Archive

Archives de l'auteur

Comment aménager une chambre ?

06/10/2019
Conseils pour aménager une chambre

L’art d’aménager une chambre.

 

Conseils pratiques pour aménager une chambre

Voilà c’est fait la pièce est prête et il ne reste plus qu’à l’aménager pour qu’elle devienne une chambre. Car la fonction de la chambre est de dormir. Alors évidemment, nous allons commencer par parler literie. Car le positionnement du matelas et du sommier est juste essentiel. Donc pour bien aménager une chambre, il faut commencer par bien positionner sa couche. Ce vieux mot peut prêter à confusion, on dira plutôt l’écrin de son sommeil. Par ailleurs, il est important de privilégier un mobilier plus léger pour que la pièce ne soit pas oppressante. En fait, pour bien dormir, il faut se sentir bien. On soignera également la vue que l’on a une fois au lit. Naturellement, nous ne pouvions pas nous préoccuper de comment mieux dormir sans parler du cocon qui nous sert à nous abandonner dans les bras de Morphée.

1/ alléger le mobilier de la chambre :

Comme la chambre doit uniquement servir au repos et au sommeil. On recommande de ne pas trop la charger, afin de ne pas se sentir oppressé et donc être bien. Idéalement, on mettra un lit, deux chevets et pourquoi pas une assise. Effectivement, cette dernière peu permettre de s’assoir pour se déshabiller ou positionner ses vêtements. Par contre, la chose à bannir pour bien aménager une chambre, est la grosse armoire. Car elle écrase la pièce. Enfin rappelons que pour les couples, plus le lit sera grand, plus la qualité du sommeil sera au rendez-vous. Pour aller plus loin, nous recommandons de bannir le bureau dans la chambre. Car il symbolise le travail. Quand l’appartement est trop petit pour le dissocier de la chambre. Nous conseillons de la masquer. Soit avec un meuble qui se ferme, soit avec un claustra.

2/ ne pas coller le lit au mur :

Dans la lignée de ce que l’on vient de dire, il est important de pourvoir circuler autour du lit. Si on colle la tête du matelas au mur, il faut pouvoir accéder de chaque coté du lit. Rien de plus désagréable et contre productif que d’escalader l’autre pour aller se coucher. Pour aménager une chambre plus petite, il vaut mieux réduire un peu la largeur de la literie que de coller un coté au mur. Finalement, la literie doit être positionnée le plus possible au centre de la pièce.

3/ mettre le lit face à la fenêtre :

Tout d’abord la fenêtre permet d’aérer la chambre. Un élément d’hygiène et de bien-être. Deuxièmement, quand cela est possible voir l’extérieur. Malheureusement nous sommes nombreux à avoir des chambres où cela n’est pas possible ou bien ou la vue n’est pas géniale. Idéalement, serait d’avoir une vue sur le ciel.

4/ dormir dans le noir :

Enfin, pour bien aménager une chambre, il faut gérer la lumière. Le noir est important pour avoir un sommeil de qualité. Mais il peut-être intéressant de travailler la lumière au coucher et au réveil. L’idée étant d’optimiser l’endormissement et le dynamisme au réveil. Avant de détailler tout cela, précisons qu’il faut éviter les lumières violentes. Ne pas mettre de plafonnier : imaginez la sensation d’être allongé avec la lumière dans les yeux.

  • la chambre noir : reconnaissons que toutes les chambres ne sont pas équipées de volets occultants. A défaut, on peut tenter de mettre des doubles rideaux. Autre solution encore plus simple et moins coûteuse, dormir avec un masque.
  • Une lumière chaude pour mieux s’endormir : la lumière du soleil couchant, plus rouge indique au cerceau, qu’il est temps de penser à dormir. Le conseil consiste à reconstituer cet effet dans le chambre.
  • Une lumière froide pour mieux se réveiller : elle s’apparente à la lumière du jour qui donne au cerveau le signal de l’éveil. Rappelez-vous du rythme circadien.

Maintenant, avec l’avènement de nouveaux types de lampes et de la luminothérapie, on peut faire varier la nature de la lumière en fonction du moment de la journée et du besoin.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

L’art de se vautrer dans un fauteuil de peluches

22/09/2019
Banquette de peluches

Banquette de peluches AP Collection

 

Les fesses dans les doudous.

Au détour d’une allée du salon Maison et Objet, nous sommes tombés sur des fauteuils de peluches. En fait, une vision surréaliste avec des sièges fait de doudous. Mais, nous ne rêvions pas. Nous n’avions pas d’hallucination. Effectivement, certains modèles se composent d’ours, alors que d’autres de flamants roses. Ou bien encore de lapins et un avec des animaux africains. En fait parfois, je suis partagé entre l’impression de voir des doudous ou des trophées de chasse. Ces sièges de peluches sont une création de la société belge AP Collection.

Le fauteuil de peluches : un lit de doudous pour adultes ?

Personnellement, j’éprouve des sensations dichotomiques : originalité ou nostalgie, appel au confort ou pièce d’exposition. En outre, j’imagine le bonheur d’un enfant de se jeter dans ce cocon et la peur de l’abimer. A moins qu’il s’agisse du rêves d’adultes nostalgiques de leur doudou. Vous savez ceux d’entre nous qui aiment retrouver cet objet transitionnel. Cela me fait penser à notre article de blog sur le doudou pour adulte. Finalement, il s’agit de se vautrer et de dormir les fesses dans un lit de doudous. Par ailleurs, rassurez-vous il s’agit de peluches synthétiques. Ils n’emploient pas de fourrure naturelle. Un des rares cas où nous ne défendrons pas les matières naturelles 😉.

Une sélection de fauteuils en photos :

Fauteuil de peluches AP Collection

1 – Fauteuil de peluches de nounours

 

Fauteuil de peluches

2 – Fauteuil de peluches de lapins

 

Fauteuil de peluches

3 – Fauteuil de peluches d’animaux africains

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Evénements

Quoi de neuf en matière de chambre contemporaine ?

15/09/2019
Chambre contemporaine salon Maison et Objet

Espace What’s new du salon Maison et Objet.

 

What’s new une vision de la chambre contemporaine

La chambre doit-être un espace dédié au sommeil et un véritable cocon de bien-être. Nous ne nous lasserons jamais de le dire. Alors, évidemment, lors de notre visite au salon Maison et Objet les concepts tournés autour de la chambre ont particulièrement retenu notre attention. En fait, il s’agit d’un salon professionnel dédié à la maison qui se tient à Paris deux fois par an. Parmi les nombreuses découvertes que nous avons faites, sur comment mieux dormir nous ne pouvions pas passer à côté de l’espace What’s new consacré à la chambre contemporaine. Plus précisément, on trouve des stands de marques où les acheteurs de magasins enrichissent leurs catalogues. Mais au milieu de tout cela l’organisateur propose des espaces d’inspiration par thématiques appelé What’s new pour prendre de la hauteur. Alors place à notre voyage photographique forcément subjectif.

La chambre contemporaine : confort et générosité.

En fait, je vous ferai grâce de grandes explications scientifiques dont je n’ai pas le talent 😉. Mais, j’ai aimé le coté cossu, déco et pas chargé des chambres proposées. Effectivement, dans chaque chambre le lit est épais. Il s’agit d’une véritable invitation au sommeil. Ils semblent tous nous attirer. Ils connotent confort et moelleux. De plus, on ressent tout de suite l’espace. D’une part avec une circulation facile. Car il est important qu’une chambre ne soit pas oppressante. D’autre part, avec la largeur du matelas. De plus en plus les literies king size envahissent nos chambres. Finalement, la générosité devient le maître mot de la chambre contemporaine. On le voit bien, à l’épaisseur de la couette, que l’on n’hésite plus à doubler. Également, je ne serais pas surpris de la présence d’un surmatelas.

L’audace de la chambre noire.

La couleur noire souffre de son assimilation au deuil. Alors qu’elle présente de nombreux intérêts en matière de bien-être et de déco. Et l’audace des créateurs de What’s new de Maison et Objet paie. Car sincèrement, je m’y suis senti tout de suite bien. Rien à voir avec la chambre noire de Louise de Lorraine au château de Chenonceau qui voulait porter le deuil de son mari. Dans chaque chambre contemporaine du salon, la lumière se diffuse idéalement. Elle participe à l’atmosphère si particulière de ces lieux. Reconnaissez que nous ne sommes pas dans la froideur de certaines décos contemporaines.

La chambre bain : intimité et convivialité.

La pièce immédiatement complémentaire à la chambre, me semble être la salle de bain. Depuis déjà de nombreuses années, j’ai fait ce choix. Mais bon, je ne suis pas là pour parler de moi. Évidemment, se laver avant d’aller au lit, présente des avantages d’hygiène. Mais également, cela apporte des vertus intéressantes de bien-être et de détente, pour se préparer au sommeil. Le salon Maison et Objet présentait deux exemples de chambres bain. Deux solutions qui allient intimité et convivialité. Effectivement, on se sent bien et se voit bien y partager des moments intimes en couple. Finalement, la chambre contemporaine doit être une lieu de vie et de plaisir.

Salon Maison & Objet Paris du 6 au 10 septembre 2019 en images.

Chambre contemporaine

Espace sommeil de la première chambre bain (photo 1).

 

espace bain chambre contemporaine

Espace bain de la première chambre contemporaine (photo 2).

 

Chambre contemporaine

Deuxième chambre bain (photo 3).

 

Chambre bain contemporaine

Espace bain de la deuxième chambre (photo 4).

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit

Une plaque émaillée Epéda témoignage de l’histoire du matelas

08/09/2019
Plaque émaillée Epéda

Plaque émaillée Epéda – CP Brocante des commères

 

La brocante des commères au service de la publicité pour les matelas.

En fait, il y a quelques semaines, je vous parlais sur notre blog préféré des tendances de la literie. Avec notamment, le retour en force de la publicité sous l’impulsion des disrupteurs de literie. En ce dimanche, mon copain Christophe de la brocante des commères vient de trouver une plaque émaillée Epéda. En quelques, sortes un témoignage de l’histoire de la publicité pour les matelas en France. Plus précisément, il s’agit d’une plaque publicitaire trouvée sur la brocante de Besançon le 8 septembre. Je présume que la marque française Epéda équipait ses points de vente de cette signalétique. Certes, elle est un peu abîmée, mais elle reste un témoignage intéressant. Je ne sais pas de quand, elle date. Mais, on sent bien l’esprit réclame qui a précédé d’avènement de la publicité contemporaine.

La plaque émaillée Epéda

Comme diraient, la brocante des commères et tous les spécialistes, elle est dans son jus. Ces plaques publicitaires ont connues leur âge d’or de 1900 à 1960. De plus, la marque de matelas Epéda date de 1929. Ce qui réduit déjà la période de cette plaque émaillée Epéda. Enfin, après quelques recherches sur internet, elle daterait de 1952. Par ailleurs, il semblerait qu’elle soit l’œuvre des Émailleries de Koekelberg. Un fabricant implanté en Belgique. Je ne sais pas si elle existe toujours. Merci Christophe pour cette trouvaille. Nous comptons sur toi pour poursuivre notre culture de l’histoire du matelas made in France.

Histoire de la publicité de matelas Français.

Cette plaque, nous donne l’opportunité, de revisionner quelques spots publicitaires de matelas cultes. Vous trouverez le lien ci-dessous. Pour les plus jeunes d’entre nous, rappelons que les années 80 ont été une période bénie de la publicité télévisée. Notamment, Avec de sagas marquantes qui témoignent d’une certaine créativité et surtout efficacité.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit

Pourquoi faut-il dormir dans le noir ?

01/09/2019
Dormir dans le noir

Conseils pour dormir dans le noir absolu.

 

Notre sommeil est rythmé par la lumière.

Je suis certains que nous savons tous qu’il faut dormir dans le noir. Mais il est moins évident de savoir pourquoi ? En fait, nos vies sont rythmées par les cycles de la lumière. Effectivement, nous vivons par cycles de vingt-quatre heures : le rythme circadien. En fait, la lumière du matin nous aide à nous éveiller, tandis que celle du soir plus chaude donne le signal du sommeil. D’une part, la pollution lumineuse perturbera l’endormissement. Mais également, la qualité de la récupération. Et comme nous le rappelons régulièrement sur ce blog, les problèmes de sommeil exposent aux risques de problèmes de santé. Tout d’abord, il faut comprendre que la lumière maintient notre cerveau en alerte. Mais également, il semblerait que cette mauvaise exposition puisse favoriser le diabète. C’est pourquoi le conseil a donner est de dormir dans le noir total.

Les dangers de ne pas dormir dans le noir.

Il faut souligner qu’une exposition même légère à la lumière influence sur notre organisme. Premièrement, l’endormissement sera plus difficile et le sommeil moins profond. Mais également, elle peut aussi garder le cerveau en alerte bien plus longtemps. Deuxièmement, cela peut provoquer des probl de santé bien plus graves. Par exemple, une étude américaine par des chercheurs de l’université Northwestern, révèle qu’elle favorise le diabète. En fait, l’exposition à la lumière pendant la nuit influence sur le métabolisme. Cela s’explique par la résistance à l’insuline constatés sur les sujets exposés à la lumière par les chercheurs. Alors, dans l’ideal il faut dormir dans le noir idéal. Mais nos intérieurs sont de plus en plus envahis par le luminaire artificielle. C’est pourquoi, je vous propose de nous livrer à une réflexion pour trouver des conseils pratique pour dormir dans le noir.

Conseils pratiques pour dormir dans le noir :

 

– Fermer les volets :

Évidemment, il s’agit du conseil de base. La première première chose est de fermer les volets ou à défaut les doubles rideaux. Mais malheureusement cela ne suffit plus. Nos chambres sont inondées de voyants lumineux, portables ou autres télévisions.

– Limiter l’exposition aux écrans :

Les smartphones, les tablettes et les télévisions émettant une lumière qui s’apparente à celle du jour. Ce qui envoie un signal d’éveil au cerveau alors que l’on veut s’endormir. L’idéal serait de ne p,us les utiliser deux heures avant d’aller au lit.

– Mettre un masque de sommeil :

Comme nous constatons que dans notre monde, il semble difficile de faire le noir absolu dans la chambre. J’ai trouvé le conseil ultime pour obtenir le noir absolu. A vrai dire, je n’en vois pas deux. Utiliser un masque de sommeil. Et par conséquent, évitons de se mettre du plastique sur les yeux, choisissons un masque naturel.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil

Les rituels positifs du matin selon Agnès Devillières.

25/08/2019
les rituels positifs du matin

Les rituels positifs du matin – Photo de d’Alan Ko.

 

Les rituels positifs du matin.

La rentrée approche et comme chaque année nous sommes sujets aux bonnes résolutions. En fait pour tout vous dire, c’est l’histoire d’une visite sur la page Facebook de la coach Agnès Devillières qui a fait tilt. Effectivement, en voyant un post sur ses « rituels positifs du matin pour une reprise en douceur » que m’est venue l’idée de cet article. Quelque heures plus tard autour d’un thé, elle me détaille sa vision de cette méthode positive. Plus précisément, il s’agit de profiter de la période de retour de vacances pour penser à soi. Parce que comme on est reposé, on ne se lève pas fatigué. Et ce n’est pas la contrainte du réveil qui nous pousse hors du matelas. Comme, nous ne nous levons pas sous la contrainte du réveil, on en profite pour mettre en place de nouveaux rituels.

Qu’est qu’un rituel ?

Tout d’abord, il semble important de comprendre ce qu’est un rituel. Et plus particulièrement de le distinguer de l’habitude. « La différence entre le rituel et l’habitude, c’est que le rituel est quelque chose que tu fais et dont tu mesures immédiatement le bienfait. »  nous rappelle Agnès Devillières. Ainsi, elle propose de mettre de nouvelles habitudes en place : des contraintes positives. Des mots qu’il n’est pourtant pas naturel d’associer. Et ce plus particulièrement quand on lit bien la définition du rituel. En fait la période de rentrée est une période plutôt sympa. Et ces petits rituels positifs du matin sont comme un petit starter qui fait que dès que l’on va être à nouveau dans un rythme habituel, on se placera dans une bonne dynamique pour démarrer le matin.

Les 3 rituels positifs du matin pour bien démarrer sa journée :

 

Rituel positif du matin, le petit déjeuner

Le petit déjeuner apporte du carburant positif

 

1/ Prendre un petit déjeuner :

Il s’agit du rituel du matin pour l’intérieur du corps. Effectivement, le petit déjeuner apporte du carburant positif au corps. Pourquoi pas se faire un jus de fruit de saison si on n’en mange pas. Se faire un granola maison par exemple si on a la chance d’avoir le temps de le faire. Le but consiste en quelques sortes de transformer ce moment parfois ve u comme une contrainte en instant de plaisir pour soi.

 

yoga rituel positif du matin

Deux ou trois postures de yoga qui permettent des étirements

 

2/ Faire du yoga :

Cette fois on met un rituel du matin pour le corps. Comme par exemple deux ou trois postures de yoga. Parce que ça permet des étirements. Mais pour les gens qui sont plus sportifs, ça peut être des étirements plus classiques. Ça peut être aussi de la kiné, ou bien encore du chi kong. Finalement, peu importe, mais en tout cas qu’il y ai cette notion d’éveil du corps. Avec des respirations qui viennent régénérer et donner de l’énergie avec de l’oxygène.

 

La musique comme risuel posistif du matin

Écouter sa musique préférée pour bien démarrer le matin.

 

3/ Écouter une musique l’on aime bien :

Enfin pour se mettre de bonne humeur pour avoir une connotation positive, choisir une musique que l’on aime bien. Tout simplement, elle deviendra la musique de mise en route du matin.

Le conseil : personnaliser ses rituels positifs du matin.

Agnès Devillières précise qu’il s’agit de ses propres rituels positifs du matin. Après à chacun de choisir les siens ou d’observer ce que chacun a l’habitude de faire. Et de se dire si ça relève du rituel positif ou à l’inverse du truc qui fait que je suis de mauvais poil tous les matins. Effectivement, il faut être un peu lucide sur ce qui me met de bonne humeur le matin. Finalement, l’idée consiste à profiter de se moment de disponibilité que sont les vacances pour mettre en place son être du reste de l’année. Ces trois rituels permettront de se mettre dans une bonne posture et dans une bonne dynamique pour démarrer le matin. Et même si l’on ne garde pas les trois, si on en garde un, c’est déjà une démarche positive.

Dans la lignée du miracle morning.

Il s’agit en quelques sortes de principes du miracle morning. Souvenez-vous, nous vous en avons déjà parlé sur comment mieux dormir. Il consiste à se lever plus tôt le matin pour avoir du temps pour soi. Généralement, cela consiste à se lever 2 heures plus tôt pour vraiment avoir du temps. Mais si vous ne vous sentez pas l’âme à vous lever si tôt, vous pourrez quand même appliquer les conseils de notre coach.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

C’est décidé, je me mets au slow ?

18/08/2019
slow life

Le slow bedding – Photo de Logan Nolin

 

Un tour d’horizon de la slow Life.

Pour les moins jeunes d’entre nous, non je ne vais pas même mettre à danser. Tout d’abord, pour ceux qui me connaissent, je ne suis pas doué pour cette discipline. Même si cette danse considérée aujourd’hui comme kitch, avait quelques avantages sympas. En fait, je veux parler du phénomène du slow life. Vous savez cette philosophie qui consiste à lever le pied et à se concentrer sur l’essentiel. Il s’agit de reprendre le pouvoir sur son emploi du temps et de vivre au rythme des ressources de la planète. Par extension, d’autres disciplines se sont emparées du mouvement. Ainsi, nous entendons régulièrement parler de slow food, de slow design et même de slow sex. Alors, je vous propose un tour d’horizon en tentant quelques définitions. En commençant évidemment par le définition de la slow Life. Un thème légitime sur un blog comme comment mieux dormir.

Slow life définition.

L’idée générale de la slow Life, consiste à reprendre possession de son emploi du temps et de vivre en fonction de ressources naturelles. Le magazine Elle définit la slow life comme une contre culture qui s’oppose au fast living. En d’autres termes, nous écartons l’emploi du temps effréné. Fini la sensation de ne pas avoir le temps et la journée rythmée par le stress. L’idée est de reprendre la main sur sa vie. Ce n’est pas parce que l’on court continuellement que l’on fait plus de choses. De plus, les spécialistes de la slow life défendent le respect de la nature. Plus précisément, il s’agit de vivre au rythme des ressources naturelles. Évidemment, il y a de nombreuses manières de mettre en ouvre cet engagement. Comme par exemple, ne pas manger de cerises ou de tomates en hiver.

En route vers le slow design.

Le slow design est une partie évidente de la slow life. Une démarche globale qui a pour objectif de créer quelque chose qui a une vraie utilité et de qualité. Effectivement, un produit fonctionnel et solide dure plus longtemps. Tout d’abord, pour la création, on prend le temps nécessaire pour concevoir le produit ou le service. Ainsi cette démarche inclue les valeurs du développement durable (Sociale, environnementale et économique). Le but n’est pas qu’un produit en pousse un autre ou soit standardisé. Dans l’idéal, il doit s’agir de créations uniques. De plus, sa structure et son élaboration doivent être les plus simples possibles. Il va de soi que le choix des matériaux doit privilégier les trois clés du développement durable. Avec évidemment des matériaux recyclés pour le volet environnemental. Enfin, la production locale est la règle avec si possible la valorisation de l’artisanat.

La slow deco, une autre façon de consommer et de vivre.

En France, nous sommes passés d’une décoration d’intérieur figée à une déco plus éphémère. Mais devons nous pour cela devenir des acheteurs compulsifs et jeter à tout va ? La slow déco, récemment mise en avant par le magazine Home, est le contraire de cela. Effectivement, ce mouvement de décoration fait la part belle à l’upcycling et au do it yourself. Un meuble sauvé d’un grenier où tout simplement chiné retrouvera une nouvelle vie. De plus customisé, il risque de devenir tendance. Et vous ne risquerez pas de le retrouver partout. Finalement, l’idée allie le souhait de personnalisation et de consommation responsable.

La Slow Food, l’origine de la slow life.

A l’origine de ce mouvement pour la lenteur (je sais la traduction n’est pas flatteuse), il y a eu la Slow Food. En fait, il s’agit d’un mouvement né en Italie. L’objectif principal réside dans la volonté de sensibiliser les citoyens à l’écogastronomie et à l’alterconsommation. En outre, cela consiste à œuvrer pour une consommation plus respectueuse de l’environnement et plus éthique. Évidemment, cela s’inscrit dans une démarche développement durable. Comme par exemple des produits issus du commerce équitable et de l’agriculture biologique. Elle est organisée en association à but non lucratif. De plus, elle est reconnue par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (ou FAO). Dans ce cadre, chaque année, les membres animent des actions de promotion.

Le slow travel.

Et pourquoi ne pas profiter des vacances pour changer de rythme. En toute cohérence, l’adepte de la slow life passera au slow travel. C’est à dire qu’il va préférer voyager en train ou en bateau, plutôt qu’en avion. Fini le tourisme traditionnel où l’on découvre des lieux sans s’intéresser aux gens qui y vivent. Effectivement, on expérimente, on ne consomme pas. Finalement, on va à la rencontre de la population et on abandonne guides et appareils photo. On vit, on découvre avec ses propres yeux et non au travers de l’objectif de son appareil photo ou de son téléphone.

Le slow sex pour plus de plaisir

Je vous rassure tout de suite, il ne s’agit pas de faire moins l’amour. Ou bien d’un mouvement qui prônerait l’abstinence. Bien au contraire, cela consiste à faire une plus grande place aux sensations et au plaisir. Il s’agit de faire l’amour plus lentement en se préoccupant du désir de l’autre et du sien bien sûr. L’épanouissement sexuel passe par le fait de redonner la parole à son corps, et non de céder à la performance. Selon Diana Richardson, dans le magazine Psychologies, il s’agit de ralentir pour découvrir de nouvelles sensations en restant connecté à ses émotions. En quelques sortes, c’est également un des principes du tantrisme. En se dégageant, de la pression d’aller droit au but, l’orgasme, tout devient plaisir. Sans compter, qu’avec un peu d’expérience, le plaisir est beaucoup plus certains.

Et si la literie lançait le slow bedding ?

Pourquoi la literie ne pourrait pas être contaminée par le mouvement du slow life ? Alors c’est tout naturellement que je me suis livré à une réflexion pour définir ce que pourrait-être le slow bedding.  Premièrement, l’objectif serait d’aller à l’essentiel : le confort pour bien dormir sans matières inutiles. Deuxièmement, choisir des matières naturelles saines et écologiques. Troisièmement, privilégier une fabrication locale avec le respect des conditions de travail. Plus particulièrement, je pense évidemment à la fabrication du matelas, mais aussi au tissage et à la confection du linge de lit. Un point plus difficile à trouver en vrai made in France.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit

Les tendances de la literie française.

11/08/2019
literie française

Literie française : la nuit porte conseil.

 

La literie française a beaucoup évolué

En quelques décennies la literie française a beaucoup évoluée. Plus particulièrement, le rapport des français à leur matelas. En fait, nous sommes passés d’une époque où l’on ne changeait pas de literie à un quête du confort. Effectivement, pendant trop longtemps, les générations qui nous ont précédées ne changeaient pas de literie. Puis, dans les années 80 et 90, les dormeurs recherchaient des matelas fermes. Pour ne pas dire dures. Ceci dit, le choix d’un matelas n’est pas une question de fermeté ou de souplesse. Car, il ne souffre pas d’excès. En outre, un matelas doit être un outil au service du dormeur. Il impacte de manière importante la qualité du sommeil. Finalement, vous n’échapperez pas à un rappel sur le confort d’un bon matelas et d’une bonne literie. Et nous terminerons par un questionnement sur l’avenir du made in France de la literie française.

Du matelas éternel au matelas ferme

Traditionnellement, les français ont dormi sur des matelas de laine. Car il s’agissait d’un eco-produit. Par exemple, les japonais dormaient sur des futons en coton, comme nos grands-parents sur la laine, puisque naturellement cultivés dans leurs régions respectives. Le problème est que ces matériaux n’ont pas de résilience. De plus, avec le temps la matière se tasse. Et, ils ne changeaient que rarement ou pas de literie. Voire se les passaient entre générations. À croire que les français pensaient qu’un matelas était éternel. Je vous laisse imaginer les problèmes d’hygiène et de maintien. Il n’était pas rare que la zone du bassin s’enfonce dans la literie française de l’époque. Puis face aux problèmes de dos, les médecins ont conseillé plus de soutien et de fermeté. À partir des années 80, les dormeurs couraient après des matelas toujours plus fermes.

Du matelas ferme à la literie pour bien dormir

La tendance de la literie française à la fermeté, explique également certains problèmes de sommeil. Car l’excès de dureté, crée aussi des déformations de la colonne, puisque la zone cambrée du dos n’est pas soutenue. De plus, cette fermeté occasionne des problèmes de circulation sanguine. Et cela s’explique par la compression des vaisseaux sous-cutanés au niveau des épaules ou du bassin par exemple. Bonne nouvelle, depuis quelques années, les choses commencent à changer. La tendance semble aller au bien-être et au confort. Effectivement, comme nous vous l’avons déjà expliqué sur comment mieux dormir, une literie doit avoir de la résilience. En fait, le corps allongé a besoin de conserver sa position naturelle, alors que le dormeur se tourne régulièrement au cours de la nuit. D’où la nécessité de choisir une literie avec de l’élasticité.

La literie française made in France en danger ?

Précisons, que certes le matelas doit être élastique et résilient. Mais, il en va de même pour le sommier et surtout pour l’oreiller. Le latex est la seule matière naturelle qui présente cet avantage. Pour finir, nous ne pouvons pas parler de literie française sans évoquer la fabrication. Plus particulièrement, le matelas reste un produit très fabriqué en France. Car difficile à transporter du fait de son volume important par rapport à son poids. Mais comme toute bonne chose a une fin, les choses se compliquent. Effectivement, avec l’apparition des matelas comprimés, il devient beaucoup plus facile d’importer. C’est d’ailleurs ce qui explique l’émergence de nouvelles marques, abondamment présentes dans les spots publicitaires à la télé. Paradoxalement, à l’heure où les consommateurs déclarent préférer le made in France, la vraie literie française recule. A méditer.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Literie

Que font le matin les français au reveil ?

04/08/2019
Les français au réveil

Les français le matin – Photo Bruce Mars

 

Les particularités des français au réveil.

Bien dormir, c’est aussi bien se réveiller et partir du bon pied. Alors que faisons-nous au réveil ? Il y a déjà quelques années, sur ce blog nous vous parlions des gens qui se lèvent tôt pour garder du temps eux. Et bien? c’est en écoutant une émission de radio sur le miracle morning, que j’ai trouvé l’idée de cet article. Au passage le miracle morning est la variante tendance pour nommer ces lève-tôt. Pour revenir à notre sujet, en moyenne les français se lèveraient à 6h49 et mettraient 1h15 pour se préparer. Je vous propose de reprendre les différents éléments relevés dans l’émission de Flavie Flament sur les français au réveil.

À quelle heure le français se réveil ?

Comme je le disais, nous nous réveillons un peu avant 7 heures (6h49). A chacun de se situer, mais rassurez-vous aucune étude sérieuse ne démontre que l’avenir appartient plus à ceux qui se lèvent tôt que tard. Autre point noté, nous sommes 60% à prendre une douche le matin. L’info ne dit pas si les 40% prennent tous une douche le soir 😉. Promis je reste bienveillant. Par ailleurs, rappelons qu’il est recommandé de prendre une douche le soir avant de ce coucher. Premièrement, car cela permet d’abaisser la température corporelle et donc de mieux s’endormir. Deuxièmement, pour des raisons d’hygiène de la literie. Effectivement, que nous dormions nu ou pas, plus particulièrement les draps seront préservés.

Une heure quinze pour se préparer.

Si tout le monde ne semble pas adepte du miracle morning, nous ne sautons pas juste du lit pour aller au travail. Effectivement, les français au réveil mettent en moyenne une heure et quinze minutes pour se préparer. On peut imaginer que dans ce laps de temps, il a forcément une pause technique. Nous savons désormais que 60% prennent une douche. De plus 70% d’entre nous prennent leur petit déjeuner chez eux. Voilà une nouvelle rassurante. Finalement beaucoup de français au réveil ne négligent pas ce repas si essentiel. Car pour bien débuter la journée nous avons besoin d’énergie.

Et le sexe dans tout ça ?

Force est de constater que les français au réveil n’ont pas de temps pour cela. Sans doute, qu’en ne s’accordant qu’une heure quinze entre le réveil et le départ au travail, ils ne peuvent s’accorder de plaisir. Effectivement, seulement 8% font l’amour le matin. Ainsi, on peut probablement interpréter cela en disant que le soir, nous disposons de plus de temps. Bien que nous ne fonctionnions pas tous de la même manière. L’absence de contrainte favorise le laisser-aller.

Source « On est fait pour s’entendre » du 5 juin 2019 présentée par Flavie Flament

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit

7 gestes à faire pour réduire notre consommation de plastique

28/07/2019
Réduire le plastique

Bon nombre de nos déchets plastiques polluent les océans.

 

Le plastique n’est plus aussi fantastique

Depuis quelques mois, il est particulièrement difficile de ne pas tomber régulièrement sur un article ou un reportage sur la pollution due aux plastiques. Notamment sur l’impact que cela occasionne sur nos mers et nos océans. Sans compter que bien souvent la durée de vie des produits qu’ils composent, à l’instar des bâtonnets pour oreilles, est extrêmement courte. Bonjour, l’impact écologique. C’est pourquoi, sur comment mieux dormir, nous avons voulu lister des gestes simples à appliquer au quotidien.

On ne peut plus ignorer qu’il faut réduire le plastique

A cela s’ajoute, des données médicales qui affirment que les bouteilles transmettent des particules de plastique à l’eau. Et par conséquent, nous ingurgitons à notre insu du plastique. Et cela ne se vérifie malheureusement pas qu’avec l’eau. Il s’agit du pareil au même pour les boite en plastique que nous utilisons pour mettre nos aliments au frais. Selon un rapport commandé par le WWF à l’université Australienne de Newcastle, un humain ingérerait jusqu’à 5 grammes de plastique par semaine. Plus concrètement cela représente le poids d’une carte de crédit. Imaginez, chaque semaine nous mangeons notre carte bleue.

7 conseils pratiques pour réduire le plastique dans notre vie quotidienne :

 

1/ Passer à l’eau du robinet et aux bouteilles en verre

Certes nous trouverons des exceptions ou la qualité de l’eau du robinet n’est pas là. Mais extrêmement souvent, c’est heureusement le cas. Effectivement, nous ne pouvons que conseiller de passer à la bouteille en verre pour ceux qui mettent l’eau au frais. Ainsi, on peut adopter la gourde en inox pour gérer l’eau au travail.

2/ Bannir les boites en plastique

Le conseil dit de bannir les boites en plastique et les films alimentaires. La chaleur et le froid amplifient les méfaits. C’est à dire qu’il faut utiliser des récipients en verre ou en inox. Pour couvrir les aliments le mieux consiste à utiliser un torchon propre.

3/ Ne plus utiliser de spatules en plastique

Les spatules, louches ou autres moules en plastique ont fait leur apparition dans nos cuisines. Au contact de la chaleur, la toxicité de la matière est accrue. C’est pourquoi, il est important de revenir au métal, et idéalement à l’inox.

4/ Employer des sacs réutilisables

Ce point semble désormais encré dans nos vies. Mais je pense bon de le rappeler tout de même. Pour faire nos courses ou transporter des choses mieux vaut utiliser des sacs à usages multiples. De plus que maintenant certains sont très beaux.

5/ Privilégier la vraie vaisselle

Au travail par exemple, les gobelets jetables font légion. Alors, une tasse, un verre ou bien encore une assiette classiques et réutilisables représentent une vraie économie. J’entends par là aussi bien financière qu’écologique.

6/ Au restaurant manger sur place, évitez la livraison et les plats à emporter

Effectivement, en mangeant sur place les vrais restaurants emploient de la vaisselle réutilisable. A contrario, nous générons une quantité impressionnante de boites, gobelets et autres emballages et sur emballages.

7/ Refuser les pailles

Systématiquement quand on commande une eau gazeuse ou un soda dans un bar, il y a une paille. Premièrement, la plupart d’entre nous ne l’utilisent même pas. Deuxièmement, que dit de nous adultes, ce comportement qui consiste a toujours boire avec une baille. Une nostalgie de notre enfance peut-être ?

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Attitude citoyenne