Archive

Archives de l'auteur

4 Français sur 10 font au moins une sieste par semaine.

20/11/2017
L'importance de la sieste

L’été un excellent moment pour apprendre la sieste.

 

La sieste revient en grâce, selon une étude de l’INSV, de plus en plus de français avouent faire le sieste. Et si elle devenait tendance en bien-être.

 

Les révélations d’une étude sur le sommeil.

Vous connaissez mon attachement pour la cause de la sieste et ses bienfaits pour la santé, ce qui explique cet article motivé par un constat fait dans une étude récente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Plus des deux tiers des français reconnaissent faire la sieste au moins une fois par semaine.

La sieste avance ?

Cette étude réalisée, à l’occasion de la journée du sommeil de mars 2017, sur mille et une personne, révèle que 39% des personnes interrogées déclarent faire la sieste au moins une fois par semaine. Avec 26% des sondés qui déclarent faire une à deux siestes par semaine. On peut donc penser qu’il s’agit de séances de récupération lors du weekend, mais là c’est moi qui interprète. Toujours est-il que la sieste qui a parfois mauvaise presse, quoi que l’expression n’est plus très juste, car si les dormeurs ont souvent tendance à culpabiliser à l’idée de penser faire une sieste, la presse, surtout spécialisée, a tendance a parler très positivement de la sieste. Ceci dit pour les partisans, les rames sont sorties, et il reste encore beaucoup de boulot. J’ai personnellement, le sentiment que les choses avancent positivement, dixit le bar à sieste parisien qui existe depuis de nombreuses années et le fauteuil de sieste de Noctéa, par exemple.

13% des français font régulièrement la sieste.

Soulignons que les siesteurs plus réguliers, 13% des dormeurs selon l’étude, sont des gens plus âgés, généralement ne travaillant plus, comme les retraités par exemple. Et surtout ce sont des personnes ayant un sommeil plus faible que la moyenne. C’est encore une fois le manque de sommeil qui pousse à la sieste. N’oublions pas que là est l’objet de la journée du sommeil organisée pour l’INSV, sensibiliser aux troubles du sommeil et leurs incidences sur la santé, afin de les traiter.

Source enquête INSV MGEN réalisée par Opinion Way pour la journée du sommeil 2017. Pour consulter l’ensemble de l’enquête [cliquez ici].

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , ,

Les troubles du sommeil facteurs aggravants de la maladie d’Alzheimer.

16/11/2017
maladie d'Alzheimer

La qualité de sommeil influe sur les risques d’Alzheimer.

 

Une étude française de l’Inserm révèle que la qualité du sommeil et de l’endormissement a un impact sur le développement de la maladie d’Alzheimer.

 

Selon des chercheurs Français, le sommeil influe sur la maladie d’Alzheimer.

Avec plus de 900 000 cas, la France est un des pays les plus touchés par cette maladie. Après l’alimentation, l’exercice physique, une étude française met en avant l’importance du sommeil sur la maladie d’Alzheimer. En fait dormir permettrait l’accumulation de plaques dans certaines zones du cerveau qui sont impliquées dans le développement de la maladie.

L’endormissement et le sommeil deux armes contre Alzheimer.

Une étude menée par Géraldine Roche, chercheuse à l’Inserm de Caen montre plus particulièrement que c’est l’endormissement, plus que le temps de sommeil qui a une influence sur la maladie. Ce qui pourrait vouloir dire que cela aurait un lien avec l’anxiété ou des états dépressifs. Ce que soulignent les chercheurs, c’est que le sommeil servirait notamment à faire un nettoyage du cerveau des déchets accumulés tout au long de la journée. Cela se ferait principalement lors du sommeil lent profond, celui que nous avons en début de nuit. Il permettrait d’éviter d’accumuler dans certaines parties du cerveaux des déchets ou de protéines, réputés favoriser cette maladie. En vieillissant les phénomènes d’apnée du sommeil augmentent et en fractionnant notre sommeil, cela va perturber la qualité de ce nettoyage.

Mieux passer de l’éveil au sommeil.

Il faut se ménager du temps pour bien faire une transition, pour mieux passer de la phase d’éveil au sommeil. Il faut éviter les choses stressantes, comme la lecture des mails professionnels par exemple. Et fuir les écrans dont la lumière bleue qui s’apparente à celle du jour perturbe la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil), ce qui a pour effet de retarder l’endormissement. L’étude rapporte que les gens qui témoignent de difficultés récurrentes à s’endormir (30 à 50 minutes, voir plus), vont avoir plus de lésions qui sont caractéristiques de l’Alzheimer.

Le sommeil s’apprend dès l’enfance.

L’étude montre également que l’adulte qui a eu un sommeil perturbé à l’enfance a beaucoup plus de chance d’avoir des troubles du sommeil à l’âge adulte.

Alzheimer : alimentation, sport et sommeil.

Nous ne cessons de vous rappeler sur commentmieuxdormir.com que le sommeil a une importance cruciale sur notre santé, et désormais nous savons qu’il est un facteur important de la maladie dAlzheimer au même titre que l’alimentation et l’exercice physique. Et bien selon la chargée de recherche Géraldine Roche, il serait de ces trois facteurs celui qui a la plus d’impact sur la maladie.

Source émission Télématin sur France 2 diffusée le 13 novembre 2017.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , ,

Santé, il est urgent de réhabiliter les fruits et légumes.

13/11/2017
Le manque de vitamines C provoque le scorbut

Les ustensiles de cuisine pour la cuisson des légumes.

 

Le scorbut, dû au manque de vitamine C, a fait son retour en France. Pour éviter cette maladie, il suffit de manger des légumes et des fruits régulièrement.

 

Le scorbut est de retour en France.

Certains français mangent tellement peu de légumes, qu’en 2017 la France a compté quelques cas de Scorbut. Il s’agit d’une très vieille maladie que l’on pensait éradiquée depuis bien longtemps. Elle est dûe au manque de vitamine C. Cette dernière est très présente dans les fruits et légumes frais et doit être apportée à notre corps très régulièrement et idéalement de façon quotidienne. Notre culture qui relègue le légume au mieux à une décoration d’assiette, au pire à un aliment chiant que nous impose le médecin. Quand à ceux qui ont pris le pli d’en manger, ils s’empressent de les bouillir pour les transformer en choses sans goût comme pour réduire le supplice. Tout l’art de manger des fruits et des légumes.

Un légume trop cuit perd ses vitamines C et donc ne sert à rien pour se prémunir du scorbut et de manière plus générale à la nutrition. Pour être plus concret et pratique, il est recommandé d’acheter des légumes de qualité, vous savez pas ces trucs devenus sans intérêt à cause d’un rendement excessif et gavés de pesticides.

  1. Bien sélectionner ses fruits et légumes : il ne faut pas oublier que le choix des légumes achetés est important pour le goût et la santé. Privilégiez, poireaux, carottes issus de l’agriculture biologique, ou de votre jardin à condition de le préserver de glyphosate et autres substances de ce genre.
  2. Ne pas les conserver trop longtemps : plus les légumes sont frais plus ils sont bons, car la plupart, perdent leurs propriétés nutritionnelles après quelques jours.
  3. Manger les légumes crus ou pas trop cuits : Les légumes ne sont pas méchants donc rien ne sert de les cuire à grandes eaux, les légumes bouillis sont difficiles à manger, sans goût et sans autre intérêt. Le crudivorisme, plaisir de les manger crus, peut être appliqué à beaucoup de légumes (betteraves rouges par exemple). Certaines méthodes de cuissons préservent tous les atouts de légumes, alors prenons le temps de détailler une recette simple qui peut être appliquée à la plupart des joyaux de nos jardins et qui en plus est très rapide. Rapide et bon, avouez que l’on aime.

Comment bien cuire les légumes ?

Voici la recette que j’appelle « la cuisson des légumes à petites eaux ». Tout d’abord, l’outil génial est tout simplement une sauteuse, à laquelle on peut adjoindre un économe, une planche et un couteau à légumes (éminceur ou un santoku), comme indiqué sur notre photo ci-dessus.

  1. Épluchez les légumes si nécessaire : si vous êtes sûr que vos légumes n’ont pas été pesticidés, il est souvent intéressant de garder la peau, comme les courgettes par exemple. Et ce surtout pour les légumes jeunes et pas trop gros.
  2. Émincez les légumes : faites-vous plaisir, peu importe la forme, c’est à vous de jouer. Ceci dit, plus les morceaux seront fins, plus ils cuiront vite.
  3. Faites fondre un peu de beurre : une belle noix suffira. S’il n’est pas forcément nécessaire d’en mettre des tonnes. Ceci dit, si vous abusez un peu, sachez que le résultat sera toujours moins gras que si vous faisiez revenir des légumes déjà cuits au beurre.
  4. Faites revenir les légumes dans le beurre : remuez les légumes pour les imprégner de beurre.
  5. Si nécessaire, ajoutez un PEU d’eau et couvrez : selon la teneur en eau du légume, ajoutez ou pas de l’eau puis mettez un couvert sur la sauteuse et laissez cuire à feu doux. Par exemple pour cuire une carotte il faudra rajouter un peu d’eau, alors que pour une courgette cela ne sera pas nécessaire. Attention, le secret de cette recette de cuisine est de ne pas mettre trop d’eau, alors si vous n’êtes pas sûr de vous, le conseil est d’en mettre un peu et de surveiller en goûtant régulièrement, et en rajoutant de l’eau au fur et à mesure si besoin.

N’hésitez pas à laisser les légumes un peu croquant, vous verrez cela a également son charme. Les légumes auront plus de goût. Et puis, si vous avez mis un peu trop d’eau, surtout ne jetez pas ce jus car il s’agit d’un bouillon concentrant pleins de saveurs.

Bon appétit.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Santé & mal de dos

Pourquoi choisir un matelas 160 ?

09/11/2017
matelas 160

Plus le matelas est grand plus la vie au lit est agréable.

 

Choisir un matelas 160 permet à chaque dormeur d’avoir plus d’espace donc un sommeil de meilleure qualité.

 

Pourquoi dort-on mieux dans un grand matelas ?

L’intérêt principal de choisir une literie de 160 cm de largeur, vient du fait comme je vous l’ai régulièrement expliqué, que dormir à deux n’est pas sans causer de perturbations du sommeil respectif . Plus l’espace imparti à chaque dormeur est large, plus son sommeil sera de qualité. Tout d’abord parce que l’un gênera moins l’autre et sera moins gêné par l’autre. Effectivement, à chaque fois qu’un dormeur se tourne, il risque de buter son voisin ou sa voisine, et créer un micro-réveil. Entre un couchage de 140 cm et un couchage de 160 cm, on limite d’environ deux fois ce problème.

Une grande literie n’éloigne pas le couple.

Une question qui nous est régulièrement posée : « Est-ce qu’une grande literie est mauvaise pour le couple ? Alors tordons tout de suite le cou à cette une idée reçue. Plus le matelas est grand plus on se sent bien et plus le couple est heureux de se retrouver. Tout simplement un duo de co-dormeurs qui est constamment dérangé et dort mal, a par conséquent moins envie de se retrouver. A contrario, quand il est bien dans son lit, l’harmonie est plus facile à obtenir. Le désir et le plaisir coulent de source.

Un avis sur les matelas de 180 et 200 cm ?

Il va de soi que plus la literie est grande, plus le confort est là et plus le sommeil est bon. Un matelas en 180 cm sera encore mieux et ainsi de suite avec un lit de 200. Imaginez 200 x 200 cm, dans un lit carré on peut donc dormir dans tous les sens….. bon j’arrête là.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie

Tedx Orleans, un autre regard sur l’humanité.

02/11/2017
Le TedX sur le thème de l'humanité

Les speakers de la conférence Ted d’Orléans

 

Les conférences Ted d’Orléans, une multitude de moments privilégiés pour penser autrement en vivant une expérience exceptionnelle d’humanité.

 

Osez penser différemment.

J’avais eu la chance de voir la diffusion en direct à la CCI de Châteauroux, de la première édition Orléanaise, consacrée à la métamorphose et je m’étais promis d’être à Orléans pour la seconde édition du TedX. Un après-midi pour porter un autre regard sur un thème donné, en l’occurrence l’humanité. Vous savez ces moments où ces rencontres vous tirent vers le haut, vous poussent à penser plus grand, l’anti café du commerce, vous savez l’art des brèves de comptoirs. Vous avez bien compris, je suis fan et j’assume ma subjectivité. Avant de détailler le TedX d’Orléans, prenons le temps d’expliquer ce qu’est un TedX, car je dois avouer que lorsque je disais que j’allais assister à celui d’Orléans, j’ai souvent été embarrassé quand on me demandait ce que c’était.

Définition d’une conférence Ted.

Apparues en 1984 en Californie, les conférences TED, en anglais dans le texte Technology, Entertainment and Design, ont pour but de propager des idées valant la peine d’être diffusées. Il s’agit en fait, d’une série de conférences sur un sujet donné et qui permettent de prendre de la hauteur et d’enrichir sa propre vision des choses. Elles peuvent aussi bien porter sur des sujets politiques (la vraie, la grande politique), sur la science, l’architecture que les arts, et j’en passe et des meilleurs. Gérée au niveau mondial, par une association à but non lucratif. Depuis 2014, la conférence principale se déroule à Vancouver et des licences sont accordées partout dans le monde pour relayer l’état d’esprit. Cédric Louisy-Louis est titulaire de celle du TedX Orléans.

L’expérience des speakers.

Je me permets de faire une liste exhaustive des speakers, tant chacun a apporté une pierre à l’édifice et puis parce que oser se présenter devant une salle de 300 personnes, pour défendre une idée, ce n’est juste pas simple. Pour ces gens qui ne sont pas des pros de la conférence, je tiens à les féliciter pour leurs performances et le travail fourni. Aucun n’est venu les mains dans les poches ; certains amateurs des lumières de caméras pourraient en prendre de la graine. Je suis sûr que tous ont flippé, mais qu’ils en sont tous sortis grandis.

  • Nicolas Raimbault : ancien joueur de basket-ball, nous a notamment éclairé sur l’importance du collectif et du respect de la spécificité de chaque individu.
  • Jean-François Verhulst : l’humanité, c’est aussi la barrière, souvent inconsciente que nous mettons entre nous et les personnes handicapées.
  • Laura Bliquard et Juliette Gadoin : 2 lycéennes qui nous ont expliqué avec intelligence et humour qu’il n’était pas forcement utile d’avoir l’expérience et l’expertise pour participer à notre monde.
  • Flore et Sébastien Biron Cercellier : qui se qualifient de bobos écolos, ont quitté une vie trépidante parisienne pour un aller simple vers l’essentiel.
  • Benjamin Cheminat : entrepreneur dans l’âme, nous a démontré l’importance de la créativité pour sauver l’humanité.
  • Remi Camus : l’aventurier explorateur qui, à travers les récits de ses périples nous a démontré, l’importance d’oser.
  • Benoit Thévard : la notion de Limits to growth, a été pour lui le détonateur pour se lancer dans une sensibilisation à la transition citoyenne, indispensable à l’avenir de l’humanité.
  • François Polverel : tout jeune créateur d’entreprise, surdoué, qui est passé de la recherche de performances solitaires à l’épanouissement collectif. Nous ne sommes rien sans les autres, c’est ça le bonheur de l’humanité.
  • Marine Billet : cinéaste, nous a expliqué son combat merveilleux pour passer d’une certaine misanthropie, envers un monde qui la maltraitait, à un amour de l’humanité, en ayant donné un sens à sa vie.
  • Ivaanyh : la chanteuse orléanaise dont la voix a notamment donné le La de l’après midi en plaçant déjà très haut le niveau émotionnel.

Voilà une expérience qui nous aidera à mieux dormir.

 

Les articles déjà lus sur ce thème :

 

 

parenthèse musicale du TedX d'Orléans

La chanteuse Ivaanyh .

 

Attitude citoyenne

Comment mieux dormir nu ?

30/10/2017
Le guide des conseils pour mieux dormir

Les bienfaits du sommeil nu

 

Dormir nu est bon pour le sommeil alors prenons le temps de voir comment faire la transition du pyjama vers la dodo tout nu.

 

Les bienfaits du sommeil nu, l’absence de contraintes.

La première vertu du fait de dormir nu, est de libérer le corps de toutes contraintes des vêtements, tissus pas assez respirants, ou autres élastiques des sous-vêtements qui serrent. Cela est également recommandé pour la santé, et la sexualité. Ceci dit dormir nu est pour certains d’entre nous plus facile à dire qu’à faire. C’est pourquoi le site Wikihow nous donne quelques conseils pratiques afin d’aider à tomber le pyjama ou la chemise de nuit. Comme vous vous en doutez, au vu de notre sensibilité, nous allons tout particulièrement nous attarder sur l’importance des éléments de la literie pour le confort du sommeil. La première chose, afin d’éviter toute gêne et se sentir plus à l’aise, il est bon de prendre quelques précautions.

Quelques précautions à prendre avant de dormir nu.

La première chose, pour ceux et celles qui dorment à deux, partager l’idée avec l’autre et savoir s’il est d’accord et s’il souhaite lui aussi dormir nu. Soulignons que le contact des deux peaux, permettra notamment de se sentir mieux, d’être moins stressés et cela risque de favoriser l’intimité et la fréquence des rapport sexuels. Une des craintes de beaucoup de dormeurs est d’être surpris dévêtus. Pour cela, il est bon de veiller à tout ce que l’on a à faire avant de se coucher afin de limiter les occasions d’avoir à se relever. Egalement apprendre aux enfants que la chambre est l’univers de chacun et que l’on n’entre pas sans prévenir. Pour ceux qui pensent que cela est impossible, la solution est de bloquer la porte, même si je n’affectionne pas trop cette voie. Enfin, prévoir un peignoir à proximité du lit, afin de pouvoir se vêtir rapidement en cas de cauchemar du petit dernier ou d’une envie de pipi.

Comment apprendre à dormir nu ?

  1. Prendre une douche avant de se coucher : cela permettra de se désinhiber avant de se glisser sous les draps. Sans compter qu’en matière d’hygiène c’est quand même mieux. Il faut reconnaître que nous ne salissons plus la literie.
  2. Dans un premier temps, dormir en sous-vêtements : si vous en ressentez le besoin, cette étape de quelques nuits permettra d’accroître plus progressivement la surface de peau libérée et exposée à l’air libre.
  3. Choisir des draps naturels et bio : l’idée étant de libérer le corps de toutes contraintes et de lui permettre de mieux respirer, c’est pourquoi l’idéal est de prendre du linge de lit en matières naturelles, comme le lin ou le coton par exemple qui laisseront mieux passer l’air. Ajoutons que le tissu étant directement au contact de la peau, il est mieux de prendre des tissus issus de l’agriculture biologique pour des raisons de santé.
  4. Adapter les couettes et les couvertures à la saison : la couverture deviendra donc le seul élément isolant du corps c’est pourquoi, il sera d’autant plus important d’adapter la couette ou la couverture en fonction de la saison pour un meilleur sommeil. Par exemple, la notion de couette été ou couette hiver prend toute son importance. On peut pousser les choses encore plus loin, en sélectionnant des draps en lin pour l’été et des draps en coton pour l’hiver.
  5. Pour réguler la chaleur, prévoyez une couette de secours : il nous est arrivé à tous d’avoir plus froid sur le petit matin. L’idéal est de prévoir une couette positionnée sur les pieds, ou à défaut à proximité du lit, afin de pouvoir facilement la mettre sur soi et se rendormir.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes nuits.

Source Wikihow

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques ,

Le 29 octobre on passe à l’heure d’hiver.

26/10/2017
Dimanche nous passons à l'heure d'hiver

Changement d’heure et sommeil.

 

Dimanche 29 octobre on change d’heure, ce qui n’est pas sans perturber le sommeil.

 

Pour passer à l’heure d’hiver on avance ou on recule son réveil ?

Je fais partie des gens qui hésite toujours, alors rappelons que l’heure d’hiver consiste à retarder toutes les pendules et autres réveils, autrement dit à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Bonne nouvelle dimanche nous aurons une heure de plus pour dormir ou pour profiter de ses activités favorites. Premier conseil pratique, bien que la majorité des objets qui nous entourent, ordinateurs, smartphones entre autres, se mettent à jour automatiquement, n’oubliez pas de changer l’heure des pendules et radios réveils. La bonne idée est de changer l’heure le samedi soir avant de se coucher. Cela permettra notamment à ceux dont ce changement est un stress d’être rassurés. Oui, certaines personnes sont stressées par le changement d’heure.

Le changement d’heure a une influence sur le sommeil.

Comme nous vous l’avons déjà dit sur notre blog, le changement d’heure perturbe nos rythmes biologiques et notre sommeil. Cependant bonne nouvelle, le passage à l’heure d’hiver perturbe moins notre récupération que le passage à l’heure d’été. Deuxième conseil pratique, en particulier pour les enfants, il est recommandé de se préparer à cette modification de rythme. Pour les couche-tôt, il est bon de se forcer à se coucher une heure plus tard. Pour ceux qui manquent de sommeil et qui ont besoin de dormir plus, je recommanderais de se coucher au même moment qu’avant, ce qui sur la pendule représentera une heure plus tôt.

Les enfants et les personnes âgées perturbés par le changement d’heure.

Comme je le disais au début de cet article, le passage à l’heure d’hiver perturbe le rythme biologique; ce sont les enfants et les personnes âgées qui sont les plus sensibles à ce changement. C’est pourquoi, il ne faut surtout pas négliger ce phénomène, d’où l’importance d’anticiper comme je le préconisais ci-dessus en décalant l’heure de coucher. Il n’est d’ailleurs pas rare, pour les gens les plus sensibles, de ressentir un très gros coup de fatigue dans les jours qui suivent le changement d’heure.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil

Déco, 3 conseils pour une chambre à coucher idéale pour le sommeil.

16/10/2017
Bien dormir dans sa chambre

Conseils pratiques pour bien dormir dans sa chambre

 

Une chambre est un lieu personnel et intime voué à la détente et au sommeil.
C’est pourquoi on doit s’y sentir bien et la soigner, comme nous vous l’expliquions au mois de mars dernier « Comment mieux dormir dans sa chambre ?« . Aujourd’hui je vous propose en s’inspirant des conseils du docteur Maslo, de nous attarder sur trois points importants de la décoration de notre chambre à coucher :

  1. Pour l’aménagement, privilégiez la sobriété : La décoration doit bien sûr toujours correspondre à vos goûts. Tout bon architecte ou architecte d’intérieur partira toujours de vous et de ce que vous aimez. N’oubliez pas que le but est d’aménager un espace ou vous vous sentirez bien pour mieux y dormir. Contemporain ou plus classique, c’est à vous de décider. Je répéterai que ce n’est pas parce que nous sommes très peu à entrer dans ce lieu intime, que ce n’est pas pour cela que la chambre doit être le parent pauvre de la déco. Un élément de base à privilégier est la sobriété. Cette pièce ne doit pas être encombrée, car elle deviendrait oppressante.
  2. Choisir une couleur adaptée au sommeil : les couleurs froides qui sont réputées apaisantes sont donc à privilégier. Et oui, nous dormirons mieux avec un environnement bleu ou vert par exemple. En parlant d’exemples, au mois de juin dernier, nous vous présentions un certain nombre d’exemples sympas de chambres aux styles variés qui donnent envie de dormir : « Déco chambre à coucher : Quelles couleurs choisir pour mieux dormir ?« .
  3. Une chambre bien rangée : le bordel est l’ennemi du sommeil. L’espace est nécessaire pour se sentir bien, pour se détendre, combien de fois devrais-je dire qu’une chambre ne doit pas être encombrée et oppressante, d’où l’objet également de « Une chambre pour bien dormir : le bordel ennemi du sommeil. ».

Source notamment le livre « Dormir enfin » de Marie Borel et Philippe Maslo.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Couettes, pourquoi les matières naturelles sont plus chaudes ?

09/10/2017
Couettes, les matières naturelles sont plus chaudes

Couette naturelle, dormir dans la nature.

 

Quels sont les avantages des matériaux naturels dans une couette ?
Nous avons tous eu l’impression de chaleur avec une couette en duvets ou une couverture en laine. Rappelons que ces matières ne produisent pas de chaleur, mais sont en fait très isolantes. Prenons également le temps de regarder les autres avantages de ces éléments naturels.

Les couettes naturelles sont plus agréables.
Les matières naturelles rendent les couettes plus isolantes. Nous avons tous connu la sensation que notre couette amplifiait la sensation de froid l’hiver et faisait transpirer en période de chaleur. D’une part les matériaux naturels permettent de conserver la chaleur du corps, c’est le plaisir de se sentir dans un cocon si agréable et rassurant. C’est là le côté isolant de matières comme le duvet, la laine ou le lin pour ne citer que ces exemples. Mais en plus l’air circule mieux dans ce type de couettes, ce qui les rend d’autant plus agréables et saines. Car une couette qui respire plus élimine mieux l’humidité et donc réduit considérablement le développement des acariens. Moralité la naturalité n’est pas qu’une lubie d’utopistes, mais cela a une vraie utilité vis à vis de notre bien-être et notre santé.

Les couettes naturelles sont plus saines.
Pour aller plus loin, choisir pour sa couette des matières naturelles issues de l’agriculture biologique, sera meilleure pour notre santé que cela soit de manière directe mais également indirecte. Je vous explique ma pensée. Il est tout d’abord évident que la couette, comme les draps font partie des éléments de literie les plus au contact de notre corps. Ce qui peut donc provoquer de réactions directes aux substances nocives que le synthétique ou Le non bio peut contenir. Mais second effet, Le non bio pollue notre environnement, ce qui par effets induit de finir par avoir des conséquences sur notre santé. D’où la nécessité d’avoir une vision globale.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , ,

Santé et sommeil, les bienfaits de se laver avant d’aller au lit.

02/10/2017
se laver pour mieux dormir

La toilette du soir pour mieux dormir.

 

Une bonne douche pour se relaxer.
Dire qu’il est vivement conseillé de se laver avant de se coucher, est bien sûr une lapalissade, car l’hygiene corporelle est importante pour préserver celle du lit. Mais allons plus loin car se laver a aussi de nombreuses autres vertus sur notre sommeil, détente, bien-être par exemple.

Le sommeil sera plus facile à trouver.
En prenant une douche, idéalement froide, ou du moins plus fraîche, la température corporelle s’abaissera et en s’approchant de celle que nous avons lors du sommeil, il sera plus facile de s’endormir. Par ailleurs pour ceux d’entre nous concernés par la ménopause ou l’andropause, cela repoussera les premières bouffées de chaleur de la nuit. De plus, sous la douche, le corps se détend et il est souvent plus facile de se vider la tête.

La nudité sera plus agréable.
Pour ceux qui dorment nus, ou ceux qui souhaitent faire l’apprentissage du sommeil dans le plus simple appareil, le contact avec les draps sera plus agréable et souvent la douche désinhibe. Plus à l’aise avec son corps, le contact avec les draps sera encore plus agréable. Sans compter que si l’on est pas seul dans le lit, être plus à l’aise avec soi-même permettra d’être mieux avec l’autre.

La santé sera préservée.
Revenons sur le côté purement hygiénique qui a également son importance sur notre santé. S’ il est évident que la toilette du soir évitera de salir les draps notamment de sueur, mais soulignons que particulièrement si l’on dort nu nous pourrons contaminer les draps de bien d’autres choses. Je citerai un article récent du blog de Noctea sur une étude scientifique qui a démontré que même si les draps étaient en apparence propres, bien souvent ils contenaient de l’urine ou pire des matières fécales. Une bonne toilette avant de se coucher et des draps lavés toutes les semaines sont la solution pour une bonne santé préservée.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques , , , ,