Archive

Articles taggués ‘mieux dormir’

Les vacances aident à retrouver les plaisirs du lit.

14/08/2017

Le plaisir de se retrouver pendant les vacances.

 

En vacances, on dort mieux et on prend plus de plaisir.
Comme nous vous en avons régulièrement parlé, les vacances sont l’occasion de mieux dormir. Débarrassés du stress et bénéficiant de plus de temps, il est plus facile de s’endormir et surtout de bien récupérer. D’ailleurs nombreux sont ceux d’entre nous qui s’adonnent même à la sieste pendant cette période. Et bien une étude menée par un célèbre voyagiste révèle que fort de cela, pendant les vacances notre activité sexuelle est plus abondante.

Pendant les vacances nous faisons plus l’amour.
L’étude réalisée sur un échantillon représentatif de 8000 vacanciers européens (Français, Espagnols, Britanniques, Italiens) révèle que nous sommes 37% à faire plus souvent l’amour pendant les vacances. Autre point à souligner, pendant cette période estivale, ils déclarent avoir en moyenne plus de quatre fois des rapports sexuels. Si il est évident qu’être plus détendu et dans un cadre qui casse la routine est meilleur pour le désir et le passage à l’acte, j’avoue être un peu surpris par le fait que les européens avouent si peu de rapports sexuels.

Quel est le lieu idéal pour faire l’amour ?
Un point auquel nous sommes très sensibles sur ce blog, pour 39% des européens interrogées, le lieu idéal pour faire l’amour est le lit. Ils ont une préférence pour la literie king size, qui visiblement est plus fonctionnelle mais aussi probablement plus érotisée. Pour compléter l’information, nos sondés placent en deuxième position loin derrière, le jacuzzi avec 14% et la plage avec 10%. Comme quoi les vacances sont synonymes de bien-être et de plaisir, mais pas forcement de folie.

Source Top Santé et enquête lasminute.com.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit , , ,

Quand la routine au lit devient bonne pour le couple.

31/07/2017
la routine du coucher est bonne pour le couple

Les rituels du coucher.

 

Les routines du coucher sont bonnes pour préserver le couple.
Non, je ne plaisante pas, je m’appuie sur une article de la RTBF qui m’a été recommandé par Agnès Devillières, coach en entreprise. De tout âge, les rituels du coucher sont important pour mieux trouver le sommeil. Tout d’abord à l’enfance, ils permettent d’être rassuré et d’apprendre le sommeil. Puis plus tard, ils permettent d’évacuer les tensions de la journée et autres angoisses qui pourraient conduire à l’insomnie.

Les 4 routines du coucher à mettre en place pour préserver son couple :

  1. Se coucher en même temps : d’après la chaîne belge, ce point est le plus important. Dans un monde où chacun court de son coté durant la journée, ne pas se retrouver le soir dans un lieu privilégié pour partager est inquiétant. Ce rendez-vous du soir dans le lit conjugal permet, comme nous l’avons régulièrement évoqué sur notre blog, d’avoir un moment d’échange et de communication, détaché des obligations quotidiennes et des enfants. En d’autres termes, il s’agit de se retrouver. C’est probablement le premier point à mettre en place pour un couple qui a le sentiment de s’être éloigné.
  2. Bannir la télévision et les smartphones : décidément ces objets, déjà la bête noire des spécialistes du sommeil, ne sont guères plus aimés des spécialistes du couple. Le danger est de vivre ensemble mais parallèlement.
  3. Le lit ne doit pas être uniquement le lieu des ébats amoureux ou du sommeil : si se retrouver chaque soir au lit est synonyme d’attaque de préliminaires, cela revient à créer une routine, qui pour le coup est mauvaise pour le couple. Au contraire, le conseil donné dans l’article de RTBF, « profitez de l’atmosphère feutrée et intime de la chambre pour vous laisser aller aux confidences. » Sans partir sur de mauvais jeux de mots, c’est partager ce qui nous préoccupe à tête reposée.
  4. Se souhaiter bonne nuit : certains vont rire de ce conseil, mais une petite attention et un moment de douceur pour commencer la nuit. Reconnaissez que cela est quand même mieux que de l’indifférence. L’idée est de se souhaiter bonne nuit, avec un petit baiser en se prenant dans les bras. C’est peut-être aussi l’occasion de se dire que l’on s’aime. N’oubliez jamais que certaines choses ne sont pas aussi évidentes qu’on ne le pense.

Source rtbf.be, pour en savoir, je vous recommande de lire cet article.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Déco chambre à coucher : Quelles couleurs choisir pour mieux dormir ?

19/06/2017
Une chambre verte permet de mieux domir

Chambre verte pour mieux dormir – CP Designmag

 

Chaque couleur a une influence plutôt tonifiante ou apaisante.
La couleur dominante de la chambre a son importance sur la qualité du sommeil. Autant une couleur chaude excitera, qu’une couleur froide apaisera. La chambre, bien trop souvent le parent pauvre de la maison, est pourtant un lieu essentiel dédié à notre bien-être et à la détente. C’est non sans émotion que j’aborde ce sujet car il y a huit ans, il s’agissait du thème d’un des tout premiers articles que j’ai fait pour le blog « comment mieux dormir ».

Pourquoi les couleurs froides aident à mieux dormir ?
Marie Borrel et le docteur Philippe Maslo, nous expliquent que chaque couleur a une onde électromagnétique particulière qui aura une influence sur notre sommeil. Les couleurs chaudes comme le rouge, par exemple, ont des vertus tonifiantes. C’est pourquoi pour la chambre, nous privilégierons les couleurs froides (bleu, vert,… ) ou plus neutres (gris, beige clair,…). Ci-dessous, je me suis amusé à faire une sélection, sur les réseaux sociaux, de décorations de chambres à coucher qui mettent en oeuvre les conseils couleurs. J’ai volontairement choisi d’une part, des chambres d’exception qui font rêver et d’autre part, des chambres plus faciles à mettre en oeuvre avec un budget minuscule.

Harmoniser les couleurs de la déco.
Comme vous pouvez le voir dans le Portfolio, l’idée est d’avoir une vision globale de la couleur. Il va de soi qu’il est vivement recommandé d’harmoniser les couleurs, notamment, du sol et des murs, mais aussi des éléments de décoration comme les rideaux, les draps ou couvre-lit, ou bien les lampes. Rappelons que l’éclairage est toujours un élément de base d’une déco réussie.

Choisir des peintures écologiques.
Juste un petit rappel : attention à bien sélectionner des peintures écologiques dépourvues de substances toxiques et allergènes. Soulignons que certaines peintures, fort heureusement de plus rares, émettent des COV (composantes organiques volatiles) mauvaises pour la santé.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

 

Le portfolio de chambres qui donnent envie de dormir.

une chambre sobre pour mieux dormir

Le chambre libre pour dormir selon Design-Dautore

La quasi absence de couleurs et la sobriété en fait une chambre agréable à la déco originale et facile à mettre en place, à condition d’avoir un peu d’espace.

Chambre bleue

Une chambre bleue – Source designmag

La chambre bleue, un exemple d’application stricte d’une couleur vouée au sommeil. ici le choix a été fait d’une déco beaucoup plus classique. L’dée doit toujours être de faire ce que l’on aime, afin de se sentir bien.

Une chambre déco made in Berry Guillaume Verret

Une réalisation de Guillaume Verret, designer et architecte d’intérieur dans le Berry.

Encore une fois beaucoup de sobriété pour la déco de cette chambre réalisée par l’architecte d’intérieur berrichon, Guillaume Verret. Le violet relève la déco tout en participant au côté apaisant de la chambre.

Autour du lit , , , , ,

Sommeil, les différentes formes de co-sleeping ?

05/06/2017
Dormir à deux nuit au sommeil.

Co-sleeping, les différentes situations.

 

Dormir à deux.
Quand on évoque le fait de dormir à deux, on pense tout de suite au couple. Mais il ne faut pas oublier le cododo ou médore qui prend ses aises. Peut-être même que dans certaines familles, on trouve dans le lit parental, le couple, l’enfant et le chien ; bonjour le sommeil. Dans l’étude de l’INSV, sur les incidences du fait de dormir à deux sur notre sommeil, on trouve ces autres formes qui ne sont pas non plus sans conséquences sur nos nuits. Je vous propose de prendre le temps d’en faire l’inventaire.

  1. Le co-sleeping entre adultes : dormir à plusieurs entre adultes est visiblement la situation la plus répandue. Dans ce cas ce que les auteurs de l’étude englobent visiblement le cadre du couple ou la co-location entre étudiants notamment. Notons que « la moitié des Français dorment avec un autre adulte, très généralement dans un seul lit ». Bien que la co-location soit de plus en plus présente à notre époque, dormir à deux se fait dans la majorité des cas dans le cadre de la vie de couple. Il ne faut pas oublier que l’alternative, n’est pas forcément lit commun ou chambre à part, certains couples dorment dans la même chambre avec chacun leur lit.
  2. Le cododo ou co-sleeping avec un enfant : que cela s’effectue dans le cadre d’une démarche réfléchie de co-dodo ou au contraire de manière plus subie du fait de manque de place dans le logement, ou pour avoir la paix, l’étude révèle que « 12% des Français dorment avec un enfant dans leur chambre ». Ce phénomène a surtout lieu de 2 à 5 ans, mais peut parfois se prolonger jusqu’à 10 ans. Bon nombre de parents et plus particulièrement de mamans souffrent de cela.
  3. Le co-sleeping avec un animal : les animaux sont très présents dans nos foyers. l’étude met en avant que « au moins un animal domestique présent dans 1 foyer sur 2 » et que « pour un tiers des Français ayant un animal, celui-ci est présent dans la chambre toutes les nuits ou presque ». Ce qui m’a frappé, c’est que 26% des personnes interrogés déclarent que cela perturbe leur sommeil et 13% que cela améliore leur sommeil.

Source enquête INSV MGEN réalisée par Opinion Way pour la journée du sommeil 2017. Pour consulter l’ensemble de l’enquête [cliquez ici].

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Bien-être : le top 6 des facteurs générateurs de bonheur au travail.

20/02/2017
Conseils pratiques bonheur au travail

Les conseils d’Agnès Devillières pour être heureux au travail.

 

Le bonheur au travail aide à mieux dormir.
Si il y a bien une chose qui nous a tous empêché de dormir un jour ou l’autre, c’est bien le travail. C’est en lisant, une article du blog d’Agnès Devillières coach, notamment en entreprise, que ce sujet m’a interpellé. Je ne ferai pas la fine bouche sur une occasion de positiver, à une époque où l’on reconnait enfin la souffrance au travail, avec des notions comme le burn out, ou le bore out. Ce dernier, à l’opposé du premier est le fait de s’ennuyer au travail, en d’autres termes avoir le sentiment de servir à rien.

Le top 6 des facteurs générateurs de bonheur au travail. :

  1. Le lieu de travail : évoluer dans un espace agréable et surtout pouvoir adapter le lieu en fonction de la tache à réaliser. Un espace isolé quand on a besoin de se concentrer, ou bien plus convivial en cas de travail collaboratif ou des réunions.
  2. Respecter ses valeurs : Travailler en cohérence avec ses propres valeurs est un point important. Comment être bien si on a l’impression de vendre son âme à chaque pas ?
  3. Avoir un sentiment d’appartenance : Faire partie d’un groupe et s’y épanouir est aussi une des vocations du travail. Certes, on bosse pour gagner de l’argent, mais également une vie sociale.
  4. Donner du sens : Le sens est un facteur de satisfaction énorme. Nous nous sentons mieux moralement le soir, quand nous avons le sentiment d’avoir avancé dans notre travail. Quand nous avons servi à quelque chose ou mieux d’avoir changé la vie de quelqu’un d’autre.
  5. Être optimiste : la coach souligne également qu’il est important « de retrouver ce sentiment de croyance dans notre propre capacité d’agir. Il s’agit de garder l’esprit ouvert, rechercher ce qui est bon.
  6. S’énergiser : tout au long de la journée il est recommandé de reprendre de l’énergie, en s’allimentant par exemple, en faisant du sport pour se défouler ou faire une sieste pour recharger les batteries.

Source agnescoach.fr

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit , , ,

Un bon massage pour lutter contre la fatigue.

12/12/2016
Les conseils massages du figaro santé

Les massages pour lutter contre la fatigue.

 

Un massage pour retrouver du tonus.
Dans notre culture où la prévention n’est pas naturelle, le massage bien-être n’est pas une évidence. J’irais même plus loin, quand on parle de massage californien, comme nous l’avons déjà évoqué pour le sauna, beaucoup de français pensent sexe, voire prostitution. Alors qu’il s’agit d’un agréable moyen de se retrouver et se ressourcer.

Les conseils du Figaro Santé.
Dans son numéro du 4eme trimestre 2016, le magazine du Figaro, nous rapporte qu’il est validé scientifiquement que certains massages sont efficaces sur notre tonicité. Ils permettent notamment d’évacuer le stress, mais aussi de redonner la pêche. Cela nous donne envie d’expérimenter, n’est ce pas ?

Le cobaye parfait ?
Je suis convaincu de ces bienfaits, même si je suis triste de n’avoir pas encore pu vérifier personnellement chacune des infos du magazine à travers ces massages. Trêve de plaisanterie, je dois avouer que depuis de nombreuses années, je vais tout les deux mois chez l’ostéopathe pour gérer le stress et le bien-être, vous reconnaîtrez donc que je ne suis peut-être pas complètement illégitime pour parler du sujet.

A chaque massage sa vertu anti-fatigue.
Selon l’article de Laurent Giodano, le massage suédois est plus concentré sur les muscles, alors que le massage thaï est basé sur les énergies et que le massage californien permettra d’évacuer le stress. Chose qui m’a interpellé, il permettrait de se réconcilier avec son corps. Je pense que le massage est déjà une opportunité de penser à soi et de se retrouver. J’ajouterai à cela, que je le ressens également comme une belle occasion d’essayer de gérer l’effort afin de se ménager.

Source le Figaro Santé.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

 

Santé & mal de dos , , ,

Pourquoi le Hammam aide à mieux dormir ?

29/11/2016
un hammam pour mieux dormir

Fait le soir, le hammam permet de mieux dormir

 

Conseil pratique pour mieux dormir.
Depuis près de huit ans, où nous vous parlons de sommeil, vous n’avez plus d’excuses de ne pas savoir que relâcher la pression de la journée est important pour mieux dormir. Cet été, parmi les bonnes idées pour mieux dormir, nous vous recommandions le sauna en fin de journée. Nous pouvons également y ajouter les bienfaits du Hammam.

Pourquoi le Hammam aide à trouver le sommeil ?
Il est vrai que tout ce qui consiste à prendre du temps pour soi, ne peut pas nuire au sommeil et évidemment au bien-être. Pas toujours bien connu des Français, d’ailleurs j’ai le sentiment qu’il ne l’ai pas plus que le sauna, une bonne séance de hammam, seul où en couple, permet de se détendre. Dans le cadre de la vie à deux, il aura la vertu de permettre de se retrouver dans un moment agréable et privilègié. Imaginez-vous harassé par le rythme effréné de la journée de travail, vous glisser juste muni d’une serviette dans cet univers ouaté de cette cabine de vapeur. Une fois désinhibé, chose qui ne saurait tarder, je vous garantie le lâcher prise. Je vous vois déjà me dire mais pourquoi, le hammam permet de mieux dormir ? Voilà comment cela marche. L’effet de la chaleur aide le corps à libérer des endorphines excellentes pour le sommeil. L’effet sera d’autant plus important que vous pratiquerez le Hammam le soir. On peut en profiter pour rappeler que les cousins du hammam comme le jacuzzi ou bien le sauna, auront des effets similaires. Alors à vous de choisir ce que vous préférez. Remarquez rien n’interdit d’allier la jacuzzi au hammam.

Source Guide Piscine

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques , , , , ,

Comment reprogrammer l’horloge interne ?

07/11/2016
reprogrammer son horloge interne

Conseils pratiques pour mieux dormir

 

La régularité est l’ami du sommeil.
Pour bien dormir, il est important que notre corps ait des habitudes. C’est ce rythme régulier qui permet de mieux récupérer. Malheureusement, nos rythmes de vies mettent à mal notre horloge biologique.

Conseils pratiques pour reprogrammer l’horloge interne.
Mais voilà, quand c’est le désordre en notre fort intérieur, il est bon de prendre le temps de faire le point et de mettre en oeuvre des principes de base pour retrouver le sommeil du juste :

Conseil n°1 – Une chambre adaptée :

  1. La chambre doit être uniquement consacrée à dormir : il est recommandé de bannir le travail et la télévision dans la chambre.
  2. La décoration de la chambre doit être faite de couleur douce : il est bon de choisir des couleurs froides, comme le vert ou le bleu.
  3. La chambre ne doit pas être trop chauffée : recommandée entre 16 et 18° Celsius, une température supérieure perturbera le cerveau dans sa récupération.

Conseil n°2 – une bonne literie :

  1. Le maintien du corps : le matelas doit assurer un bon maintien et respecter la morphologie du corps. En d’autres termes, il doit en épouser la forme afin de préserver la colonne la plus droite possible, sans créer de points de pression. Selon de nombreux médecins, une mauvaise literie notamment un matelas trop ferme modifie le versus du sommeil. Un matelas parfaitement adapté aux besoins du corps permet de réduire la durée des micro-éveils (réveils tout au long de la nuit dont nous n’avons pas conscience).
  2. Un espace suffisant pour chaque dormeur : Il faut privilégier les literies de grandes tailles (literies king size) afin de limiter la gêne entre les dormeurs. Sans oublier que nous sommes de plus en plus grands !

Conseil n°3 – adopter une bonne hygiène de vie :

  1. Se lever tous les matins à la même heure, même le weekend. La régularité est l’alliée du sommeil.
  2. Respecter nos besoins en lumière : dès le matin s’exposer à la lumière, et en fin de journée, baisser l’intensité de celle-ci.
  3. Faire attention à son alimentation : il est bon de manger plus léger, en privilégiant par exemple le sucre et les protéines et en évitant le café ou l’alcool.

 

Les articles déjà pârus sur ce thème :

Sommeil , ,

La grasse matinée peut nuire au sommeil.

05/10/2016
la grasse matniée

Le secret de la grasse matinée

 

Respecter les rythmes de notre sommeil.
Une bonne matinée le dimanche matin pour rattraper le manque de sommeil de la semaine est une tentation que nous avons tous. Pour commencer rappelons qu’un manque de sommeil ne se rattrape pas si facilement que cela, mais surtout la grasse matinée peut également dérégler le rythme du sommeil. Varier le temps de sommeil selon les jours de la semaine a plutôt pour effet de le dérégler.

L’effet jet lag.
Passer par exemple de 6 heures de sommeil en semaine à dix heures le week-end a surtout pour effet de dérégler l’horloge biologique, secret d’un bon sommeil. Ce bouleversement des heures de réveil du weekend, donne en fait le sentiment à notre corps identique à celui du décalage horaire subit lors des voyages en avion. Nous ne rappellerons jamais assez le secret d’une bonne récupération est de dormir suffisamment et ce de manière régulière. Tout d’abord, comme nous n’avons pas tous le besoin de dormir, je pense que vous vous souvenez tous de la méthode pour calculer votre temps de sommeil idéal.

Le cauchemar de la grasse matinée.
Selon une étude américaine, trop dormir peut tuer. Alors, pour être plus précis l’inactivité due au sommeil trop long, la sédentarité plus générale, l’obésité, sont des facteurs qui conjugués aggravent les risques de mortalité. Attention dormir un peur trop n’est absolument pas dangereux, ce qui l’est c’est quand l’excès de sommeil révèle d’autres problèmes comme une vie mal saine, comme avoir une alimentation déséquilibrée ou d’une vie trop stressante par exemple.

Bien dormir et mieux vivre.
Pour conclure, je vous rappellerai qu’avoir un sommeil régulier qui correspond à notre besoin personnel est une vie plus saine est gage d’une meilleure santé.

Source Top Santé et Atlantico.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , ,

Comment réussir sa première sieste ?

15/08/2016
comment réussir sa première sieste

Les secrets d’une bonne sieste

 

Les bienfaits de la sieste.
La sieste faite en début d’après-midi, permet un regain d’énergie. Comme nous vous le rabâchons sur ce blog, il s’agit d’une phase de récupération complémentaire au sommeil nocturne. On sait également que la sieste à des vertus médicales comme par exemple de réduire les risques cardiovasculaire. Mais là je m’éloigne, car l’objectif de cet article est de vous donner des conseils pratiques pour réussir vos premières siestes. Nombreuses sont les fois où l’on m’objecte de ne pas faire la sieste de peur de ne pas se réveiller.

Les 5 conseils pratiques pour réussir une sieste :

  1. Choisir le meilleur moment de la journée : à savoir le début d’après midi, période de baisse de vigilance naturelle, et suffisamment éloignée du soir pour ne pas perturber l’endormissement le moment venu de rejoindre son lit,
  2. Choisir une durée de sommeil adaptée : le temps de sieste idéal est de 20 minutes. Il permet d’avoir le temps de déconnecter et de ne pas attaquer un cycle de sommeil ; ce qui rendrait le réveil plus difficile,
  3. S’isoler : pour réussir une bonne sieste, il faut être dans sa bulle. Si il ne vous ai pas possible de le faire dans une pièce dédiée, une piste peut-être de mettre un casque afin de s’isoler du bruit, comme par exemple au bureau ou dans les transports en commun. Il faut noter que le lieu où l’on se trouve le plus souvent en début d’après-midi est le travail,
  4. Choisir la bonne position pour dormir : il est clair qu’un lit est un lieu qui convient, ceci dit au bureau cela n’est pas si simple à trouver. La position relax à savoir semi assise ou semi allongée (selon notre point de vue) est tout aussi adaptée et elle permettra un réveil plus facile au bout de 20 minutes. Il va de soit que l’on ne se déshabille pas au bureau (quoi que) par contre il est conseillé de retirer ses chaussures et de desserrer la ceinture.
  5. Évacuer le stress du non réveil : comme je vous le disais, la peur de ne pas se réveiller est un des freins à la sieste. Il faut donc prévoir un réveil (attention pas trop violent quand même), de nos jours, nous sommes tous équipés d’un téléphone avec une fonction réveil.

La sieste est un art qui s’apprend.
Il me semble bon de rappeler que la sieste est un moment de lâcher prise, de déconnection, donc si les premières fois vous ne vous endormez pas, cela n’est pas un échec, bien au contraire vous verrez que vous en retirerez forcément du bien-être.

Bonne sieste !

Source E-Santé et les Echos

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques , , , ,