Archive

Archives pour la catégorie ‘Tips et conseils pratiques’

Comment se remettre du passage à l’heure d’hiver ?

20/10/2019
sommeil heure d’hiver

Esprit Harry Potter pour le changement d’heure – CP Brocante des commères

 

Sommeil, à l’heure d’hiver

Comme vous le savez désormais, nous allons changer d’heure dans la nuit du samedi 26 octobre au dimanche 27 octobre 2019. Plus précisément, nous dormirons une heure plus le dimanche matin. Puisque nous retarderons nos pendules d’une heure. Même si il est plus facile de s’adapter au passage à l’heure d’hiver, qu’à l’heure d’été, le changement d’heure dérègle l’horloge biologique. Alors comment adapter son sommeil à l’heure d’hiver ? Place aux conseils pratiques de comment mieux dormir. En fait, nous vous recommandons de se préparer à ce changement. Par exemple, on peut changer l’heure de nos appareils avant de se coucher. Ou bien encore la semaine qui précède le changement d’heure, se coucher progressivement plus tard.

1/ Changer l’heure des réveils et pendules avant d’aller se coucher

Bonne nouvelle, de nos jours bon nombre de nos appareils favoris changement automatiquement d’heure. Et pour adapter le sommeil à l’heure d’hiver, on commence par changer les réveils qui ont besoin d’une intervention manuelle. En fait, l’idée est de se réveiller à la nouvelle heure, à l’heure réelle. Comme pour tout changement, plus tôt on l’utilise, plus vite on s’adapte.

2/ Anticiper le fait de se coucher plus tard.

Finalement passer le sommeil à l’heure d’hiver revient à se coucher une heure plutôt tard du jour au lendemain. Alors, il faut reconnaître que ce réglage n’a rien de naturel pour le corps humain. Car si il n’est pas forcément très dur de s’imposer de se coucher plus tard. Il semble bien plus dur de s’imposer tout d’un coup de se réveiller une heure plus tard. On risque tout simplement de réduire d’autant la durée du sommeil les premiers temps. Donc de se sentir plus fatigué. Ainsi, on recommande de se coucher un peu plus tard les jours qui précèdent le changement d’heure. Par exemple, en se couchant un quart d’heure plus tard chaque jours les quatre jours avant le passage à l’heure d’hiver.

3/ Conserver l’heure habituelle de réveil

Avec une heure de plus devant soi, la tentation peut-être de prolonger la grasse matinée. Mieux vaut se réveiller à l’heure habituelle pour mieux adapter le sommeil à l’heure d’hiver. Si on change bien ses réveils le samedi avant de se coucher, les choses seront plus faciles. Et on quittera le lit et la couette plus naturellement.

4/ Compenser le manque de lumière

Comme nous l’avons déjà évoqué ensemble, la lumière est importante pour notre bien-être et notre sommeil. Or l’hiver nous disposons de moins de temps de lumière. Et le passage à l’heure d’hiver marque l’arrivée de cette période moins lumineuse. La luminothérapie peut-être un bon moyen de compenser ce manque de luminosité. Plus particulièrement, les réveils avec simulateur d’aube présentent un intérêt. Cela permet de retrouver la lumière du jour au réveil même à six heure du mat.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

Comment aménager une chambre ?

06/10/2019
Conseils pour aménager une chambre

L’art d’aménager une chambre.

 

Conseils pratiques pour aménager une chambre

Voilà c’est fait la pièce est prête et il ne reste plus qu’à l’aménager pour qu’elle devienne une chambre. Car la fonction de la chambre est de dormir. Alors évidemment, nous allons commencer par parler literie. Car le positionnement du matelas et du sommier est juste essentiel. Donc pour bien aménager une chambre, il faut commencer par bien positionner sa couche. Ce vieux mot peut prêter à confusion, on dira plutôt l’écrin de son sommeil. Par ailleurs, il est important de privilégier un mobilier plus léger pour que la pièce ne soit pas oppressante. En fait, pour bien dormir, il faut se sentir bien. On soignera également la vue que l’on a une fois au lit. Naturellement, nous ne pouvions pas nous préoccuper de comment mieux dormir sans parler du cocon qui nous sert à nous abandonner dans les bras de Morphée.

1/ alléger le mobilier de la chambre :

Comme la chambre doit uniquement servir au repos et au sommeil. On recommande de ne pas trop la charger, afin de ne pas se sentir oppressé et donc être bien. Idéalement, on mettra un lit, deux chevets et pourquoi pas une assise. Effectivement, cette dernière peu permettre de s’assoir pour se déshabiller ou positionner ses vêtements. Par contre, la chose à bannir pour bien aménager une chambre, est la grosse armoire. Car elle écrase la pièce. Enfin rappelons que pour les couples, plus le lit sera grand, plus la qualité du sommeil sera au rendez-vous. Pour aller plus loin, nous recommandons de bannir le bureau dans la chambre. Car il symbolise le travail. Quand l’appartement est trop petit pour le dissocier de la chambre. Nous conseillons de la masquer. Soit avec un meuble qui se ferme, soit avec un claustra.

2/ ne pas coller le lit au mur :

Dans la lignée de ce que l’on vient de dire, il est important de pourvoir circuler autour du lit. Si on colle la tête du matelas au mur, il faut pouvoir accéder de chaque coté du lit. Rien de plus désagréable et contre productif que d’escalader l’autre pour aller se coucher. Pour aménager une chambre plus petite, il vaut mieux réduire un peu la largeur de la literie que de coller un coté au mur. Finalement, la literie doit être positionnée le plus possible au centre de la pièce.

3/ mettre le lit face à la fenêtre :

Tout d’abord la fenêtre permet d’aérer la chambre. Un élément d’hygiène et de bien-être. Deuxièmement, quand cela est possible voir l’extérieur. Malheureusement nous sommes nombreux à avoir des chambres où cela n’est pas possible ou bien ou la vue n’est pas géniale. Idéalement, serait d’avoir une vue sur le ciel.

4/ dormir dans le noir :

Enfin, pour bien aménager une chambre, il faut gérer la lumière. Le noir est important pour avoir un sommeil de qualité. Mais il peut-être intéressant de travailler la lumière au coucher et au réveil. L’idée étant d’optimiser l’endormissement et le dynamisme au réveil. Avant de détailler tout cela, précisons qu’il faut éviter les lumières violentes. Ne pas mettre de plafonnier : imaginez la sensation d’être allongé avec la lumière dans les yeux.

  • la chambre noir : reconnaissons que toutes les chambres ne sont pas équipées de volets occultants. A défaut, on peut tenter de mettre des doubles rideaux. Autre solution encore plus simple et moins coûteuse, dormir avec un masque.
  • Une lumière chaude pour mieux s’endormir : la lumière du soleil couchant, plus rouge indique au cerceau, qu’il est temps de penser à dormir. Le conseil consiste à reconstituer cet effet dans le chambre.
  • Une lumière froide pour mieux se réveiller : elle s’apparente à la lumière du jour qui donne au cerveau le signal de l’éveil. Rappelez-vous du rythme circadien.

Maintenant, avec l’avènement de nouveaux types de lampes et de la luminothérapie, on peut faire varier la nature de la lumière en fonction du moment de la journée et du besoin.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

Les rituels positifs du matin selon Agnès Devillières.

25/08/2019
les rituels positifs du matin

Les rituels positifs du matin – Photo de d’Alan Ko.

 

Les rituels positifs du matin.

La rentrée approche et comme chaque année nous sommes sujets aux bonnes résolutions. En fait pour tout vous dire, c’est l’histoire d’une visite sur la page Facebook de la coach Agnès Devillières qui a fait tilt. Effectivement, en voyant un post sur ses « rituels positifs du matin pour une reprise en douceur » que m’est venue l’idée de cet article. Quelque heures plus tard autour d’un thé, elle me détaille sa vision de cette méthode positive. Plus précisément, il s’agit de profiter de la période de retour de vacances pour penser à soi. Parce que comme on est reposé, on ne se lève pas fatigué. Et ce n’est pas la contrainte du réveil qui nous pousse hors du matelas. Comme, nous ne nous levons pas sous la contrainte du réveil, on en profite pour mettre en place de nouveaux rituels.

Qu’est qu’un rituel ?

Tout d’abord, il semble important de comprendre ce qu’est un rituel. Et plus particulièrement de le distinguer de l’habitude. « La différence entre le rituel et l’habitude, c’est que le rituel est quelque chose que tu fais et dont tu mesures immédiatement le bienfait. »  nous rappelle Agnès Devillières. Ainsi, elle propose de mettre de nouvelles habitudes en place : des contraintes positives. Des mots qu’il n’est pourtant pas naturel d’associer. Et ce plus particulièrement quand on lit bien la définition du rituel. En fait la période de rentrée est une période plutôt sympa. Et ces petits rituels positifs du matin sont comme un petit starter qui fait que dès que l’on va être à nouveau dans un rythme habituel, on se placera dans une bonne dynamique pour démarrer le matin.

Les 3 rituels positifs du matin pour bien démarrer sa journée :

 

Rituel positif du matin, le petit déjeuner

Le petit déjeuner apporte du carburant positif

 

1/ Prendre un petit déjeuner :

Il s’agit du rituel du matin pour l’intérieur du corps. Effectivement, le petit déjeuner apporte du carburant positif au corps. Pourquoi pas se faire un jus de fruit de saison si on n’en mange pas. Se faire un granola maison par exemple si on a la chance d’avoir le temps de le faire. Le but consiste en quelques sortes de transformer ce moment parfois ve u comme une contrainte en instant de plaisir pour soi.

 

yoga rituel positif du matin

Deux ou trois postures de yoga qui permettent des étirements

 

2/ Faire du yoga :

Cette fois on met un rituel du matin pour le corps. Comme par exemple deux ou trois postures de yoga. Parce que ça permet des étirements. Mais pour les gens qui sont plus sportifs, ça peut être des étirements plus classiques. Ça peut être aussi de la kiné, ou bien encore du chi kong. Finalement, peu importe, mais en tout cas qu’il y ai cette notion d’éveil du corps. Avec des respirations qui viennent régénérer et donner de l’énergie avec de l’oxygène.

 

La musique comme risuel posistif du matin

Écouter sa musique préférée pour bien démarrer le matin.

 

3/ Écouter une musique l’on aime bien :

Enfin pour se mettre de bonne humeur pour avoir une connotation positive, choisir une musique que l’on aime bien. Tout simplement, elle deviendra la musique de mise en route du matin.

Le conseil : personnaliser ses rituels positifs du matin.

Agnès Devillières précise qu’il s’agit de ses propres rituels positifs du matin. Après à chacun de choisir les siens ou d’observer ce que chacun a l’habitude de faire. Et de se dire si ça relève du rituel positif ou à l’inverse du truc qui fait que je suis de mauvais poil tous les matins. Effectivement, il faut être un peu lucide sur ce qui me met de bonne humeur le matin. Finalement, l’idée consiste à profiter de se moment de disponibilité que sont les vacances pour mettre en place son être du reste de l’année. Ces trois rituels permettront de se mettre dans une bonne posture et dans une bonne dynamique pour démarrer le matin. Et même si l’on ne garde pas les trois, si on en garde un, c’est déjà une démarche positive.

Dans la lignée du miracle morning.

Il s’agit en quelques sortes de principes du miracle morning. Souvenez-vous, nous vous en avons déjà parlé sur comment mieux dormir. Il consiste à se lever plus tôt le matin pour avoir du temps pour soi. Généralement, cela consiste à se lever 2 heures plus tôt pour vraiment avoir du temps. Mais si vous ne vous sentez pas l’âme à vous lever si tôt, vous pourrez quand même appliquer les conseils de notre coach.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

Comment dormir avec la toux ?

28/04/2019
Difficile de s'endormir avec la toux

La toux retarde l’endormissement.

 

La toux Définition

La toux n’a rien d’une maladie en soi mais plutôt d’un symptôme, que l’on retrouve en hiver. Certaines maladies chroniques font tousser toute l’année comme les hernies hiatales ou l’asthme, entre autres. Généralement, elle s’associe à une pathologie respiratoire. En effet, des irritations provenant de virus, d’allergies et bactéries diverses provoquent la toux. Cependant, qu’elle soit sèche ou grasse, elle gêne et particulièrement la nuit. Effectivement, en position horizontale, l’écoulement irrite encore plus. Alors il est difficile de fermer l’œil et de parvenir à dormir avec la toux. L’état physique se rapproche de la fatigue dûe à l’insomnie.

Dormir avec la toux grasse ou sèche ?

Vous avez le choix. Plus précisément, la toux grasse consiste en un réflexe naturel cherchant à expulser les mucosités des bronches. Celle-ci apparaît généralement avec les états grippaux hivernaux.
La toux sèche, plus piquante, provient d’une irritation des voies respiratoires. On a des quintes de toux, sans mucosités. Le tabac et la pollution par des produits irritants très divers, par exemple, en plus des virus, peuvent y contribuer.
Dans les deux cas, il faut compter environ une semaine avant rémission. Sans quoi, il faut absolument consulter un généraliste. Effectivement, si elle perdure alors elle peut provenir d’autres causes comme l’asthme ou un trouble gastrique non décelés. Voire même d’autres maladies dites bénignes ou nécessitant des soins urgents qui figurent sur la liste des fauteurs de toux. En conséquence, il faut absolument éviter l’automédication sans connaissance de causes et se référer strictement à un avis médical.

Soulager la toux avant la consultation

Il est peu probable d’obtenir un rendez-vous sur le champ, pour soigner une toux même coriace. Aussi, sans s’automédiquer pour autant, un pharmacien peut conseiller l’homéopathie ou la phytothérapie. Ces médecines parallèles soignent avec des sirops et des solutions à base de plantes. Ceci pour évacuer les mucosités, un fluidifiant contenant de l’acétylcystéine, acide aminé fluidifiant, fera l’affaire. Afin d’adoucir les irritations au niveau de la gorge, des tisanes de fenouil, de romarin, de lierre grimpant ou de sureau fonctionnent à merveille. Et un peu de miel, l’allié du sommeil, contribuera à patienter avant de consulter et aussi à parvenir à dormir avec la toux.

Un super conseil pour réussir à dormir avec la toux

Voici une astuce de notre blog pour un soin optimal. Pensez à vous laver le nez régulièrement, dans la journée, avec de l’eau de mer ou du sérum physiologique en pulvérisations. Cela permet la décongestion des muqueuses et de réduire l’écoulement nasal en éliminant les sécrétions. Et ce, en toute simplicité ! et ça fonctionne avec les grands comme les petits. Donc, promis, vous allez réussir à dormir avec la toux.

Source : Hexamag

 

Les autres articles parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

Le vin aide à mieux dormir ?

21/04/2019
Le vin aide à mieux dormir

Photo de Monica Silva

 

Du plaisir au lit

Amateur de bonnes choses et des plaisirs de la table, je fais très modestement partie d’un club d’œnologie. Et comme vous le savez sur ce blog dès que l’on fait quelque chose on se pose des tonnes de questions. Comme par exemple, le bio pas bio, bon pour la santé, responsable,….  D’ailleurs, pour cela que j’ai développé un goût certain pour le vin nature. En fait, vous savez ces vins sans ou quasi sans sulfites. Finalement, le vin faisant partie de notre culture, certaines traditions y sont encrées et beaucoup d’idées reçues sont tenaces. Notamment que comme bon nombre d’alcools, il favorise le sommeil. Le vin aide à mieux dormir ! Voilà pour moi chez comment mieux dormir, une magnifique occasion de joindre l’utile à l’agréable.

Le vin aide à mieux dormir ou s’endormir

Nous avons tous connu, après avoir bu un ou deux verres de vin, un effet de somnolence. Il donne la sensation d’être détendu et d’avoir envie de dormir. Mais de là à dire que le vin aide à mieux dormir, il y a tout un chemin. En fait, l’alcool est un hypnotique qui favorise l’endormissement. Mais son effet sédatif ne dure que peu de temps. Le vin, tout comme les autres alcools d’ailleurs, aide à s’endormir et à ne pas se réveiller durant les premières heures. Passé ce temps, les choses se compliquent. Le sommeil devient plus fragmenté, avec des éveils nocturnes à répétition. Et parfois un réveil matinal précoce avec incapacité de se rendormir. Donc on ne peut pas dire que le vin aide à mieux dormir.

Le vin perturbe le sommeil

Il provoque donc de multiples réveils au cours de la nuit et donc une quantité insuffisante de sommeil lent réparateur. Le manque de sommeil dû aux effets de l’alcool représenterait pour une part importante la cause de la sensation de gueule de bois. Selon le Dr Christian Nicholas, qui a travaillé le sujet, les effets néfastes observés sont similaires à ceux observés chez les personnes souffrant de douleurs chroniques. Insistons en soulignant que c’est sur notre performance et notre bien-être au cours de la journée que l’on ressent les méfaits du manque de sommeil avec des fonctions cognitives réduites. Les médecins constatent de plus, ces effets néfastes de l’alcool sur les processus d’apprentissage et la mémoire.

Sources Le Figaro, Medisite et Educalcool.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

Bien dormir avec la vitamine K

02/04/2019
Bien dormir avec la vitamine K

La vitamine K contribue à la qualité du sommeil – Photo de Joseph Gonzalez

 

La vitamine K, Définition

Nous avons besoin de nombreuses vitamines au quotidien. Depuis le début du 20e siècle, nous reconnaissons la vitamine K comme aide à la coagulation sanguine en supplémentation. Elle existe sous deux formes. La première, la K1 ou phylloquinone et la deuxième, la MK ou K2, ou encore mélaquinones se trouvent particulièrement dans l’alimentation. D’où l’importance de consommer de tout sans lésiner sur les légumes verts, entre autres. Cette vitamine, une fois consommée, se trouve en partie synthétisée par notre flore intestinale. Sa contribution à la qualité du sommeil est précieuse, donc la possibilité de bien dormir avec la vitamine K réconforte.

Les carences en vitamine K

Les personnes carencées en vitamine K ont un dysfonctionnement du microbiote intestinal. Car elles ne consomment pas assez d’aliments variés. Il en découle la calcification des artères, l’ostéoporose par exemple et autres pathologies très diverses. Car, non seulement elle agit sur une bonne coagulation sanguine mais aussi sur la protection des vaisseaux sanguins, les dents et les os. En effet, elle aide à la consolidation osseuse et indirectement, à la fixation du calcium en agissant sur l’ostéocalcine ou hormone des tissus osseux. Elle apporte également son potentiel à la vitamine D. En bref, elle permet de réduire les risques cardiovasculaires, aussi notre blog vous informe que vous pouvez mieux dormir avec la vitamine K.

Quels aliments pour bien dormir avec la vitamine K ?

La liste n’est pas exhaustive mais vous pouvez parter faire votre marché tranquille, vous en trouverez dans des produits naturels et sains. Choisissez les légumes verts à feuilles par exemple, comme le chou et les salades. Également, dans les condiments comme la ciboulette ou le persil, les huiles de colza et de soja, la vitamine se trouve aussi dans les épinards, poireaux et fèves. Quant aux aliments fermentés à votre disposition et riches en vitamine K, optez pour la choucroute et les fromages. Quant aux protéines, les œufs en contiennent. Sinon côté viande, si vous aimez les abats comme le foie en particulier, alors foncez !.

Pourquoi recourir à la supplémentation en vitamine K ?

Généralement, les femmes ménopausées et les séniors en manquent, tout comme les sujets aux troubles cardiovasculaires et à l’ostéoporose. Ainsi, on réduit les infarctus, les fractures osseuses et les carences dûes à un problème d’absorption par l’intestin. Dans ce dernier cas, elle est préconisée en cas de diarrhées fréquentes, de la maladie de Crohn et j’en passe. Si vous devez en consommer sous forme synthétique, choisissez les compléments naturels à base de fèves, pois chiches et autres végétaux. Non toxique, toutefois, prendre cette vitamine nécessite l’avis d’un médecin. Cela s’avère incontournable pour éviter les interactions  comme avec certains médicaments anticoagulants. N’hésitez pas également à vous détendre un maximum, sur une literie naturelle, avec sommier de relaxation par exemple.

Source : BioContact

 

Les autres articles parus sur ce thème :

 

Tips et conseils pratiques

Le miel bio est un atout pour fermer l’oeil

25/02/2019
Une cuillère de miel et au lit !

Bien dormir grâce au miel bio.                                                        Photo de Chinh Le-Duc

 

Le miel est un don de la Nature

Depuis la Préhistoire, avant le déploiement de l’apiculture, le miel que fabriquent les abeilles était déjà fortement apprécié. Depuis, l’être humain en a beaucoup consommé pour divers usages dont ses notoires pouvoirs sucrants et reposants, des plus sains et naturels. Il provient de la Nature qui a été très généreuse. En effet, ce liquide riche en ce sucre naturel provient du travail des abeilles, ayant butiné le nectar des fleurs. Sa variante, le miellat constitue l’ensemble des sécrétions laissées par d’autres insectes. Lesquels viennent se nourrir juste avant le passage de l’abeille, laquelle va ramener ce dernier à la ruche. Alors, une fois à la ruche, le processus lent va s’enclencher, l’eau va d’abord s’évaporer et les sucres se concentrer progressivement. Ensuite le miel sera prêt à la récolte.

Il existe différentes sortes de miel

Diverses variétés de miel sont à notre disposition et chacun possède ses bienfaits thérapeutiques, qu’ils soient cicatrisants, antiseptiques, apaisants et j’en passe. Le miel peut provenir d’une seul fleur ou de plusieurs ,dit alors miel polyfloral. Aussi, selon les saisons, l’apiculteur va déplacer ses ruches afin de pouvoir récolter des miels très différents selon l’environnement et la biodiversité présente. Pour exemple, en Provence, le miel de thym ou de romarin sera récolté au printemps, le miel de lavande en été et le miel de bruyère à l’arrière-saison. Tout végétal possède ses vertus et ses spécificités. Aussi, le miel nous apporte ses bienfaits pour notre sommeil et notre bien-être, particulièrement s’il s’agit d’un miel bio.

Bien choisir son miel

La fabrication du miel bio et sa provenance sont garantis par des signes de qualité connus tels qu’Agriculture Biologique AB, le Label Rouge ou encore l’Indication Géographique Protégée IGP. Bien le choisir a son importance car il doit apporter une qualité alimentaire pour notre métabolisme. Il faut en sélectionner parmi les plus sains et naturels. Pour cela, il faut savoir que la Direction Générale de la Consommation de la Concurrence et de la Répression des Fraudes DGCCRF a trouvé des sucres ajoutés dans la moitié des miels à petits prix. De surcroît, de fausses origines, des conditionnements de transport et de stockage ont été altérés. Et ce, de façon volontaire, aux fins de les détourner de leur qualité initiale. Acheter local s’avère représenter une bonne solution.

Le miel est efficace contre la maladie

En médecine, la recommandation en terme de consommation du miel existe depuis l’Antiquité. Hippocrate, médecin de l’époque, le prescrivait pour les cicatrisations et les maux du larynx. Aujourd’hui, nous savons que des composants du miel, comme l’inhibine, antiseptique naturel, et les flavonoïdes qu’il contient sont des anti-inflammatoires. Nous saurons distinguer leur existence dans les miels foncés tel que le miel de tournesols. Certains sucres que contient le miel comme le turanose ou le kestose favorisent l’équilibre de la flore intestinale. Outre cela, à condition de le consommer en quantité modérée mais de façon régulière. D’autant que des hôpitaux s’en servent également pour accélérer certaines cicatrisations, l’acide formique qu’il contient aidant à désinfecter et réparer. Dans le cas de staphylocoques dorés, il viendrait combattre de façon fulgurante les germes résistant aux antibiotiques.

Le miel bio a bonne réputation

Suppléant naturel au sucre blanc, les saveurs du miel donnent bon goût à nos boissons chaudes. Le miel bio nous pare contre certains maux et fatigues de saison. Il représente un allié idéal pour redonner du tonus, particulièrement en saison hivernale. Attention toutefois à ne pas en consommer trop car il apporte une forte quantité de triglycérides, de par sa forte teneur en sucres. Il faut donc y veiller, surtout si on connaît des problèmes de diabète. Si l’on est sujet aux caries alors notre blog préconise un bon brossage des dents après chaque consommation. Il ne faut pas dépasser trois cuillères à café par journée, au-delà, nous sortons du raisonnable.

Et la gelée royale ?

Réservée à la reine des abeilles, la fameuse gelée royale aide à lutter contre la fatigue non seulement physique mais aussi morale. Elle contient des anti-oxydants favorables au métabolisme et renforce l’immunité. Il s’agit donc là d’un véritable traitement de fond. Une cure de plusieurs jours au moins, représente un soin naturel efficace et bienfaisant par anticipation. Prise à jeun pendant minimum deux semaines, elle fait du bien aux fonctions mentales, psychiques et corporelles. En complément avec du miel bio et vous serez en super forme !

La propolys, qu’est-ce donc ?

La propolys provient de la résine des bourgeons sur les arbres, laquelle provient également du travail par les abeilles. Elle servira en tant qu’antiseptique pour neutraliser les douleurs et les microbes en cas d’infections de la gorge. Elle s’avère très efficace pour décongestionner les maux en oto-rhino-laryngologie et apaise dans l’attente du rendez-vous de consultation. Nous la trouvons sous forme de sprays ou encore de pastilles dans nos commerces bio locaux.

La Nature regorge de bonnes intentions à l’égard de l’être humain en nous offrant ses délices. Aussi, prenons-en soin, elle prendra soin de nous. Un grand merci aux abeilles que j’encourage tout particulièrement durant cette guerre aux pesticides.

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

3 conseils naturels pour mieux dormir.

19/11/2018
Conseils pour mieux dormir

Conseils simples et naturels pour mieux dormir

 

Des conseils pratiques simples pour mieux dormir

Quelle douceur que de profiter d’un weekend d’automne pour se reposer dans le Jura. Comme bien souvent, je suis un des premiers levés le dimanche matin. Je me pose sur la table avec vue sur un troupeau de vaches (des Montbéliardes bien sûr) pour prendre mon petit-déjeuner en feuilletant un magazine de santé que je viens de trouver. C’est en ce moment privilégié de détente que je tombe sur une rubrique concernant la médecine douce et le sommeil. J’ai retenu 3 conseils malins pour bien s’endormir et mieux dormir. Ce genre de trucs simples, empreints de bon sens et surtout très faciles à mettre en œuvre. Tout d’abord, une pensée pour Sandrine qui ne cesse de vanter les mérites du masque de voyage pour passer une bonne nuit. Ensuite, connaissez-vous le gant de toilette froid sur la nuque et la technique du « je me cache sous les draps ? ».

1/ Mettre un gant de toilette frais sur la nuque

La température corporelle baisse légèrement au cours du sommeil. C’est pourquoi positionner un gant de toilette frais sur la nuque aidera la température à baisser pour approcher à celle du sommeil. En fait, il s’agit de la version soft de la douche froide que les amateurs du blog comment mieux dormir connaissent bien. Pour revenir à notre gant de toilette, je vous conseille de le mettre au frigo légèrement humide. Puis l’appliquer sur la nuque. Pour aller plus loin, le même effet peut être trouvé avec un coussin de kiné ou un tour de cou en lin qui sont naturellement frais. Il faut les mettre au frais sans humidifier. Vous verrez la sensation est bluffante.

2/ Dormir avec un masque

La lumière est une ennemie du sommeil. Par conséquent, tout ce qui participe à créer l’obscurité est bon. Le masque de sommeil permet de se plonger dans le noir total. En fait, cela prolonge le temps de sommeil réel et donc limite les interruptions intempestives. De plus, le poids du masque sur les yeux, indiquera au cerveau que les paupières sont lourdes. Donc l’endormissement sera plus facile. À mon avis, ce point est plus à considérer comme une goutte d’eau qui alimente la rivière qui conduit vers le sommeil. L’idée du masque n’est absolument pas anecdotique, il s’agit d’une excellente solution. Car bon nombre de chambres ont du mal à couvrir parfaitement la lumière. Et cela s’avère d’autant plus dans les zones urbaines.

3/ Se cacher sous les draps

Certains soirs, le sommeil a du mal à venir. On se tourne et se retourne. On s’énerve et c’est le cercle vicieux, le sommeil se fait encore plus mériter. Dans le magazine Top Santé, le Docteur Saldmann, nous donne un conseil aussi surprenant que simple. Effectivement, il conseille de se glisser tout entier sous le drap quelques secondes. Ainsi, on respirera son propre gaz carbonique, ce qui calmera naturellement l’anxiété. Il va de soi qu’il ne faut glisser le nez sous la couette que quelques secondes.

Source Top Santé

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

Tips et conseils pratiques

L’hiver approche, pensez à la vitamine C

12/11/2018
Bien vivre le jour et la nuit grâce à la vitamine C

La vitamine C contribue à bien dormir.
Photo de Jasmin Schreiber

 

Le froid est là, pensons à la vitamine C

Je pense que nous avons fait le tour des publicités actuelles qui nous assaillent d’informations en boucle. Gentiment, on nous prévient de nos éventuels besoins contre les états grippaux et autres maux sympathiques qui nous guettent. Lesquels amènent peu à peu à la fatigue, en plus du manque de sommeil et de luminosité. Dans notre série d’articles sur l’arrivée de l’hiver, l’essentiel est bien d’y penser, de s’en prémunir. Ainsi, il faut renforcer notre organisme tout naturellement de vitamines et particulièrement la vitamine C. Idéalement, il faut en consommer tous les jours, depuis le petit-déjeuner en choisissant une alimentation riche de bonnes choses pour notre métabolisme. Afin de ne pas faire de bêtises, prenons le temps de rappeler ce qu’est la vitamine C. A quoi sert-elle et quelles sont les précautions à anticiper ?

La vitamine C, définition

Autrement dite, acide ascorbique non toxique, la vitamine C est une des vitamines vitales. Nous la stockons dans notre organisme car il l’élimine tout au long de la journée. D’où l’intérêt d’en consommer déjà au premier repas de la journée. Elle s’avère indispensable et essentielle comme boire de l’eau ou respirer. Alors en manquer de façon notable, peut gravement et sévèrement nuire à notre santé de façon dommageable. En fait, l’année passée, nous avons dénombré quelques cas de scorbut  Il s’agit d’une maladie due à une forte carence en vitamine C. Le scorbut peut entraîner des conséquences sérieuses ou graves, comme par exemple le déchaussement des dents.

A quoi sert la vitamine C ?

Besoin naturel, la vitamine C, nous sert à plein de choses. Elle nous permet par exemple, de mieux cicatriser en cas de blessure puisqu’elle nous renforce de l’intérieur un peu tous les jours. Elle aide le fer à mieux se fixer. Elle nous apporte une résistance naturelle. Elle aide les fumeurs car ils appauvrissent leur faible stock en vitamine C par le tabagisme. Alors pour ces derniers, il est préconisé d’en consommer encore plus régulièrement pour compenser. Finalement, il est préférable d’arrêter le tabac tout court. Par ailleurs, fumeurs ou non, saviez-vous qu’en en consommant suffisamment au quotidien, nous pouvons utiliser nos capacités intellectuelles de façon plus optimale.

La vitamine C n’est pas la panacée

Certes, elle présente beaucoup d’efficace pour notre bien-être au naturel. Elle participe à booster notre système immunitaire pour son rôle contre les infections et le vieillissement. Toutefois, elle ne vous soignera pas des états grippaux par exemple ni d’une fatigue passagère qui nécessite du repos. Finalement, tirer sur la corde et elle cèdera. Comme nous le faisons toujours sur comment mieux dormir, nous vous déconseillons l’excès et recommandons la prise naturelle.

Se procurer de la vitamine C naturellement

Tout simplement, je vous conseille de bien vous alimenter en consommant :

  • des fruits : en cette saison, je vous suggère particulièrement les ananas, coings, kiwis, noix, pamplemousse, raisins et particulièrement la goyave. Les fruits exotiques ont la réputation d’être riches en cette vitamine
  • des légumes :  assaisonnez d’ail autant que vous pouvez, votre maraîcher met à votre disposition carottes, choux-fleurs ou de Bruxelles, courges, salades diverses, navets, poireaux, potirons et pommes de terre (Miam, miam ! les bonnes soupes !!). Je vous suggère vivement d’ajouter du poivron un peu partout, il est bien connu pour contenir beaucoup de vitamines. Aussi, j’ajouterai que vous conservez plus de leurs bienfaits quand ils ne sont pas trop cuits, voire crus.
  • les abats de viandes : Le foie, les tripes, les rognons. Bref! bien relevés et pas trop cuits, il s’agit d’une merveille dans nos assiettes.

Nous couvrons nos besoins en vitamines, à condition de consommer deux fruits et deux légumes de cette liste non exhaustive. Par conséquent, il est donc inutile de courir après les poudres de Perlimpinpin et autres compléments alimentaires. Il suffit juste de composer vos menus de façon équilibrée et idéalement bio.

Bon appétit 😉

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

 

Tips et conseils pratiques

La mauvaise haleine de mon conjoint m’empêche de dormir   

24/09/2018
Avant de dormir, l'hygiène buccale est très importante

Avoir bonne haleine nécessite une bonne hygiène buccale.

 

D’où vient la mauvaise haleine ?

Généralement, la mauvaise haleine ou halitose, provient le plus souvent de maux de dents non soignés ou de problèmes liés aux manques d’hygiène bucco-dentaires. Très souvent, le tartre et la plaque dentaire se fixent entre les dents et carrément dans la poche parodontale, c’est-à-dire sous la gencive. Ensuite, les bactéries naturelles de la bouche interviennent et forment des CSV ou composés sulfurés volatils qui sentent particulièrement mauvais. Mais aussi, d’autres causes existent comme les troubles digestifs, sinusites répétées, traitements médicaux asséchant la bouche et j’en passe.

Comment remédier à la mauvaise haleine ?

Avant tout, sachez que la plupart des bactéries s’accumulent au niveau de la langue et dégagent une odeur nauséabonde. Un bon nettoyage régulier de la langue est nécessaire, de l’arrière vers l’avant, avec une brosse de préférence spécifique à la langue car une brosse à dents classique peut léser et faire saigner, à moins qu’il s’agisse d’une brosse bi-fonction, c’est-à-dire qu’au bout de la tige il y a dos à dos brosse à dents et à langue. Vous pouvez également vous munir, particulièrement le soir, de brossettes interdentaires, fil dentaire car la nuit les bactéries stagnent et se déposent plus facilement. De façon quotidienne, le dentifrice au fluor est préconisé.

Comment surmonter l’haleine désagréable ?

Difficile de dormir avec son bien-aimé quand il sent fort de la bouche et d’agir sans le vexer, aux fins de mieux dormir. Certains disent « je me tourne, nez contre le matelas pour l’éviter, il sent trop mauvais du bec ! ».  A travers ce blog, je me permets de vous dire de prendre rendez-vous chez le dentiste pour un contrôle et invitez votre adoré à en faire autant, voire même à vous accompagner. Hop ! un petit détartrage et vous coulerez tous les deux des jours heureux. De plus, s’il y a carie ou inflammation des gencives, le spécialiste des dents le remarquera.
A la maison, jetez-vous aux bains, aux bains de bouche ! antiseptiques, à effet de longue durée, environ 12 heures, et ce de façon ludique. En quelque sorte, pour instaurer désormais de bonnes habitudes; toutefois, il s’agit d’une cure et non d’un traitement quotidien annuel au risque de perturber la flore buccale et donc d’empirer la situation à plus long terme.

Comment passer de bonnes nuits sans mauvaise haleine

•    Evitez de cuisiner ou de consommer certains condiments tels que l’oignon, l’ail, les épices et piments car ils aggravent l’odeur,
•    Réduisez la consommation de café, alcool et tabac après 16h,
•    Des sprays, chewing-gums et pastilles fonctionnent momentanément, profitez-en à ces moments-là en attendant de régler le problème définitivement,
•    Tout bêtement, hydratez-vous suffisamment toute la journée car la bouche sèche génère de mauvaises odeurs, fixez-vous un litre minimum d’eau plate voire pétillante, par jour.

Rassurez-vous, des traitements orthodontiques existent pour les cas plus pointus. En effet, les dents ont également besoin d’alignement et d’espaces pour être soignables et correctement lavables. Je sais que c’est peu aisé de supporter l’autre la nuit, or il nous reste la bienveillance et la patience avant de décider éventuellement de faire chambre à part. 😉

 

Les articles déjà parus sur ce thème :

 

Tips et conseils pratiques