Archive

Archives pour la catégorie ‘Attitude citoyenne’

Manquons-nous d’empathie ?

25/01/2018
L'être humain est empathique par nature.

L’empathie ou l’aptitude à se mettre à la place de l’autre.

 

Etre empathique est à la portée de tous, mais nous y sommes sensibles peu ou prou. Preuve de bienveillance, elle a pour effet une meilleure compréhension de l’autre.

 

Parlons un peu de psychologie.

Depuis notre naissance, sachez que nous en sommes tous dotés naturellement de cette fameuse empathie, vous savez ce truc qui consiste à se mettre à la place de l’autre pour mieux le comprendre et le soutenir. Ensuite, en grandissant, nous développons cette aptitude émotionnelle envers l’autre ou pas.

L’éducation y est pour quelque chose.

Nos parents n’ont peut-être pas forcément démontré des comportements en ce sens et nous n’y sommes pas forcément déterminés même si certains d’entre nous y sont plus facilement disposés et particulièrement, ceux qui ont pu et su évoluer dans un contexte familial « aimant », d’après Jacques Lecomte, Docteur en psychologie.

Comprendre ainsi le comportement des autres.

Il est plus facile d’appréhender et de renverser une situation désagréable générée par quelqu’un si nous cherchons à réfléchir aux raisons de ses actions, comme si nous voulions nous positionner pour nous mettre partiellement à sa place afin d’apporter au moins un début de solution. Apaiser les maux. De par nos propres expériences douloureuses, nous avons plus ou moins souffert, été en colère pendant un temps. Cette force nous permet ultérieurement, avec du recul, de mieux capter ce que l’autre peut ressentir puisque nous l’avons vécu, probablement sous une autre forme, mais nous avons bien traversé des phases communes.

La fin des conflits.

Il est préconisé en cas de litige de s’efforcer à questionner l’autre par de simples interrogations du type « que voulais-tu dire ? ». En effet, l’interprétation que nous pouvons avoir en premier lieu peut être complètement différente de la signification des mots et des actes de notre interlocuteur. Il est donc plus simple de prendre du recul et ne pas traiter de façon brute l’information qui nous parvient.

L’action est positive et bienveillante.

Même si nous ne sommes pas en mesure d’accepter, nous pouvons au moins utiliser l’outil empathie pour comprendre. Il ne s’agit pas de faire éponge, attention à ne pas transférer le mal-être sur soi car il n’est pas le nôtre et cela ne rendrait finalement service à personne. Il est question d’apaisement et de soulagement avec rationalité et altruisme. Je vous conseille donc d’écouter activement l’autre, c’est devenu très important dans notre ère où nous sommes dépassés par l’excès de communication passive et son manque de justifications.

Parlons peu mais bien.

Source : La bonté humaine, Jacques Lecomte.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

Qu’est ce que la pédagogie Montessori ?

11/01/2018
Maria Montessori

Qu’est-ce que l’éducation Montessori

 

Tendance ou véritable évolution de notre éducation, la pédagogie de Maria Montessori fait de plus en plus d’adeptes. Prenons le temps de la définir pour mieux comprendre ce que c’est.

 

Connaissons-nous bien la pédagogie Montessori ?

Cette méthode pédagogique alternative et tendance nourrit beaucoup de propos, mais pour beaucoup d’entre nous, difficile de savoir très concrètement la pédagogie Montessori. En quoi consiste-t’elle ? Quels sont les risques d’abus ?

Pédagogie Montessori – définition.

Maria Montessori, médecin italienne devenue pédagogue, a créé en 1907 une méthode d’éducation alternative basée sur l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant. Souvent considérée aujourd’hui comme une méthode élitiste, effectivement ces écoles restent chères, elle est née de l’étude d’enfants de milieux sociaux et culturels très défavorisés et en difficultés d’apprentissage. Selon Maria Montessori « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. » L’idée est de favoriser la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté.

Montessori pour tous.

Alors si je comprends bien le principe, l’objectif de cette pédagogie est de découvrir les lois du développement naturel de l’enfant. L’idée est de comprendre la spécificité de l’enfant et d’adapter l’enseignement à son besoin et non d’appliquer une méthode d’enseignement unique correspondant à la moyenne des enfants. Dans une école Montessori, l’enfant expérimente par lui-même en se trompant, en recommençant. Il fabrique, découpe, goûte, peint En fait, il fait davantage qu’il n’apprend à faire. Contrairement à se que l(on pourrait penser par manque d’information, ils ne s’agit pas de les laisser faire tout ce qu’ils veulent. Respecter ses sensation et son développement, n’exclu pas des règles strictes. L’enfant choisi ses activités, et il doit ranger le matériel utilisé. Il y a beaucoup de travail sur le comportement.

Plus de 20 000 écoles Montessori dans le monde.

Les écoles dites Montessori et régies par l’association « Écoles Montessori France », sont loin d’être anecdotiques. Il s’en cré de nombreuses chaque année en France. Encore coûteuses car il s’agit généralement d’établissements privés hors contrat qui ne sont pas de subventionnés. Les choses commencent à changer. Selon le Huffington Post, de plus en plus d’enseignants du premier degré tentent de mettre en place à leur échelle des ateliers Montessori dans leurs classes.

Jouets Montessori et matelas Montessori.

Force est de reconnaître que Montessori fait vendre. Mais rappelons qu’il ne s’agit pas d’une marque déposée. On pourrait considérer qu’il s’agit d’un « label » non réglementé. Comme vous savez sur Comment mieux dormir on considère label, quelque chose qui répond à des règles précises. N’importe qui peut donc apposer l’appellation « Montessori » sur un produit à vendre. Alors gardez toujours votre esprit critique avant d’acheter. Précisons qu’il existe cependant bien un agrément donné par l’AMI (l’Association Montessori Internationale), que l’on trouve sur certains jouets.

Le Topponcino.

Inspiré de la pédagogie inventée par Maria Montessori, le topponcino est un matelas transitionnel, à mi chemin entre le matelas bébé et le doudou. Sa forme ovoïde symbolise la limite du ventre de la mère et donc rassurera bébé en toute situation. Positionne entre le matelas et l’enfant, il restera sous lui quand un de ses parents le prendra dans ses bras, le positionnera sur la table à langer ou dans la poussette par exemple. Le topponcino n’a pas été inventé par Maria Montessori, mais il est librement basé sur sa pédagogie.

 

Photo de Maria Montessori

Maria Montessori

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

Les bienfaits de la parentalité bienveillante

08/01/2018
Accompagner son enfant depuis sa naissance.

La notion de parentalité bienveillante.

 

La parentalité bienveillante, une éducation alternative, qui consiste à porter un autre regard sur l’éducation de notre enfant. Il s’agit de comprendre et respecter sa personnalité, le guider, plus qu’imposer.

 

Guider et accompagner son enfant.

J’évoquais récemment le terme de parentalité bienveillante, inspirée de l’approche Montessori, qui vise à éduquer son enfant et le faire évoluer avec confiance dès sa naissance afin qu’il vive en harmonie avec qui il est. Ce qui, en conséquence, ne correspond pas forcément à ce que nous attendions de notre bambin car nous projetons pour lui et peu avec lui.

Réussir dans cette démarche d’éducation.

Il faut comprendre que nous transférons à notre enfant des idéaux, mais qui finalement ne sont pas forcément en adéquation avec lui. Avant tout il est nécessaire de faire le tour de soi-même. En effet, nous l’élevons dans notre environnement, avec nos valeurs que nous lui transmettons, alors il va intégrer tout ça à titre personnel. Donc, très souvent quand nous allons mal, il va mal et vice-versa. Nous devons profondément nous remettre en question en tant que parents. Attention ! Nous ne sommes pas mauvais pour autant.

Nous fonctionnons par automatismes, envers nos enfants.

L’enfant a beaucoup à nous apprendre de lui, mais comme je l’exprimais, nous l’enfermons dès le départ dans nos interprétations de croyances et idées conçues, peut-être comme nous l’avons nous-mêmes été à son âge, ou pas. Devenir bienveillants consiste à lui apporter de l’amour, lui apprendre l’empathie et particulièrement à le laisser se découvrir tel qu’il existe. Surtout, ne pas exiger de lui car il se sentirait borné à agir selon nos attentes et le freinerait dans son épanouissement et sa quête personnelle.

Les grands principes de cette méthode d’éducation.

Réfléchir complètement à notre approche personnelle de l’éducation tel un nouveau départ basé sur l’amour, la « mieux-veillance » et l’humilité. Notre travail est une collaboration tendant à son développement, il n’est pas question de tout lui accorder mais de l’accompagner pour qu’il comprenne son environnement et le monde qui l’entourent.

Une bonne préparation.

En tant que parents, nous devons bien nous préparer à ce travail qui aura ses répercussions sur sa vie future, celle des autres et des nouvelles générations. L’appréhension est inutile. S’informer auprès des associations telles que celles des parents d’élèves, échanger lors d’ateliers qui s’inspirent par exemple de Maria Montessori. Je vous invite également à consulter votre bibliothèque municipale qui peut vous conseiller sur des manuels et livres.

Pour ma part, j’ai apprécié «Vivre la pensée Montessori à la maison » dont je me suis inspirée pour vous écrire cet article de notre blog.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

L’air est pollué, la faute à qui ?

29/12/2017
réduction de la pollution de l'air

mes réflexions pour réduire la pollution de l’air

 

Nous savons tous que l’air que nous respirons est pollué et nous rejetons la responsabilité vers les autres. Or, nous sommes tous responsables.

 

Bonne nouvelle, notre air est moins pollué.

J’apprends avec joie, à la lecture d’une étude que les émissions des polluants particulièrement nocifs pour notre santé sont en baisse depuis les années 1990. Toutefois, nous sommes encore loin du compte. C’est déjà ça, restons enthousiastes, informons-nous et continuons nos efforts !

Courage, on peut arriver à être plus responsables.

Nos comportements ont évolué, nous avons pris conscience de la situation, mais il faut que nous continuions sur cette voie d’amélioration. Nous avons à notre disposition des énergies renouvelables, lesquelles sont en plein essor, des combustibles qui contiennent moins de soufre, sans compter que l’arrivée des nouveaux carburants a permis de nettement réduire les émanations de plomb. Malheureusement, l’ammoniac contenue dans l’air demeure stable.

Des solutions pour moins polluer.

Notre objectif commun est de persister à réduire toutes émissions de produits polluants. N’hésitons donc pas à prendre du recul sur notre hygiène de vie, particulièrement en se penchant sur nos façons de consommer et de nous déplacer. Par exemple, voici quelques petits conseils Noctea pour un comportement plus responsable :

  • Manger bio et opter pour une production locale,
  • Choisir des produits sans emballages et quand cela n’est pas possible privilégier les articles avec des emballages biodégradables,
  • Marcher plus et réduire le temps passé en voiture.

Eco-citoyenneté, des gouttes d’eau pour remplir « le vase ».

En effet, de par ces gestes éco-citoyens qui paraissent bien peu signifiants et auxquels nous participons effectivement, nous agissons beaucoup car nous faisons fonctionner notre économie locale, nous réduisons la pollution des transports et en somme, nous nous faisons du bien tant psychiquement que physiologiquement. Nous tendons donc vers des comportements qui auront un impact à plus long terme. Je vous invite à corroborer activement à cette rédemption et à remplir ces objectifs tant personnels qu’altruistes et ainsi, de contribuer d’ici 10 ans à une vie meilleure.

Je m’engage.

Moi-même, j’ai opté pour LaRucheQuiditOui pour m’alimenter, de marcher quasiment 40 minutes par jour domicile-travail-domicile, de trier correctement mes déchets voire de réutiliser certains emballages. Ensemble, je, vous, nous arriverons à des résultats concluants , c’est certain. Nous sommes tous responsables de l’air que nous respirons.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

Enfants malades, quand le cinéma se déplace à l’hôpital.

14/12/2017
Association Rêve de Cinéma

L’association Rêve de Cinéma organise des projections de films

 

Afin d’égayer le quotidien des enfants hospitalisés, l’association Rêve de cinéma diffuse des projections cinématographiques à l’hôpital.

 

Rêve de cinéma.

C’est une association, créée en 1997 sous le nom d’origine « Les Toiles Enchantées » dont le Président d’Honneur est Lambert Wilson. Rêve de cinéma permet aux enfants malades l’accès au divertissement et à la culture cinématographique. Son but est de rendre le quotidien des enfants malades, plus supportable et d’agir contre l’isolement afin de les encourager à surmonter les épreuves médicales parfois longues. Soutenue par des particuliers, distributeurs et entreprises, l’association peut alors offrir lors de son passage, des affiches, articles promotionnels, jeux et jouets.

Une initiative pour les enfants.

Aujourd’hui, près de 9 000 enfants entrent quotidiennement à l’hôpital, pour quelques jours ou pour plus longtemps afin d’y suivre des traitements lourds et très difficiles tant sur le plan moral que physique. Séparés de leur famille et amis, le cinéma vient les réconforter.

Comment se passe une tournée.

L’équipe installe le matériel et diffuse sur un mois des films sélectionnés, dans des hôpitaux à Paris mais aussi en Province. Dans ces établissements, des salles sont mises à disposition et parfois mêmes des salles de réunion, par exemple, se transforment alors en salles de cinéma.

La réaction des enfants.

Elle est positive d’autant que pour certains, ils n’ont jamais pu se rendre au cinéma. Quelle joie ! Quelle magie ! dans leurs yeux et dans leur tête. Pour un temps, ils oublient leurs douleurs, la solitude et la monotonie. Des professionnels et artistes viennent même vers eux pour leur parler de leur métier et de la fabuleuse technique du cinéma.

Un personnel soignant ravi.

Enthousiaste, l’encadrement hospitalier constate les conséquences positives sur les enfants. Les peines qu’ils partagent avec les enfants sont allégées, pour un temps court certes, mais efficace car le dialogue avec les enfants s’installe à nouveau en discutant de ce qu’ils ont vu et de ce qui leur a plu. Ensuite, ils refusent moins leurs traitements. Plus qu’une prestation de services, elle permet d’effacer la réalité pendant cette concentration festive.

Soutien à l’initiative associative.

Nous pouvons tous participer par un don, par une action sur le projet Ulule. Sachant que l’association a déjà obtenu à ce jour le soutien croissant de la profession cinématographique tels que les producteurs, comédiens et le Centre National de la Cinématographie entre autres. A l’occasion de Noël qui approche, toute l’équipe du blog comment mieux dormir, se joint à moi pour vous inviter à consulter le site de l’association revedecinema.com.

Vive la magie de Noël et celle du 7e Art. Merci à Les Toiles Enchantées qui a créé le projet il y a 20 ans et à Rêve de cinéma qui continue de le promouvoir.

 

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

Le teaser vidéo du Startup Weekend de Châteauroux.

30/11/2017
Startup weekend de Châteauroux

Photo prise lors de l’after su 1er startup Weekend de Châteauroux.

 

Le Startup weekend, 54 heures pour vivre une expérience extraordinaire et voir le monde sous un autre angle.

 

Le startup Weekend encore une belle occasion de voir le monde sous un œil nouveau.

Il y a un mois nous vous parlions du TEDx d’Orléans, fabuleux évènement où des conférenciers donnent leur autre vision du monde sur un thème donné, et bien dans la même veine, les StartUp Weekend sont l’occasion de sortir de notre zone de confort pour défendre une idée d’entreprise et en 54 heures lui permettre de devenir un projet de StartUp innovante. Alors que les éditions d’Orléans et de Tours se terminent tout juste, la préparation de la 2ème édition du StartUp Weekend de Châteauroux (celui du Berry), bat son plein. Je vous présente la vidéo du teaser de cet événement qui se tiendra sur le site de Balsan, que la mairie de Châteauroux ambitionne de faire devenir le lieu totem du numérique dans le Département de l’Indre.

La vidéo de présentation du StartUp Weekend de Châteauroux.

Qu’est ce qu’un Startup Weekend ?

Le temps d’un weekend, des gens de tous horizons, de tous âges et de tous niveaux, qui ne se connaissent pas, se rencontrent autour d’un pitch d’entreprise disruptive le vendredi soir et planchent 54 heures, pour rendre le dimanche soir un projet concret. Les meilleurs sont primés et accompagnés pour la suite de l’aventure de créateurs. Certes, des codeurs, des marketeurs et autres profils évidents sont présents, mais aussi des gens qui ont tout simplement envie d’éprouver une idée nouvelle ou tout simplement de sortir de leur zone de confort. Il n’y a pas de perdant, mais à minima une expérience humaine, qui permet d’oser penser grand et d’apprendre à s’intégrer dans un collectif.

Le startup weekend Chateauroux 2018

Le Startup weekend se tiendra Site Balsan (Site notamment HEI) à Châteauroux,
les 26, 27 et 28 janvier 2018
cet évènement est ouvert à tous en tant que participants.
L’inscription doit être faite à l’avance
(le Weekend n’est pas ouvert au plublic).
Pour information, contacter : Elodie startupweekendchtx@gmail.com

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

Le développement durable dès l’école.

27/11/2017
le développement durable dès l'école

Le développement durable s’apprend aussi à l’école.

 

Le développement durable doit s’apprendre dès le plus jeune âge, tant à la maison qu’à l’école. A Metz, une école a pris ses responsabilités avec une très belle initiative.

 

Mieux vivre s’acquiert depuis l’enfance.

L’autre jour, alors que je consultais sur mon fil d’actualités Facebook, une information sur de nouvelles fabrications biodégradables de nos emballages. A mon sens une piste très très intéressante. Un internaute faisait remarqué qu’en terme d’écologie et de démarche responsable, il fallait s’adresser aux enfants plus réceptifs à la nouveauté. C’est de là que m’est venue la curiosité de de voir ce qui se faisait pour éduquer les enfants en matière de développement durable. Et à ma grande surprise, l’école est déjà bien engagée, reste plus qu’aux parents à prendre encore plus leurs responsabilités.

L’éco-responsabilité familiale et scolaire.

J’ai parcouru un article sur le tri des déchets, la santé et le gaspillage impliquant des projets scolaires d’une école à Metz. Ces travaux de réflexion sont effectués depuis la maternelle et les enseignants et parents d’élèves y participent activement jusqu’à obtenir des labels « éco-écoles » qui auront des répercussions sur la vie des collégiens et lycéens.

Quelles actions ont été menées par cette école de Metz ?

Sur le thème de la santé, ils abordent avec des supports vidéos et des affiches, par exemple, les thèmes de l’hygiène des mains, du sommeil, du brossage des dents. Evidemment, le tri des déchets, les gestes éco-citoyens sont appliqués depuis des années comme des habitudes. Mais leurs études vont encore plus loin, des diagnostics acoustiques ont été effectués dans le réfectoire sur le thème de l’audition.

Les résultats positifs de cette éducation responsable.

Ces projets écologiques et l’enseignement scolaire se relient. Ils aboutissent à des « comptes-rendus » par les élèves dans ce cadre éducatif. D’autres avancées sont attendues par l’instauration de méthodes d’apprentissage différentes telle que, par exemple, la relaxation.

La motivation et l’engagement.

Parents et élèves sont fiers de leurs travaux et actions. Les parents considèrent avoir « vécu sur le dos de la planète » et que les nouvelles générations vont la sauver. Tous ces changements ont mis en place un nouveau fonctionnement très encourageant. Les enfants en parlent aux autres enfants. Ce bouche à oreilles marche. Finalement, il est vrai que notre devoir d’adultes actifs est d’aider, d’informer et de communiquer avec nos enfants. Les erreurs doivent être rectifiées ensembles pour des solutions pérennes au fil des prochaines générations. Je vous invite à consulter le site eco-ecole.org.

Source Familles et éducation.

 

Les articles déjà parus :

Attitude citoyenne

Tedx Orleans, un autre regard sur l’humanité.

02/11/2017
Le TedX sur le thème de l'humanité

Les speakers de la conférence Ted d’Orléans

 

Les conférences Ted d’Orléans, une multitude de moments privilégiés pour penser autrement en vivant une expérience exceptionnelle d’humanité.

 

Osez penser différemment.

J’avais eu la chance de voir la diffusion en direct à la CCI de Châteauroux, de la première édition Orléanaise, consacrée à la métamorphose et je m’étais promis d’être à Orléans pour la seconde édition du TedX. Un après-midi pour porter un autre regard sur un thème donné, en l’occurrence l’humanité. Vous savez ces moments où ces rencontres vous tirent vers le haut, vous poussent à penser plus grand, l’anti café du commerce, vous savez l’art des brèves de comptoirs. Vous avez bien compris, je suis fan et j’assume ma subjectivité. Avant de détailler le TedX d’Orléans, prenons le temps d’expliquer ce qu’est un TedX, car je dois avouer que lorsque je disais que j’allais assister à celui d’Orléans, j’ai souvent été embarrassé quand on me demandait ce que c’était.

Définition d’une conférence Ted.

Apparues en 1984 en Californie, les conférences TED, en anglais dans le texte Technology, Entertainment and Design, ont pour but de propager des idées valant la peine d’être diffusées. Il s’agit en fait, d’une série de conférences sur un sujet donné et qui permettent de prendre de la hauteur et d’enrichir sa propre vision des choses. Elles peuvent aussi bien porter sur des sujets politiques (la vraie, la grande politique), sur la science, l’architecture que les arts, et j’en passe et des meilleurs. Gérée au niveau mondial, par une association à but non lucratif. Depuis 2014, la conférence principale se déroule à Vancouver et des licences sont accordées partout dans le monde pour relayer l’état d’esprit. Cédric Louisy-Louis est titulaire de celle du TedX Orléans.

L’expérience des speakers.

Je me permets de faire une liste exhaustive des speakers, tant chacun a apporté une pierre à l’édifice et puis parce que oser se présenter devant une salle de 300 personnes, pour défendre une idée, ce n’est juste pas simple. Pour ces gens qui ne sont pas des pros de la conférence, je tiens à les féliciter pour leurs performances et le travail fourni. Aucun n’est venu les mains dans les poches ; certains amateurs des lumières de caméras pourraient en prendre de la graine. Je suis sûr que tous ont flippé, mais qu’ils en sont tous sortis grandis.

  • Nicolas Raimbault : ancien joueur de basket-ball, nous a notamment éclairé sur l’importance du collectif et du respect de la spécificité de chaque individu.
  • Jean-François Verhulst : l’humanité, c’est aussi la barrière, souvent inconsciente que nous mettons entre nous et les personnes handicapées.
  • Laura Bliquard et Juliette Gadoin : 2 lycéennes qui nous ont expliqué avec intelligence et humour qu’il n’était pas forcement utile d’avoir l’expérience et l’expertise pour participer à notre monde.
  • Flore et Sébastien Biron Cercellier : qui se qualifient de bobos écolos, ont quitté une vie trépidante parisienne pour un aller simple vers l’essentiel.
  • Benjamin Cheminat : entrepreneur dans l’âme, nous a démontré l’importance de la créativité pour sauver l’humanité.
  • Remi Camus : l’aventurier explorateur qui, à travers les récits de ses périples nous a démontré, l’importance d’oser.
  • Benoit Thévard : la notion de Limits to growth, a été pour lui le détonateur pour se lancer dans une sensibilisation à la transition citoyenne, indispensable à l’avenir de l’humanité.
  • François Polverel : tout jeune créateur d’entreprise, surdoué, qui est passé de la recherche de performances solitaires à l’épanouissement collectif. Nous ne sommes rien sans les autres, c’est ça le bonheur de l’humanité.
  • Marine Billet : cinéaste, nous a expliqué son combat merveilleux pour passer d’une certaine misanthropie, envers un monde qui la maltraitait, à un amour de l’humanité, en ayant donné un sens à sa vie.
  • Ivaanyh : la chanteuse orléanaise dont la voix a notamment donné le La de l’après midi en plaçant déjà très haut le niveau émotionnel.

Voilà une expérience qui nous aidera à mieux dormir.

 

Les articles déjà lus sur ce thème :

 

 

parenthèse musicale du TedX d'Orléans

La chanteuse Ivaanyh .

 

Attitude citoyenne

Consommer bio, comment éviter les erreurs en voulant bien faire ?

25/09/2017
L'art de consommer bio

Consommer bio et bien.

 

Le bio doit faire réfléchir.
Comme je l’ai déjà dit, par exemple avec « La méconnaissance du bio, terreau d’abus » et « L’excès de bio est mauvais pour la santé« , notre comportement d’achat, en particulier vis à vis du bio, doit faire preuve de quelques questionnements personnels. Vouloir consommer sain et responsable, cela s’apprend et nécessite quelques règles et quelques réflexions. L’idée de cet article nous est venue à la vue d’un billet d’humeur sur Facebook, d’Agnès Devillières, coach, dont les travaux nous inspirent régulièrement.

Plus sain, mais à quel prix ?
Avant d’aller plus loin, commençons par partager les propos d’Agnès : « Je m’interroge sur un truc qui m’échappe : manger sain doit-il nécessairement rimer avec des aliments venus d’autres continents, de contrées lointaines ? La mode des graines de Chia par exemple, ou des amandes californiennes qui ruinent l’écologie locale mais qui font un lait végétal « plus sain » que le lait de vache .. Gourmande que je suis j’adore découvrir des plats ‘exotiques’ pour autant, les repas du quotidien, les habitudes alimentaires ne devraient-elles pas être plus « raccord’ avec notre lieu de vie ? Manger local ça a du sens quand même ».

Consommer bio doit s’inscrire dans une démarche plus globale.
Le préalable est poser la question, que veut dire consommer bio pour vous ou pour moi bien sûr :

  • Consommer bio dans des réseaux de distribution qui font venir des tomates de pays éloignés et qui ne respectent pas les revenus des producteurs est il suffisant ?
  • Consommer bio, avec des aliments conditionnés dans du plastique et en gaspillant, est-il judicieux ?

Le lexique d’une consommation plus responsable et vision globale.
Pour apporter des réponses plus pertinentes, prenons le temps de faire le point sur la définition de certains termes liés à nos questionnement sur la consommation :

  • Le développement durable : il s’agit d’une démarche qui allie le développement économique au développement social et au respect de l’environnement. Ce qui signifie que pour vivre nous avons besoin certes d’argent, de bonheur et de vivre dans un environnement sain.
  • Le commerce équitable : Il s’agit d’une partie et seulement d’une partie du développement durable. dans ce cas on allie développement économique et social. En d’autres termes, il faut payer de manière juste les gens qui produisent, qu’il s’agisse des fournisseurs, comme des employés.
  • Le produit bio : il s’agit d’un produit cultivé dans le cadre de l’agriculture biologique et qui a fait l’objet d’une certification. En France, le ministère de l’agriculture a défini les règles à respecter, notamment l’élimination des pesticides.
  • Le locavorisme : il s’agit de gens, les locavores, qui s’inscrivent dans un mouvement qui prône la consommation de nourriture produite dans un rayon allant de 100 à 250 kilomètres maximum autour de son domicile.
  • L’Ecodesign ou l’Eco conception : il s’agit d’une démarche qui consiste a introduire la responsabilité environnementale, dès la création et la conception d’un produit. C’est à dire, considérer l’impact du produit ou du service, tout au long du cycle de vie du produit, de sa conception à sa destruction. Dans cette démarche, la communication et les termes employés répondent également a une norme très précise, afin d’éviter toute ambiguïté vis à vis du consommateur. Un des outils incontournables de l’éco conception est l’ACV (l’analyse du cycle de vie).

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne , , , ,

En route, vers une consommation plus responsable.

26/06/2017
comment mieux réfléchir ses achats

Comment mieux consommer ?

 

Comment consommer responsable en été ?
l’été arrive et c’est une période où notre carte bleue, chauffe tout particulièrement. D’une part, avec les vacances, période de relâche où nombre de commerçants en profitent, plus particulièrement sur nos lieux de villégiature. D’autre avec les soldes d’été, nous sommes plus avides de bonnes affaires. Alors comme un consommateur averti en vaut deux, prenons le temps de réfléchir aux précautions à prendre afin de ne pas se faire avoir. Puis profitons-en pour aller plus loin et penser responsable dans nos achats.

Le top 4 des conseils pratiques pour être un consommateur malin :

  1. méfions nous des promesses trop belles : il ne faut pas perdre la valeur des choses, à une époque où internet nous permet de tout comparer, fuyons les promesses trop mirifiques. Par exemple, il n’est pas possible de trouver un produit bio, made in France qui respecte les principes du commerce équitable, deux fois moins cher qu’un produit d’importation. Osons douter de nos premières impressions.
  2. sachons lire les étiquettes : certaines étiquettes sont très imprécises et d’autres jouent avec la ligne jaune. Effectivement, en France, 100% naturel ou made in France ne veut pas forcément dire qu’il s’agit de choses entièrement constituées de matières naturelles ou fabriquées en France.
  3. évitons le gaspillage : bien que cela soit évident, n’achetons que ce que nous pouvons consommer. Le gaspillage est le sport favori de nos sociétés développées, n’oublions jamais que nous croulons sous les déchets. Le gaspillage a certes un enjeu écologique vital, mais aussi un impact sur notre pouvoir d’achat. Ce qu’il faut méditer, notamment en matière d’alimentation, ne vaut-il pas mieux consommer des aliments de meilleure qualité en quantité nécessaire que céder aux meilleures offres quantitatives à moindre coût, dont une bonne partie finira à la poubelle ?
  4. connaitre la législation des soldes : effectivement cette période tant attendue par les consommateurs et les commerçants, répond à des règles très précises. Stock, étiquetage, garantie,… revenons sur un de nos articles qui détaillait tous les points importants : Comment préparer les soldes.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne , ,