Accueil > Sommeil > Retrouver le sommeil durant le burnout

Retrouver le sommeil durant le burnout

Le burnout nécessite beaucoup de repos

L’importance de retrouver le sommeil durant le burnout            – Photo de Boba Jovanovic

 

Le burn-out Définition

Il s’agit de l’état d’épuisement intense d’une personne dû à son activité professionnelle. En outre, il peut s’agir d’un trop grand nombre de tâches à effectuer « pour la veille », d’un manque de reconnaissance, d’un mal-être qui dure ou encore, provenir de harcèlement d’un collègue ou d’une équipe. En bref, cet humain se vide de son énergie. Surtout de son énergie positive et de sa motivation, elle broie du noir, devient anxieuse et peine à dormir jusqu’à ne plus fermer l’œil. Le sommeil aide à la récupération. Or, l’enfer mental et psychique prend le dessus, les comportements changent et, au fil des jours, ça empire. On sort du cadre et c’est la dégringolade. Alors que le besoin de performance fait culpabiliser. D’où l’importance de retrouver le sommeil durant le burnout.

Retrouver le sommeil durant le burnout

Il est primordial de dormir à nouveau. Et pour retrouver le sommeil durant le burnout, la déconnexion est plus que nécessaire. Elle permet de se recentrer sur soi-même, de prendre le temps à nouveau de savourer l’instant présent et donc de mettre les obligations professionnelles de côté, pour un temps. Et s’y tenir ! interdiction d’ouvrir un email, même un seul. Il faut réaliser que ce monde est exigeant, d’autant plus si l’on se connecte et l’on se sent sollicité. Pourtant, il faut se discipliner et revenir dans la réalité auprès des siens.

Comment et quand déconnecter ?

Se couper du monde numérique et du travail nécessite une réelle volonté d’action. Ce n’a rien d’un deuil, juste une prise de recul et du temps pour soi. Alors, le blog vous propose tout d’abord, de lister les choses importantes ou non, que vous auriez aimé faire et accomplir avant tout, pour vous. Tel qu’un voyage, même court, que vous ne vous seriez pas permis parce que pris par des obligations. Noter aussi les prénoms des personnes que vous aimeriez revoir, inviter, à qui vous voudriez rendre visite et à qui vous pensez depuis fort longtemps.

Tout ceci pour retrouver vos sources et reconstruire autour de vous. Il est grand temps de distinguer vie personnelle et professionnelle. En somme, il s’agit d’appliquer une discipline de vie plus saine et d’être plus tendre avec soi-même.

Aussi, dormez quand vous sentez que c’est le moment car faire une sieste n’a rien de honteux et se laisser porter par l’endormissement à 20 h non plus. Votre métabolisme a besoin de repos comme tout un chacun. Avant tout acteur de votre vie, vous devez vous écouter, sortir, prendre l’air et réaliser où sont le réel et le superficiel. Écoutez vos ressentis. Imaginez-vous tel un sportif qui, après l’effort, doit impérativement se ressourcer et récupérer pour mieux repartir en compétition. Bien manger, bien dormir, se vider la tête, rebondir sur ses échecs et j’en passe. De façon innée, il en va de même pour vous en tant qu’humain. Osez franchir le cap pour ralentir et revenir à l’essentiel. Osez déléguer et partir. Au retour, votre performance n’en sera que meilleure.

Être vacant de son poste

Partir en vacances consiste en une expression très utilisée, ordinaire qui n’a pas toujours du sens. Toutefois, il s’agit-là d’être vacant, absent, déconnecté et donc d’aller se reposer. Il s’agit bien d’effectuer un voyage, un good trip cérébral vers la sérénité en ôtant toutes charges mentales inutiles. Il vous est salutaire de vous connecter, oui mais avec vous-même et sans culpabilité aucune. Faites ce que bon vous semble, sans informations ni d’un poste de radio, ni d’un écran quel qu’il soit.

Go go go ! Allez marcher en forêt et profitez-en pour faire de la sylvothérapie, par exemple. Ou bien encore, requinquez-vous à la mer, à la montagne, à la campagne ou osez rester chez vous si vous le sentez ainsi. Cantonnez-vous à un loisir, à bricoler, à réorganiser le quotidien, à avoir des loisirs dont celui de retrouver le sommeil. Inutile d’aller dépenser ci et là et vous y fatiguer. A moins qu’il s’agisse d’un investissement dans une bonne literie en latex naturel. Ceci fait simplement partie des choix logiques et judicieux pour une bonne convalescence.

Le burn-out est très courant dans le monde actuel, il ne faut pas le dissimuler. Bien au contraire, il faut en parler et échanger avec d’autres êtres humains tout comme vous. La souffrance passe mieux quand on la partage avec empathie et écoute réciproque. Vous allez retrouver le sommeil durant le burnout. N’hésitez pas à vous lancer dans la méditation, ne serait-ce que quelques minutes par jour pour commencer, sur un confortable coussin en matières bio.

Source : BioContact

 

Les autres articles parus sur ce thème :

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks