Accueil > Attitude citoyenne > Scandale: les oies plumées vivantes en Hongrie

Scandale: les oies plumées vivantes en Hongrie

 

Un journaliste suédois a découvert que des producteurs de plumes et duvet d’oies hongrois, avaient des pratiques barbares et interdites en Europe

Lundi 02 février 2009, un reporte du journal de 20h de France 2, relatait la macabre découverte faite par un journaliste hongrois. L’affaire a tellement ému en suède que le gouvernement a promis d’intervenir auprès de la commission européenne.

Les faits

Lors d’un reportage en Hongrie le journaliste a découvert, une ferme où l’on plumait les oies vivantes, au mépris du plus élémentaire respect de l’animal. Une pratique, monstrueuse afin d’augmenter la productivité. Effectivement, on plume traditionnellement l’oie morte, donc une fois dans sa vie.  En la plumant vivante, le producteur hongrois multipliait ainsi sa production. Il plumait les oies jusqu’à quatre fois.     

La législation

Ceci dit, il faut bien comprendre, que ces pratiques, ne sont pas une généralité chez les producteurs européens. D’ailleurs, cette pratique est formellement interdite en Europe.

Nous relations en début d’articles, l’émotion des suédois et l’action de leur gouvernement ; dès vendredi l’émotion était vive dans la profession. Un fabriquant français de couettes et d’oreillers, contacté dès vendredi matin, c’est empressé de faire les recherches nécessaires, afin de contrôler et de prouver la bonne provenance de ces plumes, n’hésitant pas à nous montrer les éléments de traçabilité de leurs produits.

Notre avis

Cette pratique est bien évidemment intolérable et bien que l’on ne puisse pas généraliser les choses pour se faire un avis, elles sont cependant tout à fait révélatrice des excès dont certains agriculteurs, industriels et pourquoi pas distributeurs, son capables au plus simple mépris de la nature, des animaux, mais aussi de l’homme. Effectivement, depuis quelques années, les exemples sont légions (vaches folles, sachets anti-humidité dans certains meubles ou certaines chaussures,…). Plus que jamais nous devons être consommacteurs   

 

http://www.recyclage-recuperation.fr/presse/environnement/actualite_recyclage-recuperation_1237_rr_.asp

Attitude citoyenne

  1. Michael
    | #1

    Dans quel monde vivons nous !!! Ne pas respecter les animaux, c’est ne pas les aimer. Ne pas aimer les animaux, c’est ne pas aimer les hommes. C’est peut être parceque nous ne nous aimons pas que nous nous détruisons !