Accueil > Sommeil > Dans les bras de morphée

Dans les bras de morphée

Etre dans de beaux draps, ne nous conduit pas forcement à être dans les bras de Morphée. Nous employons régulièrement ces expressions, mais d’où viennent elles ?

« être dans les bras de Morphée », « tomber dans les bras de Morphée. »

 

Morphée et Iris, Pierre-Narcisse Guérin (Huile sur toile, 1811)

Morphée et Iris, Pierre-Narcisse Guérin (Huile sur toile, 1811)

Signification
« Rêver » et par extension « dormir » ou « tomber dans les bras de Morphée » pour dire « s’endormir ». Prenons le temps d’approfondir l’origine de Morphée qui nous permettra de mieux comprendre et peut être de nous rendre compte que la signification n’est pas si évidente.

Qui est Morphée
Morphée est dans la mythologie grecque,  une divinité des rêves prophétiques. Il est, selon certains théologiens antiques, le fils d’Hypnos (dieu du sommeil) et de Nyx (déesse de la Nuit), et selon d’autres, la principale divinité des mille Oneiroi engendrés par Nyx seule (Les Oneiroi étant des divinités personnifiant les rêves). Il a pour vocation d’endormir les mortels.

Réprésentation

  • Il soit représenté avec des ailes battant rapidement et silencieusement, qui lui permettent de voler. Pour se présenter aux mortels, il se transforme en êtres chers (d’où son nom signifiant « forme »), permettant aux mortels l’espace d’un instant de sortir des machinations des dieux.
  • Il est également souvent représenté par un jeune homme tenant un miroir à la main et des pavots soporifiques de l’autre. Il donne le sommeil en touchant une personne avec ses pavots. Il lui donne également des rêves pour la nuit. Les bras étant symbole de sécurité mais aussi de force, on comprend pourquoi cette image est restée pour désigner une personne qui dort profondément. Cette deuxième représentation, semble être la source de la signification de nos expressions.

Il fut foudroyé par Zeus pour avoir communiqué des secrets aux mortels.

Au delà du fait de nous avoir laissé ces expressions, il est à l’origine du mot morphine, en raison du pouvoir soporifique de cette drogue.

Source Wikipedia, Larousse et Linternaute.

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire