Archive

Articles taggués ‘prime pour avoir bien dormir’

Dormir plus pour gagner plus.

18/04/2016
Mieux dormir pour travailler mieux

Mieux dormir réduit les risques liés au travail.

 

Un partron qui paie plus ses employés qui dorment mieux.
Le dirigeant d’une société américaine (Aena) a décidé de rémunérer ses employés qui dorment plus. Une manière pour cette assurance santé de mettre en avant les risques du manque de sommeil au travail.

25 dollars par nuit de sommeil de 20 heures.
Régulièrement, nous avons parlons des risques du manque de sommeil au travail. Tout d’abord, cela joue sur le bien-être et l’efficacité. En ayant mal dormi, la journée est moins agréable, le travail est plus pénible et le stress augmente. De plus, il ne faut surtout pas oublier qu’en ayant moins récupéré, la vigilance baisse et le risque d’accident du travail est accrut. Ce qui fait particulièrement froid dans le dos, pour les métiers de la route ou du bâtiment.

C’est le raisonnement qu’a mené Mark Bertolini, notre patron soucieux du bien-être et de la performance de ses employés. Il donne une prime de 25 dollars par nuit à chaque salarié qui justifie d’au moins 20 nuits de sommeil de 7 heurs par mois. Il affirme même que les gens qui ont joué le jeu ont gagné jusqu’à 69 minutes de productivité par mois.

Des outils pour suivre la qualité du sommeil.
La condition de cette gratification, est bien sûr de prouver d’avoir bien dormi. Pour cela de nombreux outils existent comme les applications de smartphones ou bien encore certains bracelets. Je crois qu’avec ces outils pour analyser notre sommeil, nous tenons un excellent sujet pour un prochain article.

Le monde du travail change ?
Ce cas pose quelques questions. Tout d’abord, y a t’il là l’occasion de valider que le monde du travail effectue sa mue vers un monde où l’on privilégie la qualité du travail à la quantité. J’espère que le monde où, il fallait travailler 24h/24 pour être bien vu est en train de devenir has been. Voilà également une piste pour luter contre le burn out. Autre question, ne faisons nous pas là encore un pas vers le trop connecté et surtout le flicage. Une initiative à suivre, disons que je suis toujours enthousiaste, ce qui n’empêche pas de rester vigilant.

Source Les Echos et Capital.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Autour du lit , , , ,