Accueil > Autour du lit > Fin du changement d’heure, les français préfèrent l’heure d’été

Fin du changement d’heure, les français préfèrent l’heure d’été

Fin du chagement d'heure

Fin de la consultation sur la fin du changement d’heure

 

Le plaisir de l’apéro privilégié à la qualité du sommeil ?

Comme vous en avez certainement entendu parlé, la consultation française sur la fin du changement d’heure vient de se terminer. Et visiblement, l’heure d’été a la préférence des Français. Si les choses en restent là, nous conserverons toute l’année l’heure d’été. En fait, à prime abord, on se dit que c’est une bonne nouvelle. Car cela laisse plus de temps pour être dehors en fin de journée. Nous avons tous en tête le plaisir du rosé bien frais au bord du barbecue (perso je déteste le rosé pamplemousse). Mais si on réfléchit un peu, la nouvelle ne semble pas si bonne. Car l’heure d’été représente un décalage de deux heures sur l’heure solaire. Quand on sait que pour bien dormir, il faut être calé sur le cycle naturel de la lumière, nous pouvons nourrir quelques inquiétudes.

Fin du changement d’heure : quel choix faire pour le sommeil ?

Le respect du rythme circadien (rythme biologique d’une durée de 24 heures, incluant le cycle de la lumière) est essentiel pour avoir un bon sommeil et pour mieux s’endormir. Effectivement, la baisse de luminosité en fin de journée, permet de préparer l’organisme au sommeil. J’insiste sur le fait que la gestion de la lumière est essentielle pour bien dormir. D’autant que l’heure d’été ne nous incite pas forcément en baisser de régime en fin de journée. En d’autres termes, comme notre organisme doit se caler sur la lumière, plus le soleil se couche tard plus on risque de se coucher tard. Et comme le matin le réveil reste implacable pour aller au travail à l’heure, le réveil sera difficile. Autre conséquence, le temps de sommeil risque d’être réduit.

Le sommeil c’est la santé.

Régulièrement sur le blog comment mieux dormir, nous vous rabâchons l’importance du bien dormir. Pour bien réfléchir avant de choisir l’heure après la fin du changement d’heure, il faut prendre un peu de recul. En fait, quand nous savons que le manque de sommeil nuit a la qualité de vie et par conséquent à la santé, nous pouvons être inquiets. La question consiste à savoir si le législateur choisira la volonté populaire ou l’intérêt général. Il faut avouer que tous comme nous sommes, nous avons toujours du mal à prendre de la hauteur. Parfois, l’humain choisi son plaisir instantané à son bien-être à long terme. Je n’ose même pas évoquer le problème de sommeil des enfants. Si le changement d’heure présentait de nombreux inconvénients sur notre récupération, dès que l’on analyse un peu les choses, l’heure d’hiver à la faveur. Ne dit-on pas que la nuit porte conseil ?

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks