Accueil > Sommeil > L’homéopathie et le sommeil font bon ménage

L’homéopathie et le sommeil font bon ménage

Mieux dormir grâce à l'homéopathie

L’homéopathie et le sommeil sont en accord

Homéopathie, définition

Médecine parallèle et naturelle, l’homéopathie consiste à soigner divers maux par des traitements divers sous forme de granules ou liquides. Leur effet est, selon les pathologies, ressenti immédiatement ou à plus long terme. Apparue depuis environ 200 ans dans notre fonctionnement médical, l’enthousiasme d’y avoir recours se renforce. Notre blog comment mieux dormir s’est donc penché sur sa condition en terme de reconnaissance médicale. Tout en parlant de son histoire, mais aussi de la notion de recours à un médecine douce. Oui, l’homéopathie et le sommeil s’accordent.

1/ L’histoire de l’homéopathie

Cette médecine saine et non nocive est considérée comme une médecine pour les pauvres, l’homéopathie garde son humilité et sa transparence. A la base, le Docteur allemand Samuel Hahnemann a mis en avant son efficacité déjà au 18e siècle. Son objectif consistait à donner des soins et remèdes aux patients malades et à leur famille sans le sou. Au 19e siècle, l’homéopathie a fait ses preuves et réuni des adeptes. Lesquels ont répandu leurs savoirs jusqu’en Amérique. La médecine traditionnelle s’avérait inaccessible aux bourses les plus modestes. Même phénomène en Inde.

2/ Le recours à une médecine douce

D’après une étude Ipsos, près de 80 % des Français ont confiance en  l’homéopathie. Environ 6 personnes sur 10 l’utilisent à ce jour pour eux-mêmes et leur famille. Les nouveaux utilisateurs sont généralement conseillés par des proches par le bouche-à-oreille. D’autant qu’ils diminuent leur consommation médicamenteuse par manque de confiance en un système médical qu’ils trouvent expéditifs. Considérant qu’ils vont plus vite être remis sur pieds que véritablement guéris, alors la confiance envers les produits et laboratoires pharmaceutiques s’amenuise. Notamment en terme de dépression et troubles du sommeil, le sommeil et l’homéopathie se coordonnent sans effets néfastes.

L’homéopathie pour plus de bon sens

Évidemment, pour les cas urgents et sévères, nous  continuons d’utiliser les méthodes traditionnelles allopathiques. Cela va de soit. Or, nous savons tous que l’homéopathie fonctionne très bien pour des pathologies comme les rhumes, l’eczéma, les troubles du sommeil, digestifs et j’en passe. La chimie n’est pas nécessaire dans ces cas et inutile de donner somnifères sur somnifères à quelqu’un qui ne demande qu’à dormir. Il faut donc bien considérer cette alternative comme un complément qui convient à un état passager. Cela va dans le bon sens du patient pour son intérêt et sa santé. On ne conteste pas l’allopathie, ne contestons pas l’homéopathie. Il ne s’agit pas de choisir un camp mais de réaliser qu’on peut vivre sereinement et bien sans effets nocifs et secondaires. Inutile de pousser les débats à l’extrême.

Le selfcare

Cela consiste à s’automédiquer avec les conseils en pharmacie, plus particulièrement, afin de soigner des maux dits bénins. Attention, il y a des limites à cela. D’autres se lancent dans leur propre remèdes-maisons par des décoctions, cataplasmes pour divers maux dits ordinaires et bénins. Tout comme le sommeil et l’homéopathie et j’en passe.

L’homéopathie devient libre

Malgré les oppositions à l’usage de l’homéopathie, cette médecine est désormais populaire. Plus qu’une tendance, elle décoiffe les stratégies des industries pharmaceutiques instaurées depuis des années. On est libre d’y avoir recours. Les aficionados l’ont adoptée et, satisfaits, ils prouvent leur confiance en en parlant autour d’eux. Prescripteurs sans le savoir, ils indiquent clairement l’importance de la légitimité des traitements homéopathiques pour le mieux-être, jour et nuit.

La voix de la raison

C’est une véritable aubaine qui s’offre à nous, sachant qu’un patient qui suit bien son traitement se rendra chez son homéopathe moins souvent que chez un médecin classique, tout en ne consommant que très peu de traitements à effets et conséquences néfastes. D’où l’intérêt de ne pas la dérembourser parce qu’essayer l’homéopathie, c’est l’adopter. Fi ! les médisants et lobbyings. Sentez-vous libres de bien dormir, de bien être à moindre coût. Le sommeil et l’homéopathie sont au top pour remédier aux insomnies tout comme vous apporter sérénité et joie de vivre. 😉

Source : L’Usine Nouvelle

 

Les autres articles publiés sur ce thème :

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks