Accueil > Attitude citoyenne > La méditation à l’école, ça marche !

La méditation à l’école, ça marche !

A l'école primaire, se démocratise la méditation

La méditation de pleine conscience devient une discipline scolaire.

 

Pourquoi cette méthode de méditation ?

Plus précisément, il s’agit de la méditation de pleine conscience, activité cérébrale et psychique très tendance, qui peu à peu s instaure à l’école. Cette méthode permet de réussir à se concentrer et rester attentif. Telle une action commune qui tend désormais, à appartenir à l’hygiène de vie comme bien dormir par exemple. On commence à appliquer cette technique parce qu’on a noté que de plus en plus souvent, l’enfant manque d’attention et de concentration. Aussi, il ne parvient pas à résoudre des problèmes simples tout seul, ces problèmes de société sont très actuels. Cette méthode de méditation rend à nouveau possible l’insurmontable aptitude à être disponible psychiquement à un moment donné. D’autant qu’une fois à la maison, l’enfant peut recourir lui-même à la méthode et méditer pour mieux se concentrer. Parents ! Comme je le dis souvent à travers ce blog, ne baissez pas les bras. Par expérience, je puis vous en assurer, les enfants l’ont essayée et adoptée. Ça marche très bien ! De plus, votre enfant dort mieux.

Comment se pratique cette méditation ?

Pour exemple, l’école Saint-Charles à Charly a lancé l’expérimentation avec des élèves de 8  à 10 ans. A raison de 45 minutes par semaine, on les a initiés à la méditation de pleine conscience.
Déborah d’Hostingue, psychologue et membre de l’association Enfance et attention, entraîne les jeunes à la pratique de l’attention consciente. Elle part du principe que la concentration se cultive, tout comme l’art de bien respirer qui vont de pair. Au moment où la respiration prend le dessus, au calme, les enfants réalisent que ce qu’ils pensent est présentement là. Ils ont leurs pensées en leur propre possession, sinon c’est la fuite et la fusion toute la journée. Et au fil des séances, ils apprennent à écouter leur corps, leurs sensations par exemple et partent plus loin dans leur réflexion personnelle.

Les résultats à ce jour.

Il en résulte que les classes concernées sont aujourd’hui plus calmes. Peu importe que certains n’aient pas été réceptifs à ces périodes d’initiation-là. Ce qui compte, c’est ce qu’ils en feront. Eh oui ! environ 75% des parents annoncent que leurs enfants ont développé de nouvelles aptitudes et  connaissances. Quant aux enseignants, environ 9 sur 10 parlent d’une nette amélioration du travail de groupe.

Grâce à la méditation, l’enfant a moins de stress et plus de concentration

Le climat est bon. L’enfant se sent mieux grâce à cette nouvelle discipline dans son planning. La pratique leur permet de mémoriser plus aisément, de lier leurs pensées à l’instant présent afin de s’approprier ces moments. Ceci nécessite donc d’aller puiser dans ses compétences intérieures, dont tout enfant est doté. D’autant que les exercices de respiration peuvent être effectués à la maison, pour retrouver les bienfaits de la méditation pendant quelques minutes. Cette pratique est naturelle, chacun peut l’utiliser au quotidien, en cherchant à faire le vide et non à réfléchir. En plus d’une bonne literie, je vous conseille la méthode « Tout est juste là » de Jeanne Siaud Sacchin ou encore de consulter le site de l’association Enfance et Attention.

Sources : « Calme et attentif comme une Grenouille » de Eline Snel et Famille et Education

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks