Archive

Articles taggués ‘agriculture bio’

Des séjours créatifs à la campagne

09/06/2013

 

Un plein de créativité …

découvrez ou perfectionnez votre technique de croquis et dessins de paysages, avec l’un des nombreux stages proposés par le gîte de la Tour d’Auzay. C’est aussi bien un lieu pour apprendre, que pour se détendre. Un lieu qui permet de se ressourcer.

…. en accords avec la nature,

un stage de création dans la nature vous permettra laisser libre court à votre créativité en créant une œuvre éphémère à partir des matériaux trouvés en place : feuilles, herbes, branches, s’inscrivant harmonieusement dans son cadre naturel.
Le travail en extérieur permettra de vous faire découvrir les nombreux paysages du bocage Argentonnais.

 

Par respect envers la nature, le choix d’une literie écologique en latex naturel et coton bio est apparue important pour le gîte. Permettant de prolongé l’immersion en pleine nature.

Pour en savoir plus sur le gîte de la Tour d’Auzay [cliquez ici]

Autour du lit , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le coton bio

26/07/2009

plantation-de-coton

Qu’est-ce que le coton bio ?
Il s’agit d’un coton issu de l’agriculture biologique en provenance de divers pays (essentiellement Turquie et Inde), cette production ne représentait en 2006 que 0.1% de la production mondiale de coton…

Pourquoi un coton biologique ?
La culture du coton traditionnelle nécessite des quantités extrêmement importantes d’eau et de pesticides, contrairement à la culture biologique qui respecte l’homme et la nature. En effet, alors qu’elle ne représente qu’environ 2,5% des surfaces cultivées dans le monde, la culture conventionnelle du coton utilise 25% des pesticides vendus !.

Il s’agit d’une activité extrêmement gourmande en eau (il faut de 7 000 à 29 000 litres d’eau pour produire 1 kg de coton !) qui est par exemple directement responsable de l’assèchement de la mer d’Aral.
La culture du coton bio intègre, elle, un arrosage par irrigation traditionnelle non intensive.

Ses avantages
Pour la faune sauvage : respect de la bio diversité. Les espèces non visées par les insecticides (abeilles par exemple) sont ainsi épargnées.
Pour le consommateur : la garantie d’un coton de qualité sans risques d’allergie.
Pour l’agriculteur et les autres intervenants de la chaîne de traitement : aucun risque inhérent à la manipulation de produits chimiques (pesticides, engrais..) alors qu’on estime à 1 million le nombre de personnes intoxiquées chaque année dans le monde par les traitements du coton.
Pour la planète : préservation de la qualité de l’air, de la terre et de l’eau, pas d’OGM (organismes génétiquement modifiés.

Lexique , ,