Accueil > Sommeil > Le 16 mars 2018, la journée du sommeil des jeunes !

Le 16 mars 2018, la journée du sommeil des jeunes !

la journée du sommeil 2018

Le sommeil des jeunes, thème de la journée du sommeil 2018.

 

La journée du sommeil 2018 révèle que les jeunes ne dorment pas assez et qu’ils le savent.

 

Le 18ème rendez-vous annuel du sommeil.

Chaque année depuis 18 ans au mois de mars, l’Institut National du sommeil et de la Vigilance (INSV) organise la journée du sommeil. Une journée pour sensibiliser aux troubles du sommeil. Pour être très concret, chaque année une étude est réalisée sur un thème précis et en 2018, « le sommeil des jeunes » a été choisi. Bien dormir s’apprend et dès le plus jeune âge le sommeil est mis à mal.

Pourquoi une journée du sommeil ?

Pour ceux qui pensent que cette idée est futile, rappelons tout d’abord que le sommeil est une nécessité et qu’il a une incidence directe sur la santé. Pire, souffrir d’insomnies régulières ou d’apnée du sommeil est une souffrance. Qui dit problèmes de santé, dit risques vitaux. L’apnée du sommeil est un arrêt de la respiration, donc un défaut d’oxygénation du cerveau. Je vous rappelle le cas de mon pote dont la vie était en danger à très court terme, sauvé grâce à un centre du sommeil. Sans oublier les risques cardio-vasculaires liés aux manques de sommeil soulignés, il a quelques mois par le Docteur Royant-Parola. Voilà toute la mission de l’INSV, sensibiliser à l’importance du sommeil, aux dangers qui y sont liés et mettre en avant les solutions.

Les jeunes ne dormant pas assez.

Si en France les 15 – 24 ans estiment avoir besoin de 8h12 de sommeil par nuit, en moyenne, ils sont 88% à penser manquer de sommeil. Et malheureusement, le manque n’est pas qu’une impression. Les jeunes dorment de moins en moins et vont se coucher tard, 22h55 en semaine et 00h20 le weekend. La dette de sommeil pouvant atteindre 2h par nuit et parmi les solutions que nos jeunes dormeurs évoquent la sieste. Comme vous le savez chez comment mieux dormir nous sommes de fervents défenseurs de cette dernière. L’étude souligne que 29% des jeunes font au moins une sieste par semaine et 32% de ceux qui s’estiment en manque de sommeil, font en moyenne: 2,2 siestes par semaine.

Moins d’un jeune sur dix va au lit pour dormir !

Ils passent au moins une heure au lit avant d’éteindre la lumière et 83% d’entre eux sont sur un écran dont 77% en activités interactives. L’étude confirme les ravages, notamment de la lumière bleue des ces appareils, puisque ceux qui utilisent des écrans dans leur lit avant d’éteindre, dorment moins bien que ceux qui ne le font pas. Je ne vais pas tout vous révéler et je vous recommande de lire en détail l’étude de la journée du sommeil.

Consultez l’intégralité de l’enquête INSV/MGEN réalisé par l’institut Opinion.

La journée du sommeil affiche

Affiche de la journée du sommeil 2018

 

Les articles déjà parus sur ce thèmes :

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire