Archive

Articles taggués ‘blog sommeil’

Sommes-nous faits pour dormir à deux ?

14/09/2017
Résumé de d'émission William à midi sur le sommeil

William à midi : dormir à deux nuit au sommeil.

 

Dormir à deux est mauvais pour le sommeil.
Dans sa nouvelle émission sur C8, William Leymergie parlait mardi dernier de sommeil. Au programme une question régulièrement posée : est-il bon de dormir à deux ? Je ne ménagerai pas le suspens plus longtemps, la conclusion de William à midi (c’est le nom de l’émission) était sans appel, dormir à deux n’est pas bon pour le sommeil et c’est scientifiquement prouvé. J’ai l’impression qu’il y a bien longtemps qu’on le sait, mais on essaie de trouver tout les prétextes pour se convaincre que c’est bon. Je vous propose un résumé des principales informations à retenir de cette émission sur le sommeil.

Pourquoi avons nous l’habitude de dormir à deux ?
Saviez-vous que dormir ensemble n’a rien de naturel, c’est la religion catholique qui a instauré cela, afin d’inciter les femmes à remplir leur devoir conjugal. Majoritairement, les femmes préfèrent dormir seules, mais n’osent pas le demander, nous révèle Véronique Mounier.

La culture des couples qui font chambre à part.
20% des couples américains font chambre à part, alors que ce n’est le cas de seulement 8% des français. De plus, il faut également noter que les latins sont plus réticents à rompre l’idée de lit conjugal.

Dormir à deux provoque des éveils intra-sommeil.
Pour le besoin de l’émission un couple s’est livré à une expérience, une nuit à deux et une nuit chacun de son coté, avec l’analyse d’un chercheur en neuroscience. Parmi les réjouissances, lors de la nuit commune, madame a eu des pertes de qualité de sommeil au moment des mouvements de son conjoint, pas besoin de ronfler pour déranger la récupération de l’autre.

Comment mieux dormir à deux ?
Combien de fois faudra-t-il vous dire que le mieux, c’est chacun sont lit ? A défaut, il vaut mieux choisir une literie plus large et idéalement en deux parties, avec deux matelas de 90 cm minimum, pour que chacun puisse bouger comme il le souhaite. Afin de ne pas se découvrir mutuellement, l’idéal serait d’avoir chacun sa couette comme en Allemagne. Sur ces bons mots, je vous souhaite de bonnes nuits.

Source William à midi sur C8, avec les conseils de Maxime Elbaz, chercheur en neuroscience et Sylvie Royant Parola, psychiatre et medecin spécialiste du sommeil.

Voir la séquence de l’émission William à midi sur C8

 Si vous avez dix minutes, regardez le sujet [en cliquant ici].

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , , ,

Je vieillis bien et alors?

04/09/2017
Comment mieux vieillir

Je vie pour mieux vieillir

 

Les magazines me rappellent que je vieillis.
Etant moi-même également concernée par le sujet, la quarantaine assumée, je me suis penchée sur la question de : « comment améliorer mon quotidien pour vivre mieux dans le temps ». Je sais qu’il faut prendre en considération la ménopause, l’arthrose, ostéoporose, … et qu’il y a mille et une notions accessibles en ligne et magazines divers qui vous donnent la bonne parole. Certes, toutes ces informations ne manquent pas de justesse et j’en prends note.

Mes propres remèdes miracles.
Poudre de perlimpinpin et j’en passe… Finalement, je ne cherche pas le remède-miracle que j’utiliserai le moment venu ; non, je penche pour un confort basé sur des règles de vie que j’instaure dès maintenant afin de réguler et prévenir l’avenir.

  1. De l’exercice : forcément, j’allais passer par cette case-là ! Moins de télé et de tablette, je vais prendre l’air. Allez 20 minutes de marche en plein air et par jour, musique dans les oreilles, vont me stimuler. D’autant qu’il est préconisé de prendre la luminosité naturelle au moins pour cette durée, quotidiennement. C’est top ! un 2 en 1.
  2. Moins de tabac : amatrice de cigares, j’avoue que réduire ma consommation est indispensable pour ma santé globale, ma respiration et pour éviter le jaunissement des dents, signe de l’âge lui-aussi. Tiens ! un 3 en 1, ça devient très intéressant ! je vais aussi réduire mes visites chez le dentiste du coup … 😀
  3. Mieux m’alimenter : je suis la tendance Vegan, non seulement je me sens moins coupable de la maltraitance animale et en plus, je me fais du bien. J’ai testé petit à petit l’intégration de tofu, soja et dérivés… Certes, ça change fortement les habitudes. Or, j’apprends peu à peu à les cuisiner et pour le moment, je suis assez satisfaite bien que pas convaincue du tout du tout fût quelque temps. En bonne voie donc.
  4. Les vitamines : perlimpinpin et compagnie : je redis Stop ! je ne prends plus de compléments vitaminés, non ! je prends des fruits et des légumes que je transforme en Smoothie et / ou en salades, à mon gré. Voilà ! Je ne me fournis plus que le samedi matin, auprès de mon maraîcher bio sur le marché situé Place Voltaire. Je vais vaincre ce que la Nature me réserve par le Naturel. Super, en plus ma boutique de thé préférée est à quelques pas. Je mérite bien une dégustation accompagné d’un petit chocolat et du sourire adorable de la patronne.

Sur ces bons conseils, vieillir apporte la sagesse. La preuve étant car il y a encore quelque temps, je n’étais pas de l’avis des lignes que je vous ai écrites. 😉

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit , , ,

Les vacances aident à retrouver les plaisirs du lit.

14/08/2017

Le plaisir de se retrouver pendant les vacances.

 

En vacances, on dort mieux et on prend plus de plaisir.
Comme nous vous en avons régulièrement parlé, les vacances sont l’occasion de mieux dormir. Débarrassés du stress et bénéficiant de plus de temps, il est plus facile de s’endormir et surtout de bien récupérer. D’ailleurs nombreux sont ceux d’entre nous qui s’adonnent même à la sieste pendant cette période. Et bien une étude menée par un célèbre voyagiste révèle que fort de cela, pendant les vacances notre activité sexuelle est plus abondante.

Pendant les vacances nous faisons plus l’amour.
L’étude réalisée sur un échantillon représentatif de 8000 vacanciers européens (Français, Espagnols, Britanniques, Italiens) révèle que nous sommes 37% à faire plus souvent l’amour pendant les vacances. Autre point à souligner, pendant cette période estivale, ils déclarent avoir en moyenne plus de quatre fois des rapports sexuels. Si il est évident qu’être plus détendu et dans un cadre qui casse la routine est meilleur pour le désir et le passage à l’acte, j’avoue être un peu surpris par le fait que les européens avouent si peu de rapports sexuels.

Quel est le lieu idéal pour faire l’amour ?
Un point auquel nous sommes très sensibles sur ce blog, pour 39% des européens interrogées, le lieu idéal pour faire l’amour est le lit. Ils ont une préférence pour la literie king size, qui visiblement est plus fonctionnelle mais aussi probablement plus érotisée. Pour compléter l’information, nos sondés placent en deuxième position loin derrière, le jacuzzi avec 14% et la plage avec 10%. Comme quoi les vacances sont synonymes de bien-être et de plaisir, mais pas forcement de folie.

Source Top Santé et enquête lasminute.com.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit , , ,

Quand la routine au lit devient bonne pour le couple.

31/07/2017
la routine du coucher est bonne pour le couple

Les rituels du coucher.

 

Les routines du coucher sont bonnes pour préserver le couple.
Non, je ne plaisante pas, je m’appuie sur une article de la RTBF qui m’a été recommandé par Agnès Devillières, coach en entreprise. De tout âge, les rituels du coucher sont important pour mieux trouver le sommeil. Tout d’abord à l’enfance, ils permettent d’être rassuré et d’apprendre le sommeil. Puis plus tard, ils permettent d’évacuer les tensions de la journée et autres angoisses qui pourraient conduire à l’insomnie.

Les 4 routines du coucher à mettre en place pour préserver son couple :

  1. Se coucher en même temps : d’après la chaîne belge, ce point est le plus important. Dans un monde où chacun court de son coté durant la journée, ne pas se retrouver le soir dans un lieu privilégié pour partager est inquiétant. Ce rendez-vous du soir dans le lit conjugal permet, comme nous l’avons régulièrement évoqué sur notre blog, d’avoir un moment d’échange et de communication, détaché des obligations quotidiennes et des enfants. En d’autres termes, il s’agit de se retrouver. C’est probablement le premier point à mettre en place pour un couple qui a le sentiment de s’être éloigné.
  2. Bannir la télévision et les smartphones : décidément ces objets, déjà la bête noire des spécialistes du sommeil, ne sont guères plus aimés des spécialistes du couple. Le danger est de vivre ensemble mais parallèlement.
  3. Le lit ne doit pas être uniquement le lieu des ébats amoureux ou du sommeil : si se retrouver chaque soir au lit est synonyme d’attaque de préliminaires, cela revient à créer une routine, qui pour le coup est mauvaise pour le couple. Au contraire, le conseil donné dans l’article de RTBF, « profitez de l’atmosphère feutrée et intime de la chambre pour vous laisser aller aux confidences. » Sans partir sur de mauvais jeux de mots, c’est partager ce qui nous préoccupe à tête reposée.
  4. Se souhaiter bonne nuit : certains vont rire de ce conseil, mais une petite attention et un moment de douceur pour commencer la nuit. Reconnaissez que cela est quand même mieux que de l’indifférence. L’idée est de se souhaiter bonne nuit, avec un petit baiser en se prenant dans les bras. C’est peut-être aussi l’occasion de se dire que l’on s’aime. N’oubliez jamais que certaines choses ne sont pas aussi évidentes qu’on ne le pense.

Source rtbf.be, pour en savoir, je vous recommande de lire cet article.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Ma philosophie pour retrouver un sommeil au naturel.

24/07/2017
Quelques réflexions sur le sommeil

Une réflexion sur le sommeil.

 

Mieux dormir pour mieux vivre ?
On nous rabâche qu’il faut bien dormir pour bien vivre, certes mais j’ai envie de répondre : Et si nous renversions le problème ? Mieux vivre pour mieux dormir ; c’est-à-dire que plutôt de focaliser sur son propre sommeil qui va conditionner sa journée, il est nécessaire de remettre en cause son quotidien pour parvenir à un meilleur sommeil.

La gestion du jour
Le quotidien comporte ses phases de stress, de fatigue, … mais aussi de temps de récupération, de joies,… Un paquet d’émotions qu’il faut gérer, de multiples portes ouvertes à savoir fermer avant le soir. Alors autant apprendre à faire une coupure nette entre le monde de la journée et du soir. L’un n’allant pas sans l’autre, puisque ce sont deux phases composant 24h (notion de temps commune à tout être vivant). Tout recommencera demain inéluctablement.

Philosophie existentielle
Nous nous accordons du temps chez le médecin pour des somnifères et autres produits à consommer sans réel questionnement existentiel et auxquels nous nous habituons ; or, l’accoutumance est inadéquate aux besoins de notre corps, de notre cerveau et de notre être. A partir de là, il est nécessaire d’imaginer une alternative sous une perspective différente. Je vous propose de réfléchir aux idées qui vous permettraient des temps de décompression et de relâchement à mettre en place comme des solutions préparatoires aux fins de passer une bonne soirée jusqu’au matin.

Comment mieux dormir ?
Ces moments pour vous sont à respecter autant que l’ordonnance prescrite par le médecin. Quelques minutes par-ci, par-là que vous allez réserver à votre bien-être, à votre art de vivre. Quelques conseils à mettre en place, en exemple : allez marcher, notez sur un carnet vos tracas et vos tâches à accomplir.

A vous de jouer ! la nuit porte conseil 😉

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , ,

Comment occuper les enfants pendant les vacances ?

10/07/2017
Comment occuper un enfant pendant les vacances

L’art du château de sable.

 

Et si les enfants aimaient les choses simples ?
Bonne nouvelle, les vacances arrivent et le soleil est bien là. Enfin tout du moins les vacances scolaires commencent. Il va falloir occuper nos chers têtes blondes, veiller à ce qu’ils ne s’ennuient pas ou qu’ils je restent pas scotchés devant le dernier jeu vidéo à la mode. Alors que faire ? Rappelons-nous, nous avons tous étés interloqués un jour ou l’autre par le fait qu’un enfant abandonne le dernier jouet à la mode pour jouer avec la boite ou quelques bouts de bois sur un tas de sable . Et si tout simplement nos enfants n’avaient pas besoin qu’on les occupe, mais plutôt que l’on s’occupe d’eux. L’expérience vécue avec ses parents est toujours celle que l’on retient. Alors comment passer du temps de manière originale avec ces pots de colle ?

5 idées d’activités simples et originales à faire avec ses enfant pendant l’été :

  1. Faire un château de sable sur la plage : oui, c’est tout bête, mais cela amuse tous les enfants, même les plus grands. J’avoue personnellement cela m’amuse toujours. Mesdames vous avez là, la solution pour occuper les enfants et monsieur pendant que vous vous faites bronzer au bord de la mer.
  2. Faire des graffitis de mousse végétale : voilà une belle manière de décorer les murs de la maison avec des graffitis réversibles et écologiques. Alors si vous ne me croyez pas ou si tout simplement vous voulez passer à l’action, je vous livre l’article qui donne la recette pour faire pousser cette mousse végétale.
  3. Faire une initiation à la nature : le respect de la nature s’apprend et plus cela commence tôt plus l’éducation sera efficace. Alors comment faire ? Parmi les sempiternelles promenades en forêt ou séance de jardinage en famille, Wedemain a relevé au Maker Faire de Paris l’idée du totem magique Botaki qui est un concept d’objet connecté pour enfant, pour les sensibiliser à la nature et au jardinage.
  4. Faire un gâteau : une classique séance de cuisine aura toujours sont effet et si vous n’êtes pas forcement fan de la cuisine immaculée de farine ou de chocolat, reconnaissez vous vous marrerez forcement à la vue de la petite bouche pleine de chocolat.
  5. Faire une bonne sieste : cela permettra de ne pas avoir à lutter pour convaincre le petit monstre de s’endormir et à nous de nous réconcilier avec notre sommeil pendant les vacances.

Kit à radoter, je vous souhaite d’excellentes vacances.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques , , , ,

Sommeil, l’été et les vacances arrivent ?

03/07/2017
Conseils pratiques pour mieux dormir

Comment mieux dormir en été ?

 

L’été un autre regard sur le sommeil.
Avec l’arrivée de l’été arrive sur commentmieuxdormir.com, une série d’articles plus pratiques et axés sur les problématiques de la période estivale, qui rime avec vacances pour certains, mais n’oublions bien sûr pas le sommeil des autres. L’été le sommeil n’est pas toujours bien mené, avec notamment l’heure qui présente un gros décalage avec les rythmes naturels, et notre besoin de détente, qui finit souvent par un dérèglement. Pour être plus positif, c’est aussi l’occasion de récupérer, de prendre le temps de se retrouver et d’essayer de remédier à certains problèmes de sommeil. Pour commencer, je vous propose de faire un tour d’horizon des sujets abordés ensemble lors des étés précédents.

Sommeil, quels sont les dangers de l’été ?

  • L’heure d’été : la première difficulté est l’heure d’été, qui retire une heure de nuit par rapport à l’hiver (2 heures de décalage avec le soleil), ce qui n’est pas sans influence sur notre rythme biologique. De plus, en voulant fuir les contraintes de l’année, en vacances nous n’avons parfois plus aucune règle. Ce décalage et ce laisser-aller sont parfois très dangereux pour notre sommeil et pour notre réadaptation à la rentrée.
  • La chaleur : autre ennemi du sommeil pendant les vacances, la chaleur. Quand on sait que notre cerveau a besoin d’être dans un environnement entre 16 et 18 degrés Celsius pour parfaitement récupérer. D’où l’importance de bien réguler la chaleur de la chambre, au delà de la clim’, voilà « comment mieux dormir l’été » un article de 2015. Une occasion de rappeler que pour dormir, il faut prendre une douche froide ou une douche chaude ?
  • Le barbecue et le rosé : bien souvent pour cause de grasse matinée et de plage, le repas de midi est négligé au profit du dîner. Manger riche le soir est idéal pour ne pas dormir. Ajoutons à cela le plaisir du mojito ou du rosé, facteurs comme tous les alcools de micro-réveils : le cocktail est détonnant.

Les vacances, une occasion de soigner son sommeil.

  • Faire le point sur son sommeil : premier conseil pratique, avec l’article « Les vacances l’occasion de faire le point sur son sommeil » qui recommande de commencer par calculer le temps sommeil dont nous avons besoin. Et oui, car ce besoin est très personnel. Puis, une fois doté de notre temps de sommeil idéal, il est bon de récupérer, en essayant de réapprivoiser le sommeil, pour ceux qui sont en indélicatesse avec celui-ci.
  • Évacuer la pression : se coucher sans la pression du travail le lendemain est déjà un bon élément. La deuxième étape est d’apprendre à se débarrasser des soucis qui sont souvent la cause de problèmes d’endormissement. découvrez la technique du carnet sur le chevet.
  • Garder ou retrouver le rythme : je peux aussi vous recommander, d’essayer de retrouver un rythme et enfin, si vraiment cela est une souffrance est d’aller consulter un centre du sommeil.
  • Apprendre la sieste : autre point à apprivoiser : la sieste. Tout d’abord celle de bébé,  avec « 5 conseils pratiques pour habituer mon bébé à faire la sieste à l’extérieur ?« . Puis enfin la nôtre car elle est une étape importante de notre récupération, d’autant plus importante que notre vie est trépidante. D’où l’intérêt de conseils pratiques de notre article « Comment réussir sa première sieste ?« . La sieste n’est pas du temps perdu ou un truc de faignants, le sieste est une nécessité.

Toute l’équipe du blog comment mieux dormir vous souhaite d’excellentes vacances.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Art de vivre : le plaisir du petit déjeuner au lit.

29/05/2017
L'art du petit déjeuner au lit

Le p’tit dèj au lit, le plaisir du dimanche matin.

 

Les adeptes du p’tit dèj au lit.
Je sais, il y a les adeptes et les autres. Pour ceux qui n’aiment pas la perspectives des miettes qui grattent dans le lit, levez-vous et débrouillez-vous. Pour les autres, arrêtons nous d’une part sur cette attention très appréciée, notamment par les femmes et sur quelques principes de base pour un bon petit déjeuner.

Pourquoi un petit déjeuner au lit ?
La raison que j’avancerais, est le besoin d’être dorloter. Car avons qu’il est quand même plus confortable de déguster son café croissant sur une table. Un exemple de petit dèj au lit réussi, est le plateau apporté par son amoureux le dimanche matin, après une bonne nuit. Ceci dit à chacun d’écrire sa propre histoire, certains parents seront aussi comblés d’être réveillés par des tartines préparées par leurs enfants.

Et si on parlait de petit déjeuner bio ?
Le but est de faire le plein d’énergie, c’est pourquoi on privilégiera de glucides qui sont un des principaux carburants de l’organisme, de vitamines et des protéines pour être rassasié

Un exemple de petit déjeuner simple, diététique et peu coûteux :

  • 60 grammes de baguette (2 tartines) : pour les glucides, je préfère la baguette tradition, meilleure que le pain blanc, avec du beurre. Attention modérément, on ne met pas la plaquette de beurre sur le pain. Ceci dit l’apport de matière grasse est utile, du fait de la présence en son sein d’acides gras qui permettent d’éliminer le mauvais cholestérol.
  • Un bol de chocolat au lait : il hydrate et apporte des protéines qui ont pour vertus de rassasier. Il est parfois remplacé par du thé ou du café. parce que le lait est parfois difficile à digérer. Un petit rappel le lait est régulièrement remplacé par le lait, car il est parfois difficile à digérer ou considéré comme trop riche. Ajoutons, que le café au lait est malsain et chez certaines personnes le café à jeun provoque des brûlures d’estomac.
  • des fruits : pour la vitamine, l’idéal est un fruit frais de saison, quand la saison le permet. Sinon salade de fruits ou jus de fruits peuvent faire l’affaire.

Comment rendre le p’tit dèj confortable ?
Il faut admettre que si ce moment est sympa, le lit n’est pas forcement conçu pour manger et il n’ est pas rare d’y chopper quelques douleurs pendant le petit déjeuner. Il est clair que les heureux propriétaires d’un lit à tête relevable sont privilégiés. Pour les autres le mieux est de s’asseoir carrément dans le lit et/ou se caler à l’aide de 2 gros oreillers dans le dos. Il n’est pas toujours facile, dans nos habitats urbains parfois restreins d’avoir des oreillers spécialement dédiés aux dimanches matins ou aux séances de lecture ou aux soirées télé.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit , , ,

Dormir à 2, le top 5 des raisons qui pourraient vous faire changer d’avis !

08/05/2017
Dormir à deux

Dormir à deux : quelle impact sur le sommeil ?

 

Dormir seul ou pas: quel impact sur le sommeil ?
Chaque année au mois de mars se tient la journée du sommeil. Organisée par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, des professionnels de la santé et du sommeil, se mobilisent pour promouvoir l’importance du sommeil et l’incidence de ses troubles sur la santé. Chaque année un thème est retenu afin de faciliter la communication et de trouver un angle concret basé sur une enquête. Cette année c’est « Dormir seul ou pas: quel impact sur le sommeil ? » qui a été retenu et travaillé à l’aide d’une enquête réalisée auprès de 1000 personnes de 18 à 65 ans. Et bilan, bien que cela ne soit pas une surprise pour beaucoup d’entre nous, le fait de partager son lit n’est pas neutre sur notre récupération. Je me suis amusé à librement interpréter les résultats de ce sondage?

Dormir seul ou pas : quel choix faire ?

dormir à deux

Les raisons de ne pas dormir à deux

 

Les 5 raisons qui plaident pour faire chambre à part :

  1. Le ronflement : Nous sommes 35% à ronfler régulièrement. Cette proportion passe à 44% chez les 45 à 54 ans et à 55% sur les 55 à 65 ans. 50% des personnes déclarent être dérangées par le ronflement de l’autre.
  2. Le mouvement : 58% des dormeurs déclarent être gênés par les mouvements de leur conjoints.
  3. Les différences d’horaires : soit parce que le rythme de sommeil n’est pas le même ou plus simplement parce que l’un des deux travaille de nuit, le décalage des horaires de couchage ou de levé, perturbe le sommeil de l’autre. 29% déclarent être perturbés par ce phénomène.
  4. La chaleur du corps : 18% des dormeurs déclarent être dérangés par la chaleur du corps de l’autre.
  5. Les allées et venues pendant la nuit : 13% déclarent subir les allées venues de leur conjoint pendant le nuit. L’insomnie de l’un nuit au bon sommeil de l’autre.
les bonnes raisons de dormir à deux

Le plaisir de dormir à deux

 

Les 5 raisons qui plaident pour dormir à deux :

  1. Cela fait plaisir : 49% des gens qui dorment ensemble, pensent qu’ils le font pour le plaisir.
  2. Cela rassure : c’est l’avis de 28% des femmes.
  3. Cela tient chaud : avis partagé par 25% des femmes de 18 à 24 ans.
  4. Cela entretien le désir : l’enquête n’aborde pas ce point, mais nous sommes nombreux à penser que « ça fait plaisir » et que partager l’intimité de l’autre entretient le désir sexuel. Dans la pratique, dormir à deux ou seul pour préserver le désir, ça se discute selon les professionnels.
  5. Cela favorise la communication : l’intimité du lit avant de dormir, crée une proximité, où le couple parent, se retrouve et peut échanger.

Source enquête INSV MGEN réalisée par Opinion Way pour la journée du sommeil 2017. Pour consulter l’ensemble de l’enquête [cliquez ici].

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , ,

Anne Bacus : « Pour bien dormir un enfant a besoin de règles. »

17/04/2017
pour bien dormir un enfant a besoin de règles.

Les conseils pratiques d’Anne Bacus.

 

Les règles pour que le sommeil des enfants ne soient pas le cauchemar des parents.
Quand le bonheur d’être parent est là, il est souvent modéré par les insomnies provoquées par les enfants. Nombreux sont les parents à avoir un autre regard sur le sommeil. Pour être le plus juste, avouons que c’est les mères qui souffrent le plus de ce mal. Elles sont en général les premières à bondir du lit en cas de pleures. À tel point que le manque de récupération tourne souvent à la souffrance pour les mamans voir à la pathologie. Bon nombre de femmes ne dormiront plus jamais pareil. Anne Bacus, docteur en psychologie et psychothérapeute, parmi ses 100 conseils sommeil pour les enfants, recommande de leurs donner des règles.

Quelles règles appliquer pour que notre enfant dorme mieux ?
« Pour le sommeil, comme pour beaucoup d’autres comportements de sa vie, l’enfant a besoin de savoir clairement ce que vous attendez de lui « affirme la thérapeute. Les règles doivent basées sur 4 principes pour fonctionner :

1/ des règles claires :
Bien que cela semble évident, les règles doivent être comprises et clairement exprimées. Voici quelques exemples concrets :

  • « On se lave les dents avant d’aller se coucher. »
  • « On éteint la lumière à huit heures. »

2/ des règles stables :
Un enfant aura le plus grand mal à comprendre les règles qui changent à tout bout de champ. Il faut donc s’y tenir, car pou l’enfant un changement est interprété comme un opportunité de défier les règles. Si il n’a pas le droit de rejoindre ses parents dans leur lit, pour être respecter cette règle devra être appliquée sans exception chaque jour. Sinon c’est mort, c’est là où les choses en sont pas si simples, n’est ce pas ?

3/ des règles flexibles :
La stabilité ne veux pas dire forcément être rigide. Par exemple dans le cas de la règles, « chacun doit dormir dans son lit », l’exception peut être la nuit où un orage éclate. Il faut bien l’expliquer pour que l’enfant comprenne le caractère exceptionnel.

4/ des règles raisonnables et sensées :
Il faut que les règles ne fixent pas la barre trop haute et quelles soient comprises par le petit. Le conseil … Voilà quelques exemple d’explication :

  • « Maman ne reviendra pas te voir dans ton lit, elle doit se reposer maintenant. »
  • « Rendors-toi : c’est encore la nuit et le nuit, on dort. »

Source le livre « 100 façons de faire dormir son enfant. » d’Anne Bacus aux éditions Marabout.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,