Archive

Archives pour la catégorie ‘Literie’

Pourquoi choisir un matelas 160 ?

09/11/2017
matelas 160

Plus le matelas est grand plus la vie au lit est agréable.

 

Choisir un matelas 160 permet à chaque dormeur d’avoir plus d’espace donc un sommeil de meilleure qualité.

 

Pourquoi dort-on mieux dans un grand matelas ?

L’intérêt principal de choisir une literie de 160 cm de largeur, vient du fait comme je vous l’ai régulièrement expliqué, que dormir à deux n’est pas sans causer de perturbations du sommeil respectif . Plus l’espace imparti à chaque dormeur est large, plus son sommeil sera de qualité. Tout d’abord parce que l’un gênera moins l’autre et sera moins gêné par l’autre. Effectivement, à chaque fois qu’un dormeur se tourne, il risque de buter son voisin ou sa voisine, et créer un micro-réveil. Entre un couchage de 140 cm et un couchage de 160 cm, on limite d’environ deux fois ce problème.

Une grande literie n’éloigne pas le couple.

Une question qui nous est régulièrement posée : « Est-ce qu’une grande literie est mauvaise pour le couple ? Alors tordons tout de suite le cou à cette une idée reçue. Plus le matelas est grand plus on se sent bien et plus le couple est heureux de se retrouver. Tout simplement un duo de co-dormeurs qui est constamment dérangé et dort mal, a par conséquent moins envie de se retrouver. A contrario, quand il est bien dans son lit, l’harmonie est plus facile à obtenir. Le désir et le plaisir coulent de source.

Un avis sur les matelas de 180 et 200 cm ?

Il va de soi que plus la literie est grande, plus le confort est là et plus le sommeil est bon. Un matelas en 180 cm sera encore mieux et ainsi de suite avec un lit de 200. Imaginez 200 x 200 cm, dans un lit carré on peut donc dormir dans tous les sens….. bon j’arrête là.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie

Couettes, pourquoi les matières naturelles sont plus chaudes ?

09/10/2017
Couettes, les matières naturelles sont plus chaudes

Couette naturelle, dormir dans la nature.

 

Quels sont les avantages des matériaux naturels dans une couette ?
Nous avons tous eu l’impression de chaleur avec une couette en duvets ou une couverture en laine. Rappelons que ces matières ne produisent pas de chaleur, mais sont en fait très isolantes. Prenons également le temps de regarder les autres avantages de ces éléments naturels.

Les couettes naturelles sont plus agréables.
Les matières naturelles rendent les couettes plus isolantes. Nous avons tous connu la sensation que notre couette amplifiait la sensation de froid l’hiver et faisait transpirer en période de chaleur. D’une part les matériaux naturels permettent de conserver la chaleur du corps, c’est le plaisir de se sentir dans un cocon si agréable et rassurant. C’est là le côté isolant de matières comme le duvet, la laine ou le lin pour ne citer que ces exemples. Mais en plus l’air circule mieux dans ce type de couettes, ce qui les rend d’autant plus agréables et saines. Car une couette qui respire plus élimine mieux l’humidité et donc réduit considérablement le développement des acariens. Moralité la naturalité n’est pas qu’une lubie d’utopistes, mais cela a une vraie utilité vis à vis de notre bien-être et notre santé.

Les couettes naturelles sont plus saines.
Pour aller plus loin, choisir pour sa couette des matières naturelles issues de l’agriculture biologique, sera meilleure pour notre santé que cela soit de manière directe mais également indirecte. Je vous explique ma pensée. Il est tout d’abord évident que la couette, comme les draps font partie des éléments de literie les plus au contact de notre corps. Ce qui peut donc provoquer de réactions directes aux substances nocives que le synthétique ou Le non bio peut contenir. Mais second effet, Le non bio pollue notre environnement, ce qui par effets induit de finir par avoir des conséquences sur notre santé. D’où la nécessité d’avoir une vision globale.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , ,

J’ai fait l’expérience d’un matelas trop ferme.

01/05/2017
j'ai mal dormi car la literie était trop ferme

Non, ce n’est pas moi.

 

Les conséquences sur le sommeil, d’un matelas trop ferme.
Je vous rabâche depuis des années les méfaits des matelas durs. Et bien la semaine de passage dans de midi de la France pour des raisons professionnelles malgré moi. Un hôtel avec une literie pas à la hauteur et surtout trop hard, je dois reconnaître que ce n’est malheureusement pas la première fois que cela me tombe dessus. Aller avouez que cela vous ai déjà arrivé, n’est-ce pas ?

Se réveiller avec des douleurs.
Je me suis réveillé bien avant la sonnerie de mon portable avec des tensions dans le dos. J’ai l’impression d’avoir fait des efforts toute la nuit. J’ai également comme des courbatures dans les jambes. En fait, un matelas doit respecter la morphologie du corps. Vous vous souvenez ce que je vous ai régulièrement expliqué, la nécessité d’élasticité du matelas afin qu’il puisse mouler le dormeur quel que soit sa position au cour de la nuit. Le matelas ferme provoque une déformation de la colonne vertébrale, d’où ces douleurs dues aux contraintes qu’elle a subit. Sans compter que même si je ne me suis réveillé à chaque fois que mon corps a dû se tourner pour relâcher la contrainte sur la colonne vertébrale, mon cerveau n’a pas eu son repos mérité. Pour mieux comprendre ce phénomène, allongez-vous sur le dos et vous constaterez qu’au niveau de la cambrure du dos, il n’y a pas de soutien. Essayez de vous détendre et vous verrez que votre colonne se déformera pour que le corps repose partout. Faites l’exercice sur un côté et vous verrez que le matelas trop dur déforme encore plus le corps, du au volume plus important de la zone d’épaules.

Un matelas peut provoquer des problèmes circulatoires.
Il bon d’ajouter que l’excès de fermeté, peut aussi provoquer des problèmes de circulation sanguine. Le matelas dur comprime les vaisseaux sous cutanés au niveau des parties volumineuses du corps comme le bassin et les épaules. Ce qui encore une fois obligé le cerveau de retravailler à chaque gêne pour changer de position. Ce qui a comme conséquences, une mauvaise qualité de récupération et cela peut aller jusqu’à des douleurs au niveau du bassin, des épaules et des omoplates.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , ,

Chambre : c’est l’heure du grand ménage de printemps !

13/03/2017
Conseils pratiques pour nettoyer la chambre

Le guide pour faire un ménage de printemps dans la chambre.

 

Conseils pratiques pour une chambre plus saine.
Avec l’arrivée du printemps, nous avons envie de sommeil, d’extérieur et d’air. L’enfermement, le manque de lumière commencent à nous peser. Au même titre que l’on a besoin de promenade sous le soleil, de barbecues, on a envie d’un intérieur régénéré. C’est pourquoi, bon nombre d’entre nous se livrent au ménage de printemps. Vous comprendrez que nous nous attardions plus précisément sur la chambre.

Hygiène de la chambre, les 6 des choses à faire au printemps :

  1. ouvrir la fenêtre : pour commencer, on ouvre la fenêtre afin de bien ventiler la chambre et ce tout au long de l’opération de nettoyage.
  2. aérer la literie : au même titre que pour la chambre, l’aération du matelas a pour objectif de l’assainir en évacuant notamment d’éventuels restes d’humidité.
  3. aspirer généreusement : cette opération permettra d’enlever les acariens et autres miasmes du matelas. En plus, de la literie, il faut aspirer les tapis ou moquettes présents dans la pièce.
  4. mettre les fibres naturelles au congélateur : une excellente technique pour éliminer les acariens est de mettre toutes les pièces de literie, dont la taille le permet, au congélateur. C’est le cas par exemple, des oreillers qu’il suffira d’emballer dans un sac plastique et de les laisser au froid pendant une nuit.
  5. laver la couette : autre étape ce ménage de printemps, on lave ou on fait laver la couette (ou la couverture). Pour cela attention de bien suivre les recommandations de lavage du fabricant. De manière plus générale, une erreur à éviter est l’essorage trop fort. Cet effet de centrifugeage, est bien souvent ce qui abîme le plus les fibres.
  6. laver les draps à 60 degrés : rappelons que nettoyer les draps en coton à soixante degrés Celsius suffit à éliminer les acariens.
  7. retourner son matelas : on passe de la face hiver à la face été. J’en profite pour vous rappeler, que comme 4 fois dans l’année, c’est le m’aiment de retourner son matelas. Cela permet, d’user la matelas de manière uniforme et de dormir sur une face plus fraîche pour attaquer des périodes plus chaudes.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , ,

Comment aménager une chambre de bébé ?

27/02/2017
conseils pratiques pour aménager une chambre de bébé

Guide de la chambre de bébé

 

Gérer l’épreuve du sommeil de bébé.
Si faire dormir son enfant est bien souvent une épreuve pour les parents. Il faut comprendre que pour pour lui, c’est toujours une épreuve, une peur de l’abandon ou d’être livré à ses angoisses, alors que les parents eux sont deux dans leur lit. C’est pourquoi, il est important de rassurer bébé et au plus tôt de le rassurer et de lui apprendre à dormir seul dans un espace dédié. Librement inspiré d’un chapitre d’un livre d’Anne Bacus, psychologue, voici quelques attentions pour que les familles trouvent mieux le sommeil.

7 conseils pratiques pour aménager la chambre de bébé :

  1. Soigner l’éclairage : laisser une petite veilleuse ou une lumière de faible intensité, permettra de rassurer bébé, mais aussi de ne pas risquer de le réveiller quand vous viendrez lui rendre visite pendant la nuit.
  2. Sécuriser la chambre : bien que cela soit une évidence, rappelons qu’il est important de protéger les objets électriques et les prises de courants. Veiller également, à laisser les fenêtres non accessibles. Par exemple, ne jamais positionner de meubles ou de chaises juste en dessous de la fenêtre.
  3. Maintenir la température de la pièce autour de 20 degrés Celsius : non seulement bébé est sensible à la température, mais il aura surtout du mal à lutter pour maintenir sa température corporelle si il a froid. A l’opposé, une chambre trop chaude perturberait son le sommeil.
  4. Soigner l’hygrométrie : le taux d’humidité a également une incidence de le sommeil de l’enfant. Un air trop sec provoquerait des difficultés respiratoires et pourrait créer des réveils inopinés.
  5. Bien choisir l’emplacement du lit : le petit enfant aime se sentir blotti, c’est pourquoi il est bon de mettre le lit contre un mur, et idéalement dans un coin.
  6. Choisir une literie adaptée : quelque soit le type de lit que vous ayez choisi, prenez un matelas de bonne tenue, de nombreux spécialistes vous conseillerons de la mousse, je rajouterai de préférence de la mousse naturelle. Précisons qu’il s’agisse de matières synthétiques ou naturelles, exigez la transparence, afin d’éliminer les matières allergènes et dangereuses. A noter que pour un bébé, il est déconseillé d’utiliser un oreiller, afin de ne pas risquer un étouffement. Ou alors prendre un oreiller spécialement conçu, quand le bébé est plus grand.
  7. Limiter les peluches et les jouets dans le lit : il est recommandé de désencombrer l’espace sommeil, car pour l’enfant la fonction de ce lieu doit être claire. Le lit est l’espace dédié au sommeil, mais pas l’espace jeu.

Source notamment le livre d’Anne Bacus « 100 façons de faire dormir sont enfant ».

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , ,

Qu’est-ce que la résilience d’un matelas ?

06/02/2017
Qu'est ce que la résilience d'un matelas

Le secret du confort d’u matelas.

 

Le confort pour mieux dormir.
Le secret d’un bon sommeil réside dans le confort du matelas. Encore faut-il arriver à définir ce que veut dire confort. Trop souvent réduit à une question de fermeté ou de souplesse, il est en fait une question de respect de la morphologie du dormeur, donc de résilience de la matière afin qu’elle moule le corps quelque soit la position de celui-ci. Alors approfondissons la signification de ce terme qui peut sembler barbare.

Définition de la résilience.
Pour commencer de manière plus générale, selon Wikipédia « La résilience désigne la capacité pour un corps, un organisme, une organisation ou un système quelconque à retrouver ses propriétés initiales après une altération ».

La résilience d’un matelas.
On peut donc convenir que la résilience d’un matelas est sa capacité à reprendre sa forme initiale après une pression due au corps du dormeur. Il est bon de rappeler qu’un matelas a pour fonction de mouler le corps afin qu’il n’y ait aucune contrainte lors du sommeil. La principale qualité d’un matelas n’est pas d’être ferme ou souple, contrairement à une idée reçue tenace ; mais d’être élastique afin de mouler quelque soit la position du dormeur et sa morphologie. Je vous propose de prendre le temps d’expliquer les propriétés d’un bon matelas.

Les propriétés mécaniques d’un matelas confortable.
Fermez les yeux et imaginez vous allongé. Vu de profil, de corps est doté d’un axe central qui doit rester le plus droit possible, qu’est la colonne vertébrale. Ajoutons à vela que le corps est fait de reliefs qui ne sont pas les mêmes que nous soyons sur le dos, le coté ou le ventre. D’où l’importance, que le matelas soit élastique, afin qu’il moule instantanément le corps dès que l’on s’allonge où des que l’on change de position sur le matelas. Il faut souligner que lors de l’endormissement le corps se détend, se relâche. Ce qui explique qu’il faut que le corps soit bien soutenu afin de ne pas se déformer, ce qui perturberait la qualité du sommeil et pourrait également créer des douleurs dorsales. En d’autres termes, un matelas trop souple provoquerait une déformation de la colonne. Une literie trop ferme quand à elle provoquerait la même chose puisque le cambrure du dos ne serait pas soutenue (Cf point (1) sur le schéma ci-dessous) et se déformerait lors de la phase d’endormissement, mais en plus la fermeté créé une compression des vaisseaux ous cutanés et ces problèmes de circulation sanguine, sont source de soucis de sommeils et de douleurs au niveau du bassin, des épaules ou des omoplates par exemple.

Le résumé de la définition d’un bon matelas.
Un matelas dédié au sommeil, est un matelas sans aucun excès, comme dans bien d’autres domaines d’ailleurs, bannir le dur et le souple, pour privilégier le choix d’un matelas résilient qui sera un véritable écrin du dormeur.

Le maintien du corps par le matelas

Schéma d’un corps bien maintenu par le matelas.

 

 

Les articles déjà traités sur ce thème :

 

Literie , , ,

Le top 5 des choses que l’on fait au lit.

24/10/2016
Les choses que nous faisons dans un lit

Dans un lit, fait-on que dormir ?

 

Un lit uniquement pour dormir ?
Il est évident que la première fonction d’un lit est de dormir, mais quand on réfléchit un peu, on se rend vite compte que l’on y fait tout un tas d’autres choses. Alors, prenons le temps de faire un point sur ce que nous faisons le plus dans notre literie, et ce que l’on soit seul ou en couple.

Les occupations favorites des français au lit :

  1. Dormir : promis, je ne vais pas vous rabâcher que pour bien dormir, il faut une bonne literie.
  2. Lire : la lecture est toujours très pratiquée au lit, car on peut s’abandonner à l’histoire dans un confort idéal. Lire, est aussi excellent pour déconnecter du stress de la journée et faire une transition vers le sommeil.
  3. Etre connecté : la télé et le smartphone sont devenus une des occupations favorites au lit, véritable doudou pour adulte, comme nous l’évoquions sur ce blog. Il faut également noter que la lumière bleue des écrans est néfaste pour le sommeil. Selon le magazine Wedemain, une personne sur trois a déjà décroché son portable pendant l’amour.
  4. Prendre du plaisir : bien que nous fassions preuve de beaucoup d’imagination, le lit reste l’endroit où nous faisons le plus l’amour. En même temps, il faut reconnaître que le matelas est l’écrin le plus adapté à la détente et au plaisir sexuel.
  5. Se retrouver : seul ou à deux, le lit est le moment ou l’on se retrouve face à soi-même ou en tête à tête avec l’être aimé. Il est donc le théâtre de bien des réflexions, discussions, engueulades, confidences, projets ou autres décisions.

La liste n’est bien sûr pas exhaustive, je serais très curieux de savoir tout ce que vous faites également une fois couché.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , ,

Hygiène : comment entretenir un matelas ?

19/09/2016
comment nettoyer un matelas ?

Conseils pratiques pour entretenir un matelas.

 

Les conseils pratiques pour garder une literie saine.
Nous parlons tous de plus en plus d’hygiène, domaine au combien sensible  en matière de literie, où nous courons tous après les traitements anti-acariens. Ceci dit tout au long de sa vie (environ 10 ans selon la qualité choisie), tout matelas nécessite un minimum d’attention et de soin. C’est pourquoi nous avons trouvé bon de lister des principes de précaution pour bien garder une literie propre et saine :

  1. Ouvrir le lit tous les matins : retirer le couette ou la couverture au pied du lit. Laisser son lit fermé ou bien fait, favorise le développement des bactéries et des acariens et oui il n’est pas forcement bon de faire son lit tout les jours.
  2. Ouvrir les volets et doubles rideaux chaque matin : une chambre saine a besoin de sa dose de luminosité.
  3. Aérer la chambre 10 minutes chaque matin.
  4. Ne pas surchauffer la chambre (maxi 18 C).
  5. Retourner le matelas 4 fois dans l’année afin de l’user uniformément. Alternativement, face été/hiver et tête/pied selon la période. Pour en savoir plus [cliquez ici].
  6. Proscrire le bed jumping : bien que tendance chez certains adultes, et une tradition ancestrale chez les enfants, sauter sur le lit le détériore, alors un conseil évitez de le faire sur votre propre lit.

Pour une meilleure hygiène du matelas, bannir la chaleur, l’obscurité et l’humidité.
Pour les 4 premiers points je vous rappelle que la chaleur, l’obscurité et l’humidité favorisent le développement des acariens. C’est pourquoi ces petits gestes du quotidien comme ouvrir les volets, aérer et contrôler la température de la chambre sont particulièrement efficaces pour lutter contre les acariens.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , , ,

Les 4 signes qui révèlent que vous devez changer de literie.

20/06/2016

Les bonnes raisons de changer son matelas

 

Conseils pratique pour savoir quand changer de literie.
La notion de matelas usé nous est bien souvent abstraite. Si il est évident que quand on est conscient de ne plus pourvoir récupérer sur son matelas, il est temps de le changer ; il faut bien se dire que cet état n’est pas arrivé du jour au lendemain. Bien sûr, il y a eu une perte de qualité de sommeil progressive au fil des mois et bien souvent des années.

Les 5 bonnes raisons de changer son matelas :

  1. le réveil difficile : si vous vous réveillez en ayant le sentiment d’être plus fatigué,
  2. le mal de dos du matin : avoir plus mal au dos que quand vous vous êtes couché,
  3. le manque d’espace : une literie trop étroite, augmente la gêne du sommeil de l’autre pour les couples. Par exemple avec un matelas de 160 cm de largeur, la gène est réduite d’environ deux fois,
  4. votre matelas est doté d’une magnifique mappemonde : les accidents de la vie et le temps font que votre literie est marquée. L’hygiène est une raison importante de changer de literie, sous peine d’allergies où autres maladies de peau. A ce titre, il est vivement recommandé, de ne pas acheter de matelas d’occasion.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , ,

Un lit pour dormir à trois.

02/05/2016
matelas sur-mesure

Comment mieux dormir à trois.

 

Une literie adaptée sur-mesure.
Le couple évolue et de nouvelles formes sont assumées. Une marque de literie que nous connaissons bien, a déjà répondu à la demande de trouples, des polyamoureux qui assument parfaitement leur vie à trois jusqu’au bout de la nuit. Mais dormir à trois n’exclut pas l’exigence en matière de qualité de sommeil.

Quelle literie choisir ?
Le secret est que chaque dormeur ai un vrai espace de couchage. Dans ce cas, le sommier prend une importance toute particulière afin que la personne du milieu ne ressente pas une zone dure au niveau de la traverse centrale. Il est recommandé de partir sur un sommier en trois parties. Sur une base de literie classique, nous conseillons 3 sommiers de 70 cm de largeur. en suite mettre trois matelas permet une indépendance parfaite et une plus grande facilité pour faire le lit, notamment retourner les matelas.  De plus Ce qui permet un couchage optimum pour chaque personne, tout en étant ensemble. A noter que plus la literie est large, plus le sommeil sera de qualité.

Pour les français (oui les français préfèrent les literies d’un seul tenant) qui craindraient éventuellement l’effet de séparation entre les 3 matelas, le conseil pratique est de prendre un sur-matelas, qui en plus rendra le lit encore plus douillet.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie , , , , ,