Archive

Articles taggués ‘l’ordinateur au lit’

Que faites-vous avant de mettre un pied hors du lit ?

06/09/2011

 

lu dans le magasine management

lu dans le magasine management

 

 

« 19% des français indiquent qu’ils allument leur PC, leur Smartphone ou leur tablette avant même d’avoir mis un pied hors du lit. »

Une étude d’Intel, relatée par le magasine management de septembre 2011, met en avant les mauvaises manières des français quand ils utilisent les nouvelles technologies. Quelques perles, 48% d’entre eux, envoient des sms, quand ils sont en compagnie d’amis ou de collègues ; 6% préfèrent se passer de leur conjoint une semaine plutôt que de leur Smartphone. Et 19%, allument leur ordinateur, ou autres objets de ce genre, avant même de quitter le lit.

Passé, la surprise de cette affirmation, il est bon de se poser des questions. Quelqu’en soit de degré de lien, pour ne pas dire d’addiction, il est vrai que l’on a vite fait et inconsciemment de se laisser aller à de mauvaises pratiques. Avec l’apparition du Smartphone, on a vite fait lors d’une discussion d’aller contrôler sur internet une affirmation. C’est un point formidable pour améliorer sa culture.

Par contre, cet objet peut vite devenir envahissant. Je me souviens d’un diner entre amis où deux convives ont passé le repas avec leur Smartphones à la pomme, ne communiquant avec personnes d’autres. 

Anecdote encore pire, depuis l’apparition des sms, lors de la nuit de la saint Sylvestre, à minuit vous vous retrouvez souvent seul au milieu d’une foule de gens qui envoient des messages de vœux (qui n’arriveront en général que bien plus tard, puisque les réseaux des opérateurs saturent).

Quand à l’ordinateur au lit, il ne faut pas oublier qu’une chambre est faite pour le repos ou la détente, toutes autre activité est de nature à perturber le sommeil, tout comme les ondes électromagnétiques.

Par contre, la politesse, les bonnes manières et l’empathie ne sont pas de nature à perturber le sommeil…
Bien qu’utilisateur des nouvelles technologies, chose que j’assume pleinement, j’avoue ne pas être adepte de la vie par procuration à travers un artifice.

Attitude citoyenne , , , ,