Accueil > Sommeil > La vraie morale de la princesse au petit pois.

La vraie morale de la princesse au petit pois.

La princesse au petit pois.

La princesse au petit pois – CP Image par Luciana Ferraz.

 

Connaissez-vous la princesse au petit pois ?

Il s’agit d’un conte pour enfants du danois Hans Christian Andersen. En gros, un prince un peu difficile ne trouvait pas sa princesse. Sa mère la reine qui probablement craignait qu’il se transforme en Tanguy, redoublait d’imagination pour lui présenter des prétendantes. Mais rien n’y faisait. Aucune ne trouvait grâce à son grand dadais. Visiblement, il idéalisait la femme. C’est à ce moment qu’est apparue la princesse au petit pois. Alors on imagine déjà la scène. L’atmosphère devenu pesant au château. Un soir de pluie … à non là je me trompe, c’est une chanson de mon enfance. Plutôt, une nuit d’orage, on frappe à la porte. Une jeune femme toute trempée apparaît. Elle demande l’hospitalité en se faisant passer pour une princesse. Aussitôt la reine mère percute. Son obstination finira t elle par payer ? Trouvera-t-elle enfin la femme digne de son rejeton de prince ?

Un bon matelas ne vous trahira jamais.

Effectivement, toute l’intrigue du conte de la princesse au petit pois réside dans le matelas. Ou plutôt dans l’utilisation de vingt matelas. Effectivement, la reine fait aussitôt préparer une chambre pour la princesse toute mouillée. Avec un lit composé d’une pile de 20 matelas, en dessous de laquelle elle glisse un petit pois. Pas joli joli tout ça madame la reine. Toujours est-il que le lendemain matin la belle a très mal dormi. Ah si elle avait lu les conseils de comment mieux dormir…. Nul doute pour la reine et son prince de fils, autant de délicatesse et un tel sens du détail en font la femme idéale. Tout est bien qui finit bien, il l’épouse.

La morale de la princesse au petit pois.

J’aimerai vous dire que la moralité de cette histoire est qu’il faut toujours avoir un matelas de qualité. Mais je crains, qu’il s’agisse plutôt que derrière toute princesse se cache une chieuse. Oh pardon, un femme qui retiens toujours le détail qui ne va pas. Reconnaissez qu’être accueillie lors d’une nuit d’orage, et ne retenir que le détail qui ne va pas…. À moins qu’il s’agisse tout simplement d’une française. C’est bien connu les français ne voient que ce qui ne va pas. À mon tour, je dois noter que glisser un petit pois sous le matelas de son hôte, ne relève pas de l’esprit le plus sain non plus. Finalement, tout cela présage une relation belle-mère, belle-fille à la hauteur des plus grands clichés.

Pour en finir avec la morale de la princesse au petit pois.

Après cette vision très personnelle de la princesse au petit pois, je l’avoue. Les spécialistes disent que la morale de cette histoire est qu’il faut se méfier des apparences et ne pas juger une personne dés la première rencontre.


Pour mémoire, le conte de la princesse au petit pois (Les P’tits z’Amis).

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks