Archive

Archives de l'auteur

Stress au travail et sommeil

20/05/2019
le stress au travail et le sommeil

Photo de Mubariz Mehdizadeh pour illustrer le stress au travail

 

Quelles sont les conséquences du stress au travail sur le sommeil ?

Horaires non-satisfaisantes, ambiance pesante, mauvaises relations avec ses collègues ou encore poste non adéquat, ces différents signes de stress présent dans le monde du travail peuvent avoir un impact sur votre santé et votre sommeil. Donc prenons le temps de réfléchir sur le stress au travail

Comment expliquer ce stress professionnel et ainsi y remédier ?

 

1. Qu’est-ce que le stress professionnel ?

Phénomène psychosocial, le stress peut se définir comme la réaction de notre corps à la suite d’une situation angoissante, dangereuse ou épuisante. Il s’agit du problème de santé le plus répandu dans le monde du travail. Selon l’agence européenne de sécurité et de santé au travail et touche en plus grande partie les 45-55 ans. Il désigne à la fois la source du problème, la réaction à cette source et l’état qui résulte de ce problème. Le stress au travail correspond ainsi à cette sensation de danger et d’angoisse pour une personne en lien avec sa situation professionnelle.

Le stress au travail peut s’avérer positif : dans ce cas, il va conditionner les employés dans leurs performances et les pousser à se surpasser. Mais il existe un point à partir duquel le stress devient néfaste pour le salarié ; on parle alors de stress négatif.

2. Des répercussions sur la santé du salarié

Ce risque psychosocial entraîne alors des symptômes émotionnels, intellectuels, comportementaux ou encore physiques comme le trouble du sommeil. En d’autres termes, si une personne est stressée par une conférence à réaliser le lendemain, un dossier à rendre ou encore par son environnement de travail au quotidien. Alors il n’est pas anormal que la personne ait des difficultés à s’endormir.

Le stress au travail combiné au manque de sommeil a également un effet néfaste sur la santé de l’employé. Pour les personnes souffrant d’hypertension, cela peut augmenter le risque de maladie cardio-vasculaire par trois selon des scientifiques allemands. Si ce stress se poursuit dans le temps, cela peut même entraîner une dépression ou une perturbation du métabolisme par exemple.

3. Comment résoudre ce stress ?

Dans un premier temps, il est nécessaire de se demander si ce stress généré est recevable. Autrement dit, il faut se demander si on est capable de répondre aux exigences qui nous sont demandées au travail. En fait, il s’agit de mesurer l’écart entre notre capacité à répondre aux exigences et les attentes de l’environnement de travail. mais également de mieux appréhender l’approche cognitive du stress décrite par Richard Lazarus. Il est important pour le salarié d’identifier les causes de ce stress au travail si cela est possible. Il s »agit évidemment d’une condition essentielle afin de le maîtriser. L’identification de la zone de stress permettra son traitement et par la suite sa résolution.

Le tissu social qui nous entoure est essentiel dans la résolution de ce stress. Il faut savoir s’entourer lorsque l’on traverse une période de stress au travail. Et ce afin de pouvoir en parler à des personnes de confiance qui seront de bons conseils. Une oreille attentive à vos problèmes sera généralement source de bons conseils. Il peut alors s’agir d’une personne liée à votre travail. Ou d’une personne plus en retrait comme un membre de votre famille ou un ami.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, ’il s’agit d’une obligation légale pour les entreprises de lutter contre le stress. Une loi oblige un employeur à évaluer l’ensemble des risques en entreprise et de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé des salariés. Ce stress au travail a donc un coût exorbitant : entre 2 et 3 milliards d’euros par an pour les entreprises.

4. Conditionner son sommeil

Tout d’abord, il est important de savoir que notre corps s’habitue à nos nuits. Et donc qu’il est important de respecter les horaires auxquelles on a l’habitude de se coucher. Une perturbation de notre rythme de travail peut avoir des conséquences sur notre sommeil.

Il peut être judicieux de pratiquer des exercices de relaxation. Et de respiration avant d’aller dormir afin de se couper du stress quotidien. Pour cela, certains spécialistes recommandent de couper les écrans et de penser à des choses positives et relaxantes. En effet, partir se coucher en pensant à notre examen du lendemain ou à la réunion sur un projet n’est pas optimal.

Lorsque l’on est pris par le stress au travail, on a également tendance à augmenter la quantité de caféine, de tabac ou encore d’alcool que l’on consomme. Néanmoins, il est essentiel de garder un rythme de vie sain pour favoriser son sommeil.

Pour un stress lié à une mission occasionnelle. Il est judicieux de s’accorder quelques minutes pour se libérer en fin de journée et penser à autre chose qu’au travail. Pour cela, une activité sportive peut être idéale pour se libérer.

Enfin, la médecine naturelle est une autre technique pour gérer le stress. La phytothérapie, basée sur l’utilisation des plantes permet d’avoir un effet curatif sur l’individu. Cette méthode est notamment appréciée pour son action rapide, son accompagnement ou son utilité dans la prévention.

Ne pas oublier l’importance du sommeil.

Le monde moderne dans lequel nous vivons nous amène à oublier l’importance du sommeil dans nos vies. Ainsi, notre état d’esprit, l’environnement de notre chambre ainsi que la posture lors de notre sommeil sont des éléments pour mieux dormir. Le soutien au niveau de la nuque est en ce sens capital, d’où l’importance d’avoir un bon oreiller et de choisir un fabricant innove constamment afin de trouver des produits optimaux pour votre sommeil.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Santé & mal de dos