Archive

Articles taggués ‘blog bio’

Les légumes bio plus chers et moins beaux ?

22/05/2017
Ma vision des légumes bio

Légumes bio, made in Berry.

 

Manger une semaine pour seulement 13€.
Quand ranger les légumes dans son frigo donne envie de faire une photo et quand publier cette photo sur les réseaux sociaux me donne envie de partager une expérience, cet article naît. Je sais c’est bête, mais tout est venu du fait de poser sur la table les légumes au retour de la ruche qui dit oui. Tout d’abord le flash, j’ai trouvé ces légumes très beaux d’où la photos. Sans compter que le goût des premiers radis, que je n’ai pas résisté à croquer, sont sans ce goût d’eau qu’ont les légumes de supermarchés. Sans oublier que pouvoir manger les fanes de carottes et de radis, parce qu’ils ne sont pas pesticidés, c’est une belle arme anti-gaspillage et c’est tout simplement bon.

Des repas simples à cuisiner.
Alors pour seulement 13 euros, comme vous pouvez le voir sur la photo, j’avais dans mon sac de courses :

  • du fromage frais de chèvre (pour les berrichons la valeur d’une demi faisselle de valençay) avec du sel, du poivre et un filet d’huile d’olive, j’adore. C’est très bon aussi avec les radis.
  • une botte de carottes, dont j’ai cuisiné les fanes (comme celle des radis d’ailleurs) en les faisant revenir dans du beurre, avec 2 pommes de terres. ensuite j’ai ajouté le l’eau et j’ai mixé quand le tout a été cuit. Chaud ou froid, ce potage est excellent. Et pour ceux qui pensent que ce n’est pas la saison, il suffit de le congeler, pour avoir un potage rapidement prêt cet hiver.
  • des bettes cardes, ciselées en prenant soin de bien garder l’ensemble de la feuille, je les ai fais revenir dans du beurre, pour enfin les mouiller modérément avant de couvrir la sauteuse pour finir la cuisson. Une belle technique pour préserver les saveurs.
  • une batavia, bon là je ne vous fais pas de dessin ; ah si, je peux vous donner ma dernière lubie, je rajoute un peu de miel dans la vinaigrette.
  • une botte de radis multicolores, ils ont été parfaits juste avec du beurre et de la fleur de sel…. et avec le fromage de chèvre bien sûr.
  • des navets, comme ils étaient petits, je les ai cuit à petites eaux (revenus au beurre dans une sauteuse, puis j’ai ajouté un peu d’eau et j’ai couvert). je sais j’abuse de cette technique, mais elle est simple, rapide et on garde toutes les qualités gustatives.

Ma recette pour ne plus gaspiller la nourriture.
Nous nous sommes tous surpris à gaspiller des aliments, en particuliers les légumes qui rapidement s’abîment. Ma première résolution est d’en acheter moins, c’est là le coté sympa de la ruche qui dit oui, où il n’y a pas d’obligation de quantité. Si pour des légumes issus de l’agriculture conventionnelle, il est déconseillé de manger les fanes, grâce au bio on peut en abuser, conséquence moins de déchets et une belle économie, on gagne un repas ou deux.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne , , , , ,

Un français sur deux est éco-consommateur.

27/09/2014
un français sur deux est eco-citoyen

La consommation responsable avant en France

 

Les français consomment de plus en plus responsable.
C’est en lisant Wedemain, que j’ai découvert l’étude du cabinet Ethicity qui révèle qu’un français sur deux achète des produits eco-responsables ; alors qu’ils n’étaient de 39.4%, il y a 10 ans. Mais au delà de l’engagement, maintenant les gens reconnaissent consommer responsable pour des raisons plus personnelles, comme la recherche de qualité et de goût.

L’étude révèle également que le mouvement de la consommation responsable est devenu majoritairement porté par les femmes.

Le bio avance en France.
Indépendamment de cette étude, il est intéressant d’ajouter que la France longtemps en retard dans le combat du bio, est désormais le deuxième pays consommateur de produits bio en Europe, derrière l’Allemagne.

Le bio made in France.
Ajoutons à ces bonnes nouvelles, qu’actuellement les français consomment à 75 % des produits bio issus de l’agriculture française.

En ce weekend d’une période où les bonnes nouvelles se font rares, vous comprendrez mon engouement. Je suis tout à fait conscient que tout n’est pas idyllique et que le chemin à parcourir reste long. Mais je trouve que cette étude démontre l’importance et surtout la faisabilité d’une consommation plus réfléchie.

Source Wedemain.fr

Attitude citoyenne , , , , , ,