Archive

Archives de l'auteur

Sois belle, et confinée !

25/04/2020
Sois belle

Sois belle ! Photo Brooke Lark

 

Avec le confinement, le retour du cliché « sois belle et tais-toi » ?

Sur quels liens ai-je pu cliquer pour être noyée d’injonctions à faire du sport, entretenir mes cheveux, ma peau, ma silhouette pendant le confinement ? Est-ce que c’est moi, ou cette période de confinement a vu émerger une crainte que les femmes allaient être victimes de disgrâce parce que confinées sans coiffeur, sans esthéticienne, et qu’elles risquaient de grossir, de devenir moins belles ?
Pourquoi l’impact du confinement n’atteindrait-il que le corps des femmes ? Le confinement aurait-il, sournoisement, cultivé un retour du cliché « sois belle et tais-toi » ?

Les émois des dictateurs de l’image des femmes.

Entre les conseils pour garder un ventre plat, être belle en maillot cet été, les vidéos pour cultiver une silhouette de rêve (masculin) pleuvent sur les réseaux sociaux. Déjà qu’en temps normal, à cette période nous n’échappons pas au régime d’avant l’été, et à l’épreuve du maillot … illustré par une silhouette féminine bien sûr, la sortie post-confinement semble mettre en émoi les dictateurs de l’image des femmes.
Chaque jour je vois passer ici et là « les conseils pour masquer vos cheveux blancs » ; « les astuces pour sublimer votre peau durant le confinement » et j’en passe … Laissant supposer qu’une femme qui n’a pas vu son coiffeur ni son esthéticienne ne serait ni satisfaite ou heureuse, ni présentable !

Sois belle et ne prends pas trop de kilos pendant le confinement.

« Où sont les femmes » chantait Alain Chamfort, elles sont confinées, et parfois même de retour à la cuisine, diantre ! Que de photos de recettes partagées, en retrouvant le temps de cuisiner, ce retour aux fourneaux adresse aussi un message de danger : la prise de poids ! Combien d’illustrations ai-je croisé sur le pari des kilos pris en confinement, et bien souvent, là encore … illustré par un corps de femme ! Quand ce retour en cuisine n’adresse pas un message plus terrible encore … le retour à leur place … si si je vous assure, certaines illustrations à vocation humoristique bien sûr, propagent tout de même cette idée aux relents machistes d’hier.

Sois belle même confinée !

Alors que font les femmes en confinement ? Elles gèrent les enfants et leur boulot en télétravail. Pensez-vous que la majorité d’entre nous a pour principale préoccupation notre épilation ? Que notre quotidien soit rythmé par le step le matin, le yoga l’après-midi, le fitness du soir, tout cela pour offrir aux regards masculins un spectacle agréable au sortir du confinement sur une plage déserte ? Que notre adn serait d’être belle, et pourquoi pas superficielle tant qu’on y est ?
Et bien, c’est ce que sèment ces injonctions : sois belle et confinée, sois belle même confinée …
Alors comment ne pas culpabiliser, comment ne pas se laisser petit à petit gagner par ces conseils pourtant bienveillants et souvent insufflés par des femmes …
Peut être que la première piste est de séparer l’image de la femme fantasmée, de la femme réelle et voire même la femme naturelle – je sais, c’est osé 😊 –  !

Comment se libérer du sois belle ?

Affranchissons-nous du regard porté sur nous, quelle femme est ce que je suis, quelle femme je veux être … pour moi ! Alors bien sûr, si, en tant que femme, vous avez un réel plaisir à valoriser le temps du confinement pour vous mettre au sport, ou cultiver votre silhouette, c’est formidable, parce que dans ce cas, c’est votre choix, votre envie, votre besoin !
Soyons vigilantes toutes, ne partageons pas ces messages qui insidieusement remettent la femme à l’état de femme objet.  Simone Veil ne disait-elle pas « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »
Bien sûr, il ne s’agit pas de nos droits ici, mais les clichés ayant la vie dure, les situations exceptionnelles ont pour effets secondaires de raviver de vieux schémas et c’est bien ce à quoi j’ai le sentiment d’assister par moment sur les réseaux sociaux.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne