Accueil > Literie > Qu’est-ce que la résilience d’un matelas ?

Qu’est-ce que la résilience d’un matelas ?

 la résilience d'un matelas

Le secret du confort d’un matelas.

 

Le confort pour mieux dormir.

Le secret d’un bon sommeil réside dans le confort du matelas. Encore faut-il arriver à définir ce que veut dire confort. Mais trop souvent on le réduit à une question de fermeté ou de souplesse. En fait, il s’agit d’ une question de respect de la morphologie du dormeur. Donc de résilience de la matière, afin qu’elle moule le corps quelque soit la position de celui-ci. Alors approfondissons la signification de ce terme qui peut sembler barbare. Naturellement, le blog comment mieux dormir explique l’importance de la résilience d’un matelas.

Définition de la résilience.

Pour commencer de manière plus générale, rappelons la définition de la résilience. En fait selon Wikipédia « La résilience désigne la capacité pour un corps, un organisme, une organisation ou un système quelconque à retrouver ses propriétés initiales après une altération ».

La résilience d’un matelas.

Ainsi, on peut donc convenir que la résilience d’un matelas est sa capacité à reprendre sa forme initiale après une pression due au corps du dormeur. De plus, Il faut rappeler qu’un matelas a pour fonction de mouler le corps afin qu’il n’y ait aucune contrainte lors du sommeil. Par conséquent, la principale qualité d’un matelas n’est pas d’être ferme ou souple. Et ce contrairement à une idée reçue tenace. Mais au contraire, d’être élastique afin de mouler le corps quelque soit la position du dormeur et sa morphologie. Je vous propose de prendre le temps d’expliquer les propriétés d’un bon matelas.

Les propriétés mécaniques d’un matelas confortable.

Fermez les yeux et imaginez vous allongé. Vu de profil, de corps se compose d’un axe central qui doit rester le plus droit possible. Évidemment, il s’agit de la colonne vertébrale. Ajoutons à cela que le corps est fait de reliefs qui ne sont pas les mêmes que nous soyons sur le dos, le coté ou le ventre. D’où l’importance, que le matelas soit élastique. Et ce afin qu’il moule instantanément le corps dès que l’on s’allonge où des que l’on change de position sur le matelas. Il faut souligner que lors de l’endormissement le corps se détend, se relâche. Ce qui explique qu’il faut que le corps soit bien soutenu afin de ne pas se déformer. Ce qui perturberait la qualité du sommeil et pourrait également créer des douleurs dorsales.

Un matelas ne doit être ni ferme ni souple.

En d’autres termes, un matelas trop souple provoquerait une déformation de la colonne. Une literie trop ferme quand à lui provoquerait la même chose puisque le cambrure du dos ne serait pas soutenue. Plus concrètement, le schéma ci-dessous indique le positionnement idéal. Sans la résilience d’un matelas, la colonne se déformerait lors de la phase d’endormissement. Mais en plus la fermeté crée une compression des vaisseaux sous cutanés et des problèmes de circulation sanguine. Elles sont source de soucis de sommeil et de douleurs au niveau du bassin, des épaules ou des omoplates par exemple.

Le résumé de la définition d’un bon matelas.

Un matelas dédié au sommeil, est un matelas sans aucun excès, comme dans bien d’autres domaines d’ailleurs, bannir le dur et le souple, pour privilégier le choix d’un matelas résilient qui sera un véritable écrin du dormeur. J’insiste, il faut privilégier la résilience d’un matelas.

 

Le maintien du corps par le matelas

Schéma d’un corps bien maintenu par le matelas.

 

 

Les articles déjà traités sur ce thème :

 

Literie

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks