Archive

Articles taggués ‘sieste’

4 Français sur 10 font au moins une sieste par semaine.

20/11/2017
L'importance de la sieste

L’été un excellent moment pour apprendre la sieste.

 

La sieste revient en grâce, selon une étude de l’INSV, de plus en plus de français avouent faire le sieste. Et si elle devenait tendance en bien-être.

 

Les révélations d’une étude sur le sommeil.

Vous connaissez mon attachement pour la cause de la sieste et ses bienfaits pour la santé, ce qui explique cet article motivé par un constat fait dans une étude récente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Plus des deux tiers des français reconnaissent faire la sieste au moins une fois par semaine.

La sieste avance ?

Cette étude réalisée, à l’occasion de la journée du sommeil de mars 2017, sur mille et une personne, révèle que 39% des personnes interrogées déclarent faire la sieste au moins une fois par semaine. Avec 26% des sondés qui déclarent faire une à deux siestes par semaine. On peut donc penser qu’il s’agit de séances de récupération lors du weekend, mais là c’est moi qui interprète. Toujours est-il que la sieste qui a parfois mauvaise presse, quoi que l’expression n’est plus très juste, car si les dormeurs ont souvent tendance à culpabiliser à l’idée de penser faire une sieste, la presse, surtout spécialisée, a tendance a parler très positivement de la sieste. Ceci dit pour les partisans, les rames sont sorties, et il reste encore beaucoup de boulot. J’ai personnellement, le sentiment que les choses avancent positivement, dixit le bar à sieste parisien qui existe depuis de nombreuses années et le fauteuil de sieste de Noctéa, par exemple.

13% des français font régulièrement la sieste.

Soulignons que les siesteurs plus réguliers, 13% des dormeurs selon l’étude, sont des gens plus âgés, généralement ne travaillant plus, comme les retraités par exemple. Et surtout ce sont des personnes ayant un sommeil plus faible que la moyenne. C’est encore une fois le manque de sommeil qui pousse à la sieste. N’oublions pas que là est l’objet de la journée du sommeil organisée pour l’INSV, sensibiliser aux troubles du sommeil et leurs incidences sur la santé, afin de les traiter.

Source enquête INSV MGEN réalisée par Opinion Way pour la journée du sommeil 2017. Pour consulter l’ensemble de l’enquête [cliquez ici].

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Sommeil , , , ,

La sieste arme anti-burn out ?

14/12/2015
La sieste au travail une arme anti burn-out

Développer la sieste sur le lieu de travail.

 

Réinscrire l’humain dans la nature pour lutter contre le burn out.
De nombreux magazine et plus généralement médias, parlent du burn out. Plus qu’une mode j’ai envie d’y vois une sensibilisation à un vrai mal de note époque. Pour avoir été personnellement confronté à plusieurs personnes en burn out ou au bord de la rupture, je pense qu’il faut commencer par s »écouter un peu plus, d’ailleurs nous avons là une expression devenue péjorative qui révèle bien notre état d’esprit. En écoutant, nos propres rythmes, en étant conscient de nos limites, nous faisons déjà un grand pas vers le bien-être. Dans ce monde, où dormir est devenu du temps perdu, il faut au contraire revenir à nos besoins naturels. Mon expérience fait que je suis convaincu, qui bien se connaitre, bien se respecter, non seulement ne baisse les performances, mais permet de d’être plus heureux. Et j’oserai même dire que cela rend plus performant. Fini les années 80, où il fallait être submergé pour être bosseur ?

La sieste un moment pour soi en pleine journée.
Dans un monde où il n’est pas rare, de quitter tôt son domicile pour y revenir tard. Il est important de se ménager en milieu de journée, idéalement après le repas (que l’on ne doit pas négliger), il est bon de s’isoler du tumulte de la journée, à plus forte raison quand on travaille en open space, en ayant un moment privatif pour se retrouver. La sieste est l’outil agréable pour se reconnecter avec soi et repartir du bon pied. J’irai même plus loin en défendant l’idée, que les entreprises soucieuses de se battre pour le bien-être et la santé de leurs employés devraient aménager un espace sieste et surtout en faire la promotion.

Alors maintenant, vous n’accepterez plus d’entendre dire que la sieste c’est pour les fainéants !

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

 

Autour du lit , , , , ,

Chez le coiffeur la sieste nous guette !

05/07/2011

 

Je sors de chez le coiffeur, jusque là rien de bien exceptionnel, sauf qu’il m’a été donné de découvrir ses nouveaux bacs à shampooing équipés de fauteuils massants. Je dois avouer que je connaissais les fauteuils et les matelas massants et que je ne les affectionnais pas trop. Effectivement, les palpeurs vibrant me stressaient plus qu’ils me détendaient.

Mais ce matin surprise, il ne s’agissait de rien de tout  cela. Les fauteuils étaient munis d’un système roulé inspiré du shiatsu qui vous détend le dos. Passé la surprise, je dois reconnaitre que j’ai trouvé ça sympa.

Pourquoi des fauteuils massants dans un salon de coiffure ?
« Nous avons constaté que le shampooing était un moment désagréable pour la majorité des clients, nous avons voulu remédier à cela » me fait remarquer Manuel Renoux le patron du salon Dessange de Châteauroux. Le fauteuil relaxant, en nous allongeant permet une position plus confortable, fini les contorsions du cou. Le massage du dos participe à faire du shampooing un moment désormais agréable.

Attention la sieste nous guette !
Allongé confortablement, le dos et le cuir chevelu massé, il ne resterait plus qu’à fermer les yeux pour que Morphée nous kidnappe. Je n’ose pas imaginer le shampooing après le repas. Bien que la sieste chez le coiffeur ne soit pas l’usage, qui y a t il de bien condamnable finalement.

A vous de tester, n’hésitez pas à nous faire part de vos avis.

Autour du lit , , , , , ,

En flagrant délit de sieste au travail !

23/06/2011
Comment sera t-il réveillé par ses collègues ?

Comment sera t-il réveillé par ses collègues ?

Red Bull, (marque leader sur le marché des Energy Drink), a lancé en avril un nouveau spot publicitaire qui a pour titre « Dormir au travail peut être dangereux ».

L’idée était de réaliser un montage avec de vraies-fausses vidéos qui montrent des salariés en flagrant délit de sieste sur leur poste de travail. On retrouve par exemple un bureaucrate endormi, une hôtesse de l’air, une étudiante, un gardien, … Evidemment, le gag n’est jamais loin et il est vrai que certaines situations sont plutôt cocasses.

Ceux qui suivent ce blog auront remarqué que ce spot utilise le même ressort humoristique que celui de l’Associaçao Portuguesa do Sono diffusée aussi en avril.

Même si nous trouvons l’axe de communication pertinent, nous continuons à penser que la consommation d’une boisson énergisante n’est pas la meilleure façon de lutter contre le manque de sommeil (même en période d’examen).

Rien ne vaut une bonne hygiène de vie et … une bonne literie !

Sommeil , , ,

L’entreprise appelle à la sieste !

19/10/2010

 

vu dans la magazine l'entreprise

vu dans la magazine l'entreprise

« La sieste pour être en pleine forme »

Le magasine l’entreprise dans son numéro d’octobre 2010, propose un article tout à fait interessant sur la sieste. Il y a là probablement un espoir de revaloriser ce moment essentiel pour la santé.

Stéphane Condis, le journaliste, explique, notamment, comment apprendre à faire la sieste.

Lire nos précedents articles sur la sieste : cliquez ici.

Lire l’article de l’entreprise :

cliquez sur l'article pour l'agrandir !

cliquez sur l'article pour l'agrandir !

Sommeil , , ,

La sieste (définition)

20/08/2009

comme...

comme...

  

 

 

 

Sieste

Sieste : nf – repos (accompagné ou non de sommeil) pris après le repas de midi. Faire la sieste (définition du dictionnaire « le Robert »)

C’est ce petit moment, que l’on n’ose pas s’accorder après le repas, parcequ’on le juge privilègié.  Alors que tout au contraire, il ne s’agit en aucun cas d’un luxe, mais d’un moment de récupération essentiel dans la journée. Il est bon de rythmer la journée par deux plages de récupérations. La nuit, avec environ 8h sommeil selon le besoin et environ 30 minutes après le repas de midi, afin de redonner une impulsion pour boucler la journée d’un bon pied.

Dans notre société, où nous courons souvent, il est impressionnant de constater à quel point nous avons du mal à gérer notre temps et nos efforts. Quand, notre organisme montre des signes de fatigue, nous insistons pour essayer de terminer tant bien que mal sa journée (nous n’essairons pas de quantifier l’efficacité). Alors que tout au contraire notre corps, machine fabuleuse, nous envoi un signal (comme le portable qui bip quand il est déchargé). Si nous savions l’écouter, nous nous prescipiterions pour faire faire une pause récupération afin de rapartir plein d’énergie.

Une pause d’un quart d’heure à une demi heure permettrait d’être plus efficace, de fournir moins d’énergie et d’être plus performant.   

La sieste dure généralement entre 15 et 30 minutes, en dessous de ce temps on considère qu’il s’agit d’une sieste express. Certes la durée n’est peut être pas idéale, mais pour les gens très très actifs ou pas encore prêts à s’accorder tout ce temps il vaut mieux 5 ou 10 minutes que rien.

Lexique , ,

La sieste de Minouche

16/04/2009

Le témoignage de Minouche sur la sieste

« Il existe des matins ou des nuits qui vous semblent interminables, quand vos yeux sont grands ouverts à 3h30 et que vous savez qu’ils ne se refermeront pas de la journée.

Ce qui parfois peut bien valoir une petite sieste l’après midi, quand c’est possible. Le plus surprenant et le plus amusant pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de faire la sieste, est le moment ou vous êtes donc endormie et que pendant quelques secondes, sans même y croire, vous vous entendez ronfler et impossible de vous se réveiller – ça s’arrête, ça recommence, ça s’arrête, ça recommence, je suis bien endormie…

Après 1h30 de petit dodo, j’ai réussi à RONFLER et à dormir. »

Sommeil , ,

Ecouter son corps pour mieux dormir

13/04/2009

« Ecouter son corps », la méthode de base pour préserver son sommeil et sa santé ! 

Notre corps cette machine fabuleuse, est dotée de tout les moyens pour nous guider dans notre vie, notre santé et bien évidement notre sommeil. Le problème est que nous ne sommes plus habitués à l’écouter, à interpréter ses messages et à les utiliser. Depuis des siècles, notre éducation nous mène à la négation de note corps, la nudité est par exemple assimilée à la sexualité et à la perversité.

Et pourtant les spécialistes nous expliqueront, qu’ « accepter son corps c’est avant tout apprendre à s’aimer, à se regarder, c’est se déculpabiliser vis-à-vis de toutes ses imperfections ». Voila probablement, un excellent moyen de se libérer des dictâtes des canons de beauté actuels. Ce phénomène est également important en matière de santé. Dans nos sociétés, où nous jouons en permanence avec le stress, si nous savions écouter les alertes envoyées par notre corps nous éviterions beaucoup d’accidents (cardio-vasculaires,…). Il faut avouer, qu’il est dur de changer, quand on nous a martelé pendant des années qu’au travail il fallait « se faire mal », nous avons trop considéré la quantité au détriment de la qualité.

"Chassez le naturel, il revient au galop !"

"Chassez le naturel, il revient au galop !"

 

 

 

Et le sommeil dans tout cela ?
Notre corps en a besoin pour recharger les batteries et il est parfaitement capable de gérer cette phase de récupération. Le tout est de ne pas le violenter. D’accepter d’aller se coucher dès qu’il nous le demande.

Ne vous est il jamais arrivé d’éprouver une envie de dormir vers 22h/22h30, de ne pas aller vous coucher aussitôt et à 23h/23h30 de compter les moutons dans votre lit ? Vous n’avez tout simplement pas respecté votre cycle sommeil. Comme nous le martelons régulièrement, ils est important de coller au maximum à nos besoins en sommeil et aux cycles qui le compose (voir notre article « les cycles du sommeil ».

Le phénomène se produit également au réveil, vous avez certainement fait l’expérience suivante : se réveiller naturellement, se lever aussitôt et être en pleine forme. Et à contrario, une fois réveillé, de prendre son temps, de flemmarder et se lever tranquillement un peu plus tard : cette fois fatigué. Là encore nous n’avons pas respectés le cycle de sommeil d’environ 90 minutes (voir notre article sur « la grasse matinée »).      

En résumé, en écoutant son corps, il vous lance l’appel pour aller dormir le soir, pour se lever le matin et pourquoi pas pour la sieste en début d’après midi. Qu’elle machine formidable se corps humain, la nature l’a fait tellement complet, alors ne luttons pas contre la nature car : « chassons le naturel, il revient au galop »

Bon repos, et surtout bon courage car on ne change jamais les habitudes en un claquement de doigts.

Sommeil , , , ,

la pensée de la nuit

04/03/2009

 » c’est la crise, allons faire une sieste »

plaisantait Winston Churchil

Pensées nocturnes , , ,

La sieste

14/02/2009

L’art de la sieste

Comme vous pouvez le voir, nous abordons aussi des sujets sérieux sur ce blog : 

Les vertus d’une bonne petite sieste

Sieste : nf – repos (accompagné ou non de sommeil) pris après le repas de midi. Faire la sieste (définition du dictionnaire « le Robert »)

C’est ce petit moment, que l’on n’ose pas s’accorder après le repas, parcequ’on le juge privilègié.  Alors que tout au contraire, il ne s’agit en aucun cas d’un luxe, mais d’un moment de récupération essentiel dans la journée. Il est bon de rythmer la journée par deux plages de récupérations. La nuit, avec environ 8h sommeil selon le besoin et environ 30 minutes après le repas de midi, afin de redonner une impulsion pour boucler la journée d’un bon pied.

Dans notre société, où nous courons souvent, il est impressionnant de constater à quel point nous avons du mal à gérer notre temps et nos efforts. Quand, notre organisme montre des signes de fatigue, nous insistons pour essayer de terminer tant bien que mal sa journée (nous n’essairons pas de quantifier l’efficacité). Alors que tout au contraire notre corps, machine fabuleuse, nous envoi un signal (comme le portable qui bip quand il est déchargé). Si nous savions l’écouter, nous nous prescipiterions pour faire faire une pause récupération afin de rapartir plein d’énergie.

Une pause d’un quart d’heure à une demi heure permettrait d’être plus efficace, de fournir moins d’énergie et d’être plus performant.   

La sieste dure généralement entre 15 et 30 minutes, en dessous de ce temps on considère qu’il s’agit d’une sieste express. Certes la durée n’est peut être pas idéale, mais pour les gens très très actifs ou pas encore prêts à s’accorder tout ce temps il vaut mieux 5 ou 10 minutes que rien.

Les meilleurs conditions pour la sieste

Après un repas, où l’on aura pris soin de ne pas manger trop lourd (pas trop de matières grasses et de sucre), on ira s’allonger dans un lieu isolé (pour ne pas être dérangé). Il est important de se mettre à l’aise, au minimum retirer ses chaussures, desserrer ceinture et tout autres objets pouvant nous serrer. Et se laisser aller une vingtaine de minute. Dormir ou pas, là n’est pas l’essentiel, le tout est de faire une pause intellectuelle.

Faute de conditions idéales

Ceci dit, il n’est pas toujours évident de réunir toutes ces conditions et les plus accrocs, ne manquent pas d’imagination et d’obstination. Ils n’hésiteront pas à trouver un petit moment au travail ou dans les tranports en commun. Faute de conditions idéales, il y a quand même moyen de se ressourcer.

Ah ! ah ! Je sais bien que les plus perspicaces, noteront que dans la définition il y a repos accompagné de sommeil ou non et que je n’ai parlé que de sommeil. Et oui, vous avez raison, nous ne sommes pas obligés de dormir pour nous détendre. Et quoi de plus sympa que de se détendre à deux….      ne dit on pas une sieste crapuleuse ! Il est d’ailleurs, intéressant de noter qu’encore une fois on culpabilise les « braves » dans la prise de plaisir (plaisir de se reposer et « plaisir » de prendre du plaisir). 

En conclusion

D’aucun diront, une bonne bouffe, un bon verre (ou peut être deux, mais pas plus) et une bonne sieste (non, non promis je ne vous donne pas de détails), et puis c’est à vous d’inventer la vie qui va avec. Si vous manquez d’imagination, dormez tout simplement, sinon vous risquerez l’accident… Attention, une sieste peut en cacher une autre…

Sommeil , , ,