Accueil > Sommeil > Un weekend avec Desjoyaux

Un weekend avec Desjoyaux

dsc_6492

Et Oui, le weekend, c’est fait pour se reposer, pour dormir après une semaine de travail arasant. Certains, dirons, que je n’ai peut être pas assez travaillé la semaine dernière et que par conséquent, j’avais encore de l’énergie pour aller trainer. Manque de fatigue ou passion (je ne connais pas la réponse), je suis allé au Sables d’Olonne accueillir « Mich’ Dej » (Michel Desjoyaux) vainqueur du Vendée Globe. Effectivement, pour ceux qui ne nous connaissent pas encore très bien, un membre éminent de notre équipe est un fondu de voile et je crains qu’il soit contagieux….

Ceci dit, « Bravo monsieur Desjoyaux » (car à ce niveau là, il faut dire monsieur) pour cette victoire exceptionnelle, mais aussi pour ces moments que nous avons pu passer tout au long de ce Vendée Globe. Une pensée également à tous les autres participants. Tout d’abords, les 18 qui ont du abandonner la course et aux 11 autres encore en mer. Une pensée toute particulière pour Bilou (Roland Jourdain) grand animateur de la course qui tente de naviguer sans quille (pour ceux qui ne connaissent pas la voile, sachez, qu’un bateau sans quille, n’a que très peu de chance de ne pas se retourner et qui vient d’annoncer son abandon.(On croise les doigts pour lui). A mon avis en voila un qui ne doit pas dormir convenablement.

Ah, en disant ça, il me vient une idée : Comment dorment les marins en solitaire, qui doivent être vigilants 24/24 ?

dsc_6462

 

Le sommeil en mer

En général, ils s’accordent des plages de sommeil de 30 m à 1h30, tout en laissant le bateau avancer à vive allure. Samantha Davies (Roxy) confiait, il y a quelques jours, que le changement de vitesse de son bateau la réveillait. Ils profitent de moments de répits pour dormir et ce indifféremment qu’il s’agisse du jour ou de la nuit. Arnaud Boissières (Akena Vérandas) confiait ce matin, ne pas avoir pu dormir les deux dernières nuits, tellement il fallait être vigilant. Il essayait de se rattraper la journée, sans toujours y parvenir.

 

Le tour du monde en solitaire, permet de voir des lieux merveilleux, mais pas de faire la grâce matinée. Réfléchissez bien avant de partir !

Sommeil

  1. J Louis
    | #1

    Pas évident, mais bon : vive la passion