Accueil > Sommeil > L’insomnie se soigne, vous allez retrouver le sommeil

L’insomnie se soigne, vous allez retrouver le sommeil

Des méthodes simples sans médicaments contre l'insomnie

L’insomnie se soigne mieux.                  Photo de Louis Hansel

 

L’insomnie

L’insomnie est communément décrite comme un trouble du sommeil.  Environ 20 % de la population ont du mal à trouver le sommeil ou à rester endormis jusqu’au lever quotidien. Et ce, tous les jours ou presque et de façon récurrente. Autrement dit, les dormeurs subissent une gêne sévère à s’endormir, se réveillent en pleine nuit. Et ce, souvent sans réussir à se rendormir jusqu’à la sonnerie du réveil. Parfois même, malgré une bonne et saine hygiène de vie. Il ne s’agit pas d’une insomnie occasionnelle, c’est-à-dire ponctuelle que tout un chacun peut traverser ne serait-ce au moins une fois. Ce sommeil de mauvaise qualité n’est alors que passager. Or, un insomniaque chronique va vivre ceci comme une véritable souffrance chaque jour jusqu’à appréhender anxieusement la nuit à venir.

En France, les séniors sont les plus concernés

Bien qu’il y ait de nombreux insomniaques de 15 à 95 ans environ. Toutefois, ce sont les plus de 65 ans qui dorment le plus mal. Au passage, vous êtes conviés à consulter « le sommeil des séniors » sur le guide Noctea. Force est de constater que 20 % sont des femmes contre 12 % d’hommes. Le Docteur Isabelle Poirot, Psychiatre au CHRU de Lille, spécifie que les femmes y sont malheureusement prédisposées pour des raisons génétiques. Généralement, elles seraient plutôt dérangées par les nuisances sonores. Quant aux hommes, eux, voient leur sommeil perturbé en lien avec l’importance anxiogène de leurs performances car dormir n’est pas dans la culture de l’homme au travail. Donc il se prive de ce précieux sommeil. L’insomnie se soigne à condition d’en avoir la volonté.

Les sensations suite à l’insomnie

La fatigue s’installe et devient pesante, la mémoire flanche par moment et niveau concentration, on frôle le zéro pointé. Par-dessus cela, il y a les changements et sauts d’humeur. Sans oublier l’appétence à n’importe quelle heure en raison des troubles alimentaires générés avec le décalage des phases de sommeil. On va manquer d’appétit ou bien, on va boulotter et prendre du poids. Un article de notre blog est plus précis sur le phénomène des troubles du sommeil versus l’alimentation. Basiquement, ce sont les états anxieux, angoissés et de stress, non résolus, qui amènent à l’insomnie. Puis, le cercle vicieux fait tourner le tout en spirale infernale puisque ces états ne font qu’empirer. Il faut souligner que l’insomnie se soigne correctement en synchronisation avec les origines de la cause.

L’insomnie se soigne de mieux en mieux

Voici les traitements pour dormir qui sont les plus ordinaires et communs.

La prise de somnifères

Depuis près de 60 ans, on nous prescrit des médicaments pour s’endormir ou faire face à l’anxiété et atteindre un sommeil de plomb. La consommation annuelle est importante, elle représente environ une boîte par foyer, ce qui n’a rien d’anodin. D’autant que le somnifère est supposé aider à surmonter momentanément un trouble du sommeil. Or, il génère des baisses de vigilance diurne, des accès de fatigue, oublis, confusions et j’en passe pour exemple. Il s’agit donc d’un traitement de quelques jours qui ne résout rien.

Les thérapies

Les TCC ou Thérapies Cognitives et Comportementales s’avèrent efficaces. Le résultat obtenu est concluant à force de patience et d’écoute. D’abord un spécialiste établit un diagnostic sur la façon de vivre, de dormir et les mauvaises habitudes. La chambre, véritable espace de repos, sert à y dormir sans télé ni alimentation. On constate également que l’on essaie de se coucher plus tôt en pensant pouvoir récupérer. Pareil pour la grasse mat’. Eh non, raté, ces fausses bonnes idées ne font que décaler nos cycles naturels. Notre corps sait produire un somnifère naturel pour aller au lit plus tôt donc inutile de se forcer. Peu à peu, les cycles et phases de sommeil se calent comme quant on était enfant.

Les meilleurs moyens d’ atteindre le sommeil

L’ hygiène de vie compte beaucoup pour parvenir à s’endormir à nouveau

  • Les horaires à respecter : Elle a un impact sur notre vie de jour comme de nuit. Alors, aller au lit aux heures habituelles et avec régularité, permet de s’endormir normalement et de se réveiller à l’heure du réveil souhaité. Il s’agit-là d’une discipline personnelle qu’il est idéal de suivre même durant le week-end.
  • Les repas équilibrés : Ils consistent en un petit-déjeuner riche en apports divers comme les oligo-éléments, vitamines et minéraux pour tenir jusqu’à midi. Au déjeuner, poissons ou viandes blanches bio accompagnés de féculents et légumes et des fruits en dessert. Un laitage pour le goûter. Le soir, on allège le dîner pour ne perturber ni la digestion ni le sommeil. En effet, les sensations de lourdeurs et remontées gastriques empêchent l’endormissement.
  • Une activité physique quotidienne : Prendre l’air, marcher jusqu’au travail. Une activité physique en journée est idéale mais surtout avant 19h car l’excitation empêche de dormir.
  • Déconnexion du soir :  Réduire l’utilisation des écrans de télévision, de tablette ou de portable.
  • L’éclairage : Il influe sur nos comportements. En journée, profitons de la lumière naturelle le plus possible. Puis choisir des lampes bien plus douces et reposantes à la nuit tombée.
  • Aération de la chambrée : Pas de 15 minutes par jour, afin de « changer d’air » c’est à dire apporter une meilleure oxygénation à notre cerveau. La température pour la nuit, dans la chambre, ne doit pas excéder 18°C pour faire de beaux rêves.
  • Avant de se coucher : Prendre une douche froide ou très tiède pour refroidir le corps; ceci accélère naturellement l’endormissement pour un sommeil de qualité.

Sources : Tribune Santé, Le Particulier Santé

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

 

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks