettent absolument pas en danger mais lui apportent du bonheur, ainsi qu’à son entourage.

Nos conseils pour éveiller le radin :

  • échanger sur sa vision de l’avenir et ses ambitions,
  • oser fermement lui parler de son comportement, avec bienveillance,
  • le remercier des moindres gestes ou attention qu’il porte,
  • lui expliquer qu’un petit cadeau donne un sourire gratuit et sincère en échange,
  • lui proposer une sortie au moins une fois par mois pour s’accorder du plaisir à deux ou en famille.

Toutefois, le meilleur conseil est de conserver son autonomie financière si vous vous engagez bel et bien avec cette personne. Elle permettra d’éviter bien des conflits de couple.

Des radins qui s’assument.

Avec désarroi, peut-on dire que l’argent pourrait faire leur bonheur ? Quoi qu’il en soit, sachez que des radins s’assument à travers des sites tels que www.radins.com et n’hésitent pas à clamer leurs bons plans et à les conseiller naturellement aux autres. A leur décharge, n’oubliez pas qu’il y a des dépensiers qui ne savent se raisonner et mettent également leur vie de famille en péril. Pour vous aider, je vous invite à consulter « L’argent dans le couple et la Famille » de Marie-Claude François-Laugier.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks