Archive

Articles taggués ‘comment mieux dormir’

Sommeil, l’été et les vacances arrivent ?

03/07/2017
Conseils pratiques pour mieux dormir

Comment mieux dormir en été ?

 

L’été un autre regard sur le sommeil.
Avec l’arrivée de l’été arrive sur commentmieuxdormir.com, une série d’articles plus pratiques et axés sur les problématiques de la période estivale, qui rime avec vacances pour certains, mais n’oublions bien sûr pas le sommeil des autres. L’été le sommeil n’est pas toujours bien mené, avec notamment l’heure qui présente un gros décalage avec les rythmes naturels, et notre besoin de détente, qui finit souvent par un dérèglement. Pour être plus positif, c’est aussi l’occasion de récupérer, de prendre le temps de se retrouver et d’essayer de remédier à certains problèmes de sommeil. Pour commencer, je vous propose de faire un tour d’horizon des sujets abordés ensemble lors des étés précédents.

Sommeil, quels sont les dangers de l’été ?

  • L’heure d’été : la première difficulté est l’heure d’été, qui retire une heure de nuit par rapport à l’hiver (2 heures de décalage avec le soleil), ce qui n’est pas sans influence sur notre rythme biologique. De plus, en voulant fuir les contraintes de l’année, en vacances nous n’avons parfois plus aucune règle. Ce décalage et ce laisser-aller sont parfois très dangereux pour notre sommeil et pour notre réadaptation à la rentrée.
  • La chaleur : autre ennemi du sommeil pendant les vacances, la chaleur. Quand on sait que notre cerveau a besoin d’être dans un environnement entre 16 et 18 degrés Celsius pour parfaitement récupérer. D’où l’importance de bien réguler la chaleur de la chambre, au delà de la clim’, voilà « comment mieux dormir l’été » un article de 2015. Une occasion de rappeler que pour dormir, il faut prendre une douche froide ou une douche chaude ?
  • Le barbecue et le rosé : bien souvent pour cause de grasse matinée et de plage, le repas de midi est négligé au profit du dîner. Manger riche le soir est idéal pour ne pas dormir. Ajoutons à cela le plaisir du mojito ou du rosé, facteurs comme tous les alcools de micro-réveils : le cocktail est détonnant.

Les vacances, une occasion de soigner son sommeil.

  • Faire le point sur son sommeil : premier conseil pratique, avec l’article « Les vacances l’occasion de faire le point sur son sommeil » qui recommande de commencer par calculer le temps sommeil dont nous avons besoin. Et oui, car ce besoin est très personnel. Puis, une fois doté de notre temps de sommeil idéal, il est bon de récupérer, en essayant de réapprivoiser le sommeil, pour ceux qui sont en indélicatesse avec celui-ci.
  • Évacuer la pression : se coucher sans la pression du travail le lendemain est déjà un bon élément. La deuxième étape est d’apprendre à se débarrasser des soucis qui sont souvent la cause de problèmes d’endormissement. découvrez la technique du carnet sur le chevet.
  • Garder ou retrouver le rythme : je peux aussi vous recommander, d’essayer de retrouver un rythme et enfin, si vraiment cela est une souffrance est d’aller consulter un centre du sommeil.
  • Apprendre la sieste : autre point à apprivoiser : la sieste. Tout d’abord celle de bébé,  avec « 5 conseils pratiques pour habituer mon bébé à faire la sieste à l’extérieur ?« . Puis enfin la nôtre car elle est une étape importante de notre récupération, d’autant plus importante que notre vie est trépidante. D’où l’intérêt de conseils pratiques de notre article « Comment réussir sa première sieste ?« . La sieste n’est pas du temps perdu ou un truc de faignants, le sieste est une nécessité.

Toute l’équipe du blog comment mieux dormir vous souhaite d’excellentes vacances.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Sommeil de votre enfant, débarrassez-vous de votre culpabilité !

15/05/2017
éducation des enfants comment déculpabiliser

L’éducation des parents

 

Ne pas écouter les propos culpabilisant.
Le mois dernier, je vous ai parlé d’Anne Bacus, docteur en psychologie et psychothérapeute, dans l’article sur le sommeil des enfants. Et bien rebelote, car j’ai eu envie de partager le chapitre sur la culpabilité des parents. Il est vrai qu’il est naturel de culpabiliser du fait que son enfant ait du mal à dormir. Pêle-mêle, les parents les plus gentils ont plus tendance à se sentir coupables, car ils ne veulent surtout pas contrarier. Ajoutons à cela que des langues bien pendues et peu habituées à réfléchir avant de parler se chargent d’en remettre une couche. Rien de mieux pour des parents inquiets et en manque de sommeil de s’entendre dire « si c’était moi ça ne se passerait pas comme ça ».

Comment mettre fin à la culpabilité ?
Le principe de base des conseils de la thérapeute est de passer à l’action pour lutter contre la culpabilité. « Voyez si les bonnes raisons que vous avez d’intervenir pour que votre enfant dorme mieux pèsent plus lourd que votre culpabilité. » Il faut être confiant dans ce que l’on met en place, face au petit monstre, la bonne attitude est de montrer de la conviction, plus nous montrons de l’assurance, moins la culpabilité aura de prise sur nous. Je vous entends déjà dire que c’est bien tout cela, mais que changer d’attitude n’est pas si simple. Effectivement, il faudrait bien des articles, pour répondre à toutes les questions de parents, mais l’idée de ce jour est déjà de sensibiliser à ce problème. La prise de conscience est la première étape avant l’action. Entre autre, je ne peux que vous recommander les ouvrages d’Anne Bacus. Pour asséner le coup de grâce une dernière citation : « ne pas enseigner à son enfant à bien dormir c’est le laisser se faire du tort. »

Source Anne Bacus dans son livre « 100 façons de faire dormir son enfant » aux éditions Marabout.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , ,

Comment mieux dormir dans sa chambre ?

27/03/2017
Comment mieux dormir

Conseils pratiques pour mieux dormir

 

Conseils pratiques pour une chambre vouée au sommeil.
Alors que je me disais qu’il y a quelques temps que nous n’avons pas parlé de l’agencement de la chambre pour mieux dormir, je suis tombé sur un excellent article de Psychologie magazine. Vous m’en auriez voulu de ne pas saisir l’opportunité. Effectivement, il ne suffit pas d’avoir une bonne literie pour mieux dormir. La chambre doit être dédiée à la détente et au sommeil, un lieu où l’on se sent bien.

Un lit en bonne place et un espace libéré.
Le lit est l’élément principal de la chambre dont il doit être en bonne place, en aucun cas dans un coin. Il est important de pouvoir bien circuler autour de la literie avec aisance. De plus, il est bon de ne pas avoir une chambre encombrée. Ce qui signifierait se sentir oppressé dans sont lit. reconnaissez que cela n’est pas l’idéal pour la détente. Ajoutons que la chambre ne doit pas être multifonction. Elle sert à se reposer et se détendre, mais pas à manger, ou à travailler.

Sortir le travail et les écrans de la chambre.
La chambre est un lieu dont la fonction est de récupérer, y faire entrer la nourriture ou le travail est assurément prendre le risque de perturber le sommeil. Histoire de faire un partage d’expérience, je n’ai de manière générale pas de problèmes pour dormir, et bien il m’est déjà arrivé de bosser un dossier le soir et de perdre la notion du temps. Et bien à chaque fois j’ai eu du mal à trouver le sommeil. Tout d’abord, car je n’ai pas baissé assez tôt le rythme intellectuel nécessaire à l’endormissement. Puis la lumière bleue des écrans, qui s’apparente à la lumière du jour, repousse le sommeil.

Une chambre apaisante avec des couleurs froides.
Une déco dans laquelle nous nous sentons bien est importante. Elle doit nous ressembler et la chambre ne doit pas être la pièce négligée de la maison, car personne d’extérieur à la famille n’y entre. Il n’est pas égoïste de penser à son bien-être. Passé cette étape, rappelons qu’il est important de privilégier les couleurs froides, comme le bleu ou le vert, plus propice au sommeil, alors des les couleurs chaudes sont plus excitantes, comme le rouge par exemple.

Inspéré d’un article de Psychologie magazine.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques , , , , ,

La grasse matinée peut nuire au sommeil.

05/10/2016
la grasse matniée

Le secret de la grasse matinée

 

Respecter les rythmes de notre sommeil.
Une bonne matinée le dimanche matin pour rattraper le manque de sommeil de la semaine est une tentation que nous avons tous. Pour commencer rappelons qu’un manque de sommeil ne se rattrape pas si facilement que cela, mais surtout la grasse matinée peut également dérégler le rythme du sommeil. Varier le temps de sommeil selon les jours de la semaine a plutôt pour effet de le dérégler.

L’effet jet lag.
Passer par exemple de 6 heures de sommeil en semaine à dix heures le week-end a surtout pour effet de dérégler l’horloge biologique, secret d’un bon sommeil. Ce bouleversement des heures de réveil du weekend, donne en fait le sentiment à notre corps identique à celui du décalage horaire subit lors des voyages en avion. Nous ne rappellerons jamais assez le secret d’une bonne récupération est de dormir suffisamment et ce de manière régulière. Tout d’abord, comme nous n’avons pas tous le besoin de dormir, je pense que vous vous souvenez tous de la méthode pour calculer votre temps de sommeil idéal.

Le cauchemar de la grasse matinée.
Selon une étude américaine, trop dormir peut tuer. Alors, pour être plus précis l’inactivité due au sommeil trop long, la sédentarité plus générale, l’obésité, sont des facteurs qui conjugués aggravent les risques de mortalité. Attention dormir un peur trop n’est absolument pas dangereux, ce qui l’est c’est quand l’excès de sommeil révèle d’autres problèmes comme une vie mal saine, comme avoir une alimentation déséquilibrée ou d’une vie trop stressante par exemple.

Bien dormir et mieux vivre.
Pour conclure, je vous rappellerai qu’avoir un sommeil régulier qui correspond à notre besoin personnel est une vie plus saine est gage d’une meilleure santé.

Source Top Santé et Atlantico.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Assumons l’animal qui est en nous.

04/04/2016
Assumons l'animal qui est en nous

La fatigue n’est pas un aveu de faiblesse.

 

Pour mieux dormir, reprenons notre place dans la nature.
Je vous parle à longueur d’années de l’intérêt de consommer bio et de respecter la nature ; mais il faut avant tout bien rappeler que nous faisons partie de la nature. Nos cultures et nos modes de vies tendent à nous le faire oublier. Dans notre monde basé sur la performance, on a fini par culpabiliser de se reposer, le sommeil est désormais considéré comme du temps perdu.

Avoir envie de dormir n’est pas une faiblesse.
Ce conflit entre notre besoin naturel et notre pression culturelle est probablement source de bien de nos mal être. Alors qu’en écoutant notre corps exprimer ses besoins, nous avons toutes les clefs de notre bien-être. Nous culpabilisons de nos états de fatigue, alors que c’est juste le signal d’un besoin de repos. je ne manquerai pas l’occasion de rappeler notre rapport à la sieste. Cette pause du début d’après-midi, véritable force pour être au top tout le reste de la journée, qui dans notre inconscient échoue en acte de fainéant. Tout cela pour dire, que le temps n’est pas du temps perdu et que savoir s’écouter et de répondre à nos appels de la nature, est la base de notre bien-être, et j’oserai même dire de notre bonheur.

Article inspiré de Psychologie magazine.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Une journée du sommeil, pour soigner le sommeil.

14/03/2016

Le 18 mars 2016 c’est la journée du sommeil.

 

Le sommeil est important pour la santé et peut-être une souffrance.
Tout au long de l’année, nous vous parlons de sommeil et vous donnons des conseils pratiques pour mieux dormir. Il ne faut surtout pas oublier que le manque de sommeil nuit à la santé. sans compter qu’un trouble du sommeil est une véritable souffrance pour les dormeurs qui en sont victime. C’est pourquoi, il est important d’être sensibilisé àces troubles afin de mieux les soigner.

L’objectif de la journée du sommeil.
L’INSV (institut national du sommeil et de la vigilance) a créé cette journée pour nous alerter sur l’importance du sommeil et l’influence de ses troubles sur notre bien-être. Une tache préalable pour apporter des solutions, il faut savoir que de nombreux centres du sommeil existent en France, afin de soigner, car c’est bien de problèmes médicaux dont ils s’agit. Je pense à l’exemple d’un copain qui a 40 ans une centre du sommeil parisien lui a diagnostiqué l’année dernière des apnées du sommeils tels que sa vie était gravement en danger si rien n’était fait. A aujourd’hui sa vie est sauvée et son confort de vie est sans commune mesure; promis je ne fais le mauvais jeu de mots c’est le jour et la nuit.

La journée du sommeil 2016 est le 18 mars. Pour consulter le site de l’INSV [cliquez ici].

 

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , , ,

Garder ses chaussettes permet de mieux s’endormir.

01/02/2016
Dormir avec ses chaussettes

Garder ses chaussettes au lit.

 

Dormez avec les pieds au chaud !
Pour tout vous dire je n’ai jamais essayé, et cela ne me fait pas trop envie. L’idée du frottement des chaussettes contre les draps… et l’image du tue l’amour n’y sont pas pour rien. Pourtant des scientifiques viennent en effet de démontrer que dormir avec ses chaussettes permet de mieux s’endormir. Cela s’expliquerait par le fait de réchauffer ses extrémités favoriserait la vasodilatation des petits vaisseaux.

Réhabilitez les chaussettes au lit, je vous laisse la priorité, car moi je ne suis pas encore prêt. En même temps je dois avouer que je n’ai pas trop de soucis pour dormir.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Les excuses pourries de nos enfants pour ne pas s’endormir.

05/12/2015

 

Les enfants ont toujours une bonne excuse pour ne pas dormir.

 

Endormir nos enfants rois, n’est pas toujours une partie de plaisir. Nous inaugurons aujourd’hui dans notre série #BonneHumeur un feuilleton avec les meilleures (ou les pires selon le point de vue) excuses des enfants pour ne pas dormir.

« J’aimerais vraiment dormir maman ! Mais ma tête elle est pas d’accord ! » Source mamanbavarde.fr

 

Je compte sur vous pour partager vos pires expériences en matière d’endormissement de vos petits montres.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit ,

Combien de temps dure l’endormissement ?

22/04/2015
Combien de temps dure l'endormissement

Top Santé nous révèle le temps moyen d’endormissement.

 

Nous mettons 20 minutes pour nous endormir.
Il s’agit bien évidemment du temps moyen entre la décision de dormir et l’endormissement. Cependant selon les individus cela peut changer, comme par exemple de degré de fatigue, mais aussi pour des raisons plus inquiétantes comme l’exposition à des éléments perturbateurs lors de la phase qui précède le sommeil, tel que l’utilisation d’écrans (télévision et tablettes).

Se lever pour mieux dormir.
Un conseil pratique, quand malgré tout le sommeil se fait attendre, passé une demi heure, il est recommandé de se lever, de reprendre une activité calme (lecture) pour relancer le processus d’endormissement.

Bonne nuit.

Source Top Sante.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , ,

Tous les lève-tard sont des flemmards ?

21/02/2015
le figaro casse les idées reçues sur le sommeil

Les lèves-tards ne sont pas forcément des flemmards

 

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Idée reçue.
C’est en lisant le figaro santé que j’ai découvert cette brève dans un dossier ayant pour objectif de casser des idées reçues sur les sommeil.

Respecter votre besoin en sommeil.
Je vous rassure tout de suite lève-tôt, lève tard, aucune étude scientifique conclue à une différence. Dans les deux cas la performance de la personne semble identique, à condition bien que le temps nécessaire de sommeil soit respecté.

Tout simplement.
Alors mettez fin à la culpabilité, assumez votre choix de vie et puis le bonheur n’est il pas de savoir ce que l’on veut et de mettre en œuvre pour t parvenir.

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , ,